Visiter Stuttgart en 1 jour, que voir et que faire ?

Après Ulm, nous nous sommes rendus à Stuttgart, la capitale du Bade-Wurtemberg. Malgré son statut de capitale de la région, Stuttgart est une ville à taille humaine qu’il est facile de visiter en un week-end. Ce que l’on a aimé à Stuttgart c’est les nombreux parcs et jardins, qui sont d’ailleurs très souvent de beaux points de vue sur la ville. En effet, Stuttgart étant au creux d’une vallée elle est bordée de collines et surtout de vignes !

 

Nos conseils pour bien préparer votre séjour de 24h à Stuttgart

Comment aller à Stuttgart ?

Depuis Paris (Gare-de-l’Est), vous avez des trains directs pour Stuttgart. Grâce à l’entente entre TGV InOui et la DB allemande vous mettez seulement 3h10 pour votre rendre à destination ! Si comme nous vous venez de Ulm sachez qu’un train régional vous emmènera à Stuttgart en moins d’une heure. Par exemple, en prenant le train de 9h03 vous arriverez normalement aux alentours de 9h59.

 

Où dormir à Stuttgart ?

Vu que nous logions dans un hôtel situé à une dizaine de minutes à pied de la gare, nous sommes allés déposer nos valises avant de partir à la découverte de la ville. Étant donné qu’il était 10h30, la chambre n’était pas encore prête, donc on s’est occupé des formalités d’enregistrement et nous avons laissé nos valises à l’accueil.

Si vous venez à Stuttgart pour quelques nuits, on vous conseille le Aloft Hotel qui est proche de la gare et donc très pratique si vous voyagez en train. La chambre était spacieuse avec un vue sur la ville. On avait un lit immense et tellement confortable que j’avais l’impression d’être sur un petit nuage… Nous avons dormi comme des bébés ! Tout le personnel est vraiment au petit soin pour que le séjour au Aloft Hotel se déroule le mieux possible. Le petit déjeuner se fait entre l’accueil et la bar et il est assez varié.

Aloft Hotel
Heilbronner Str. 70, 70191 Stuttgart
Tarif : Chambre Breezy pour 2 personnes avec petits déjeuners : 161 €

 

5 lieux à ne surtout pas manquer à Stuttgart

1 – La bibliothèque de Stuttgart

On commence la visite par la Stadtbibliothek : la bibliothèque municipale de Stuttgart. Si d’extérieur elle semble froide, car c’est un gros cube avec des motifs répétitifs, l’intérieur est grandiose.

Même si on adore le charme des anciennes bibliothèques aux États-Unis comme celles de New-York et de Boston… On doit dire que celle de Stuttgart a mis la barre très haute ! L’intérieur est un espace de 14 mètres de hauteur, blanc immaculé, sans meubles, seulement éclairé par la lumière du plafond centrale. De plus, vu que nous sommes arrivés à 11h00, le soleil était presque au zenith et tapait dans le puit de lumière qui se situe juste au dessus… Cela créait des jeux de lumières assez dingues !

 

2 – Les halles – Markthalle

Avant d’aller déjeuner nous nous arrêtons aux halles de Stuttgart qui prennent place dans un édifice classé monument historique. Elles ont été construites en 1914, dans un style Art Nouveau et sont considérées comme les «halles les plus belles d’Allemagne». Donc avis aux gourmands car vous pouvez faire un tour de monde des saveurs en même pas une heure !

 

 

3 – Bonhenviertel – le quartier des haricots

Nous rejoignons Sandra de l’Office de tourisme de Stuttgart, qui se joint à nous pour le déjeuner. Elle nous a donné rendez-vous dans le quartier des haricots au Die Wunderkammer, un joli petit café avec une décoration atypique. Il fait bon et pas trop chaud donc on en profite pour manger en terrasse sous les parasols. Mickaël prend un millefeuille aux légumes avec une limonade au citron. Et sur les conseils de Sandra, je me laisse tenter par de la viande de Zurich accompagnée de galettes de pomme de terre et une limonade maison à la framboise. C’est fait maison et c’est très bon !

