Picasso.mania au Grand Palais

Ouverte au public depuis le 7 octobre 2015 et accessible jusqu’au 29 février 2016, l’exposition Picasso.mania au Grand Palais retrace les différentes périodes de l’accueil critique et artistique de l’œuvre de Picasso.

Organisée en plusieurs espaces, on apprécie au fur et à mesure des salles les œuvres de Pablo Picasso mais aussi des hommages, des confrontations réalisés par de grandes pointures du monde artistique tels que Hockney, Johns, Lichtenstein, Kippenberger, Warhol, Basquiat ou encore Jeff Koons.

Picasso.maniaPicasso.maniaYan Pei Ming, Portrait de Picasso, 2009Picasso.maniaArtistes divers, Portfolio hommage à PicassoPicasso.maniaDavid Hockney, Place Furstenberg, Paris 7, 8, 9 août 1985

Ces clins d’œil à Picasso ont été menés par ces artistes de leur propre chef mais aussi réalisés pour des commandes bien précises. Ce fut le cas par exemple du MoMA qui confia à Jasper Johns la création d’une œuvre pour célébrer le 80e anniversaire de Picasso. En s’inspirant d’un autoportrait de Duchamp, Jasper détournera le profil de Picasso.

Un des éléments majeur de l’exposition, le tableau Les Demoiselles d’Avignon, exposé au MoMA à New York, considéré comme l’origine de l’art moderne n’est certes pas présent (pour mon plus grand regret) mais vous pourrez apprécier des copies assez saisissantes. Elles ont été réalisées par différents artistes et l’une d’entre elles m’a interpellée car elle est reproduite selon les mêmes dimensions, les mêmes proportions et réalisée aux crayons de couleur sur toile. Le résultat est bluffant.

Picasso.maniaAndré Raffray, les Demoiselles d’Avignon de Picasso, 1988

Roy Lichtenstein, artiste que j’apprécie énormément, a eu lui aussi, à travers le pop art, sa période « Picasso » où il a consacré au début des années 60 une série inspirée des Femmes d’Alger de Picasso qui lui même s’était inspiré à l’époque des Femmes d’Alger dans leur appartement d’Eugène Delacroix.

Picasso.maniaRoy Lichtenstein, Femme au chapeau fleuri, 1963Picasso.maniaJeff Koons, Antiquité, 2011Picasso.maniaPablo Picasso, Portraits des femmes de PicassoPicasso.maniaErró, Le point de fusion Picasso, 2014Picasso.maniaPablo Picasso, de 1967 à 1972Picasso.maniaAntonio Saura, Dora Maar 18.5.83, 19.5.83, 25.5.83, 1983

L’exposition est enrichie d’une application mobile gratuite disponible sur l’AppleStore et GooglePlay. Plusieurs langues sont proposées pour l’audioguide à savoir : français, anglais, espagnol et petit plus qui peut faire la différence, une version “enfant” en français qui aborde l’exposition sous un angle plus adapté. Cependant il vous faudra débourser 2,99€ par langue pour accéder à ce contenu…

Picasso.mania

Il y a tant de chose à dire sur cette exposition et certains détracteurs s’en donnent à cœur joie en parlant de cette énième exposition de Picasso à Paris mais pour laisser un peu de magie et vous faire votre propre opinion, il faudra vous déplacer au Grand Palais en vous préparant à la longue file d’attente pour profiter de cette exposition. Sinon jouez-la malin et prenez un billet coupe file.


Grand Palais, Galeries nationales
3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris, France

Temps de visite : 1h30

Plein tarif : 14 €
Tarif réduit : 10 €

  • Leslie

    Je pense que l’effervescence de cette énième exposition n’est toujours pas redescendue (et je doute que ça soit le cas un jour) mais je vais attendre un peu, février est encore bien loin. En tout cas, le tableau Les Demoiselles D’Avignon est une oeuvre à ne manquer sous aucun prétexte (même s’il s’agit d’une copie) ! Je trouve ça vraiment cool ce concept de confrontation avec des artistes comme Lichtenstein, Kippenberger, Warhol, Basquiat et Jeff Koons !

    • Tout à fait d’accord avec toi Leslie, je pense qu’en Janvier tu pourras y aller tranquillement. Le mieux c’est de pouvoir y aller en semaine. En effet, la reprise des œuvres de Picasso par d’autres artistes est vraiment intéressante !