Fête des Lumières de Lyon, que faire en un week-end ?

La Fête des Lumières de Lyon est LE moment où la ville rayonne de mille feux. Elle a été élue «European Capital of Smart Tourism» pour l’année 2019. Alors voici nos conseils mêlant culture et bonnes adresses pour la visiter lors de ce rendez-vous annuel.

Rétrospective de la Fête des Lumières 2018

En 2018, la Fête des Lumières fêtait ses 20 ans d’existence. Même si, ne l’oublions pas, ce véritable show de lumières fait suite à une tradition qui elle date de plus de 150 ans. À l’époque les lyonnais déposaient tous des « lumignons » – des petits lampions – à leurs fenêtres, tradition qui semble aujourd’hui se perdre mais à laquelle cet évènement fait honneur.

Cet évènement a lieu chaque année en décembre. Cette année la Fête des Lumières était composée de 41 œuvres et nous avons choisi de faire les principales en une soirée. Sachez que la ville de Lyon met en place un périmètre de sécurité qui englobe toutes les œuvres. Il y avait 5 parcours thématiques : escapade dans le Vieux-Lyon, balade côté Saône, découverte côté Rhône, échappée au parc de la Tête d’Or et déambulation lumineuse. Donc si vous veniez les quatre soirs, vous aviez le temps de découvrir les œuvres petit à petit.

 

Parc de la Tête d’Or

La scénographie de Présages, créée par Marie-Jeanne Gauthé & Géraud Périole, s’étendait dans une partie du parc de la Tête d’Or. C’est l’une de nos œuvres préférées. Le mixe entre les échassières, les oiseaux, les projections, le tout accompagné par la musique ça rendait l’univers féérique. Parfait pour ouvrir cette soirée de flirt entre le réel et le surnaturel.

 

Grand Hôtel Dieu

Réflexions de Yves Caizergues & Merovee était un show mêlant la musique et des faisceaux de lumières. Attention épileptiques s’abstenir ! Nous n’avons pas vraiment eu de coup de cœur pour cette œuvre. Au delà de la musique électro qui était sympa, j’ai dû passer à côté de sa signification… À noter que l’Hôtel Dieu vient de réouvrir après des travaux de rénovations, donc si vous avez l’occasion de le visiter en journée, il vaut le coup d’œil !

 

Place Louis Pradel

Plongez dans l’univers sous-marin de l’architecte Nicolas Paolozzi avec Abyss. Cette œuvre composée de quatre arches lumineuses formant une dorsale a été inspirée par le principe de bioluminescence. Pour ceux qui ne sont pas des aficionados des fonds marins, c’est la capacité de certaines espèces aquatiques de générer de la lumière dans un milieu obscur. Deux bornes interactives étaient présentes sur site permettant aux spectateurs de déclencher des séquences aléatoires. Ainsi Nicolas Paolozzi invite le public à interagir avec sa créature, qui semble tout droit venue du film éponyme de James Cameron.

 

Cour de l’Hôtel de Ville

Lors de cette édition 2018 la cour de l’Hôtel de Ville s’est transformée en traboule que l’on pouvait traverser de la place de la Comédie à la place des Terreaux. Au sein même de sa cour, le bâtiment historique accueillait l’article Ralf Lottig et son projet : Tricolore. Ce pro du laser a proposé un show composé des trois couleurs du drapeau français rythmées par la musique. On a admiré cette boucle deux fois tellement c’était superbe !

 

Gare Saint-Paul

On a été un peu déçu de Quantum, une projection vidéo (mapping vidéo) réalisée par Bernard Duguay & Anastasia Isachsen sur le thème de la physique quantique. Trois danseurs illustrent la chorégraphie des atomes et font apparaitre à chaque geste des particules de lumière qui rentent à leur tour dans la danse sur la façade de la gare Saint-Paul. Il y a une belle histoire, le show est romantique mais je ne suis pas touchée par la technique. Ayant travaillé un peu dans le mapping vidéo à Montréal je pense qu’il m’en faut un peu plus pour être impressionnée.

 

Cathédrale Saint-Jean

Quand on parle de grand show de projection vidéo, on pense tout de suite à la Cathédrale Saint-Jean qui arrive toujours à nous séduire et à nous éblouir. Pari réussi cette année pour Nuno Maya & Carole Purnelle / Ocubo avec Pigments de Lumières. On les salue pour ce travail incroyable de mapping vidéo mêlé à du « water tank dropping » (une technique pour produire des formes originales en jetant des pigments de couleur dans l’eau) qui nous a bluffé !

 

Colline de Fourvière

Reflets est l’œuvre de Damien Fontaine, qui avait déjà marqué les esprits en 2013 avec son projet artistique « Prince des Lumières » sur la place des Terreaux. En 2018, c’était sa 5ème édition, alors rien de tel que la Colline de Fourvière et ses 400 mètres de terrain de jeu pour en mettre plein la vue ! Challenge réussi pour Damien Fontaine qui a su animer avec brio les immeubles qui bordent la Saône.

 

Théâtre des Célestins

Pour la deuxième année consécutive la FDL a laissé carte blanche à deux artistes. C’est donc sur le théâtre et la place des Célestin qu’on pu laisser libre cours à leur imagination les artistes Helen Eastwood & Laurent Brun / LNLO. « Il y a des choses qui existent mais que l’on ne voit pas » : ils sont partis de cette idée pour créer : Cells. Pendant ce mapping vidéo on peut observer des cellules architecturales qui apparaissent sur la façade : des colonnes, frises, écusson… qui vont se multiplier, se diviser et grandir jusqu’à recouvrir le théâtre.