 

Après manger Sandra nous fait visiter le quartier des haricots, qui est vraiment petit et charmant. Vu qu’il a été épargné par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, il reste plein de jolies petites maisons ! Ça change de l’architecture froide des années 50-60 lors de la reconstruction… Sandra nous explique que le nom de ce quartier vient du fait qu’avant c’était des personnes assez pauvres qui vivaient ici. Donc pour se nourrir ils avaient planté des haricots devant leurs maisons car c’était pas cher et très nourrissant pour les familles.

Si vous passez dans ce quartier il ne faut pas manquer la Schellenturm (Schellen = cloche / turm = tour). Dans le temps les prisonniers de la prison de Stuttgart portaient une cloche à la cheville pour que les officiers les entendent en cas de tentative d’évasion… Ce qui a donné son nom à cette tour.

 

4 – La cité Weissenhof

Depuis la place Leonhards nous avons pris le bus pour aller jusqu’à la cité Weissenhof. Cette cité, symbole du mouvement Bauhaus, a été imaginée en 1927 par 17 architectes pour l’exposition « l’Appartement ». Ludwig Mies van der Rohe, qui était le chef du projet, voulait créer des logements exemplaires pour le citadin de la ville moderne. Ce sont notamment des architectes très connus, comme Walter Gropius, Hans Scharoun ou encore Le Corbusier qui ont contribué à ce projet avec lui.

Si au début elle a été ignorée, puis partiellement détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale, la cité est maintenant classée monument historique depuis 1958 ! Elle compte parmi les plus importants monuments historiques architecturaux au monde de la modernité classique. Parmi les 21 maisons construites, 11 sont encore en bon état et habitées.

 

5 – Le parc Killesberg

À quelques minutes à pied de la cité Weissenhof, il y a le parc Killesberg. Et si comme nous, vous venez en été, vous serez content de marcher à l’ombre des arbres ou de siroter une limonade bien fraiche en plein cœur de cet écrin de verdure.

Vu que l’on avait bien marché et qu’il faisait chaud nous avons décidé de faire un petit tour de train. C’est normalement une activité familiale à faire avec des enfants… Mais pour 3 € par adulte on s’est dit que c’était parfait pour repérer les lieux. Après cette petite pause bien méritée, nous sommes allés gravir la tour du Killesberg. Ses escaliers en colimaçon tenus par des câbles en acier vous permettent d’aller sur la plateforme qui culmine à 40 mètres. De là-haut il y a un superbe panorama à 360 degrés sur Stuttgart. On aperçoit notamment toutes les vignes sur les collines alentours, mais aussi la tour de la télévision qui fut la première de son type dans le monde ! Après tous ces escaliers on s’est pris une seconde pause fraicheur sur la terrasse du Höhencafe.

 

Nos points de vue préférés

Depuis la place Santiago de Chile

Après un rapide passage à notre hôtel pour mettre nos valises dans la chambre, on prend le métro jusqu’à la Marienplatz. C’est une des places principales de Stuttgart et ce jour là il y a un festival de musique donc beaucoup de locaux sont venus se retrouver pour passer une soirée entre amis.

Nous prenons le petit tramway qui nous monte jusqu’à la place Santiago de Chile un super spot où l’on peut prendre l’apéro entre amis en regardant le soleil se coucher sur Stuttgart. On profite de la vue quelques instants puis on redescend sur la Marienplatz en tram, qui est le point de départ d’un deuxième point de vue sympa dans le quartier de Karlshöhe. C’est l’heure dorée et avec les ballons qui flottent dans l’air ça donne une ambiance magique. On ne peut pas s’empêcher de faire quelques photos avant de rejoindre Karlshöhe.

 

À Karlshöhe au Tschechen and Söhne

La crête de Karlshöhe est vraiment un havre de paix avec ses vignobles, ses jardins et ses espaces verts publics… On a du mal à se dire qu’on est encore en pleine ville. On monte jusqu’au « beer garden» Tschechen and Söhne où l’on peut boire un verre et manger en admirant la magnifique vue sur le centre-ville.

Au moment où l’on arrive, une table se libère juste au bord de la terrasse panoramique, on ne pouvait pas rêver mieux pour passer la soirée ! C’est alors que la « soirée de la poisse » commença… Je me dirige vers la caisse pour faire la commande avec ma carte de crédit à la main. Au moment de payer on me dit qu’il n’y a pas de terminal pour carte bancaire, qu’ils n’acceptent que le cash et que si je veux retirer il faut redescendre jusqu’à la Marienplatz. Donc là mon visage se décompose… Je pense que le mec a eu pitié de moi car il m’a offert deux bières.

 

Nos bonnes adresses à Stuttgart

Où aller boire un verre à Stuttgart ?

Étant donné que nous nous n’avions pas mangé et que nous commencions à avoir sérieusement faim, je cherche une autre adresse. Dans le centre-ville il y a le Sky-beach, un « beach-club » en haut d’un parking. On se dit que ça peut être sympa de manger sur un rooftop avec les pieds dans le sable… Après avoir un peu peiné à trouver le parking et l’ascenseur nous voilà enfin sur le toit du parking. Mickaël s’installe à une table et je vais voir pour commander. Bingo ils prennent la carte bancaire ! Mais devinez-quoi… il est trop tard ils ne servent plus à manger.

On aurait bien aimé boire un verre là-bas mais il est 21h30 et on a vraiment très faim. En tout cas on vous conseille l’adresse c’est vraiment sympa ! Même si on avait une petite préférence pour l’ambiance du Tschechen and Söhne.

 

Où dîner tard à Stuttgart ?

On mise alors sur une brasserie qui est à quelques minutes à pied du Sky-Beach : le Carls Brauhaus. Ils acceptent de nous servir à cette heure tardive donc on ne se fait pas prier pour se mettre à table. Ce sera Flammekueche pour Mickaël et raviolis souabes pour moi. On sent que la cuisine est moins travaillée que le petit restaurant où nous avons mangé le midi mais ça nous fait tellement du bien de manger… J’ai testé un assortiment de trois raviolis souabes mais je ne suis pas très fan de cette spécialité allemande. C’était quand même assez lourd… Du coup on est parti marcher un peu dans le quartier histoire de digérer avant d’aller se coucher. On est tombé sur le Ministère des Finances et l’Opéra qui étaient tout éclairés devant un grand bassin, parfait pour faire quelques pauses longues et apercevoir les étoiles.

Carls Brauhaus
Stauffenbergstraße 1, 70173 Stuttgart
Horaires : ouvert du lundi au jeudi de 10h à minuit, les vendredi et samedi de 10h à 1h et le dimanche de 10h à 23h
Tarifs : 29,40 € pour deux plats et deux bières

 

Notre avis sur Stuttgart 

Nous avons beaucoup aimé Stuttgart car malgré sa démolition partielle pendant la Seconde Guerre Mondiale, certains quartiers, comme le Bonhenviertel ont gardé leur jolie architecture de l’époque. De plus, Stuttgart est une place culturelle importante surtout dans les milieux de l’architecture (mouvement Bauhaus) et de l’automobile avec ses deux musées Mercedes-Benz et Porsche. Enfin, Stuttgart est la ville rêvée pour venir prendre du bon temps l’été, avec tous ses parcs et ses beer gardens !

Ce que nous aimerions faire la prochaine fois :

  • Les musées de l’automobile : Mercedes-Benz et Porsche,
  • La tour de télévision « Stuttgart Fernehturm »,
  • Le parc Weißenburg avec son joli salon de thé,
  • L’Eugensplatz, où il faut tester la délicieuse glace du glacier traditionnel « Pinguin » !

 

Si vous avez plus de jours pour visiter le Bade-Wurtemberg vous pouvez également vous rendre en train à Ulm et à Pforzheim. Voici la vidéo qui résume notre séjour de 5 jours dans ces trois villes :


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

 

Ce voyage a été réalisé dans le cadre d’un reportage photo et vidéo pour l’Office National Allemand du Tourisme et ses partenaires Visit Bawu et la ville de Stuttgart. Nous restons bien évidemment libres de nos opinions et de notre ligne éditoriale.

(Visited 454 times, 27 visits today)