 

Place des Jacobins

Je dois dire que l’on rejoint l’artiste David Udovtsch sur sa passion pour les aurores. Nous aussi elles nous fascinent… Depuis que l’on en a vu une aurore boréale en Islande on ne rêve que d’en revoir. Avec You and the night on assiste à cette danse boréale verte, bleue et mauve sur la fontaine de la place des Jacobins.

 

Place Bellecour

Une petite place pour de grands rêves est un spectacle pour les grands mais surtout les petits avec des Anooki. Ces petits personnages créés par Moetu Batlle & David Passegand (du studio inook), ressemblent selon nous aux Mignons, surtout dans leur façon de communiquer, mais n’en restent pas moins attachants. C’était la troisième fois que les Anooki faisaient leur apparition pendant la Fête des Lumières et cette année ils ont pris la Grande Roue pour terrain de jeu amusant ainsi toute la gallerie.

 

Nos conseils pour la prochaine Fête des Lumières 2019

La Fête des Lumières 2019 se tiendra du jeudi 5 au dimanche 8 décembre 2019. Notre conseil : privilégiez le jeudi et le dimanche soir si vous voulez vous balader tranquillement et profitez des deux autres journées pour visiter Lyon.

 

Que voir à Lyon pendant la journée ?

Le lendemain nous avions toute l’après-midi pour visiter Lyon mais vu qu’il pleuvait et que nous avions la Lyon City Card nous nous sommes rabattus sur la visite d’un musée. Je voulais (Audrey) faire le musée Miniature et Cinéma depuis un moment et vu que Mickaël est féru de cinéma je me suis dit que c’était un bon combo. Si il fait beau vous pouvez vous balader dans le Vieux-Lyon ou encore le long des berges du Rhône c’est très joli également.

Musée Miniature et Cinéma

On a adoré la partie Cinéma qui traite sur les effets spéciaux. Il y a une belle collection sur les techniques et trucages au cinéma avant que tout passe par le numérique. On peut admirer les décors mais aussi le talent inouï des artistes studios qui sont de véritables maîtres de l’illusion ! L’exposition sur les miniatures est très impressionnante aussi. J’ai adoré la représentation du Muséum national d’Histoire naturelle.

 

Où manger à Lyon – nos bonnes adresses lyonnaises

Au cœur de Lyon

Les Cafetiers c’est un petit coffee shop où nous avons déjeuné sur les conseils et avec notre amie Virginie du blog A Taste of my Life. Nous avons pris deux « menu Lunch » avec un sandwich, une salade et un dessert. Les produits sont frais et de saison et c’est vraiment bon ! Si vous êtes plutôt plats typiquement lyonnais, on nous a également conseillé le Bistrot Abel qui est apparemment une institution.

 

La boulangerie du Palais avec ses meilleures brioches aux pralines ou « pralulines » de Lyon ! Mickaël a pris une torsade aux pralines et j’ai choisi un pain aux pralines pour changer un peu de la brioche classique. Autant celui de Micka était un peu sec autant le miens était une tuerie ! C’était plein de pralines c’était vraiment trop bon. C’est selon moi la meilleure boulangerie de praline de Lyon.

Les Cafetiers
36 rue Ferrandière 69 002 Lyon
Horaires : du Lundi au Vendredi : 9h – 19h, le Samedi : 10h – 18h et le Dimanche : 10h – 17h

La boulangerie du Palais
8 Rue du Palais de Justice, 69 005 Lyon
Horaires : du lundi au dimanche de 7h à 20h (fermée le mardi et le mercredi)

 

Sur les pentes de la Croix-Rousse

Le Café Chantecler est une brasserie avec terrasse plutôt sympa pour boire un verre avec des amis. Il se situe en plein cœur du joli quartier de la Croix-Rousse, que l’on adore car il a des semblants de petit village.

 

Mais notre adresse préférée du week-end restera l’Aromatic Restaurant. D’ailleurs on remercie notre amie Charlotte qui nous a conseillé ce restaurant ! Il propose une cuisine bistronomique généreuse et raffinée, avec des produits locaux et de saison. Nous avons eu de la chance car une réservation venait de s’annuler donc nous avons eu une table le soir même. Mais pensez à réserver quelques semaines à l’avance car ils sont souvent complet. Dans nos assiettes : Mickaël a pris du poisson puis un dessert et j’ai pris le foie-gras en entrée et de la viande. C’était absolument délicieux !

Café Chantecler
151 Boulevard de la Croix-Rousse, 69 004 Lyon

Aromatic Restaurant
15 Rue du chariot d’or 69 004 Lyon
+33 4 78 23 73 61
Horaires : du Mardi au Samedi de 12h00 – 14h00 et de 19h30 – 21h30

 

Où dormir à Lyon ?

Nous avons dormi dans l’hôtel Okko Lyon qui a pris ses quartiers dans l’ancienne préfecture et dont le bâtiment est classé à l’Unesco. C’est un hôtel 4 étoiles qui est très bien placé, à 5 minutes à pied des Cordeliers. Les chambres sont spacieuses et nous avions la vue sur les quais du Rhône, ce qui est très appréciable. Le petit déjeuner est proposé sous forme de buffet avec des produits salés et sucrés de très bonne qualité. Le soir vous avez accès à un salon-club avec la possibilité de déguster des amuses-bouche. Ce salon commun est également équipé d’ordinateurs et d’une bibliothèque.

Le deuxième soir nous voulions nous écarter un peu de la foule, nous avions donc réservé un airbnb à la Croix-Rousse. Il était un peu cher à cause de la Fête des Lumières mais il était entièrement refait à neuf et juste à côté de chez nos amis. D’ailleurs si vous n’avez pas encore de compte vous pouvez utiliser notre code de parrainage pour obtenir 30 € de réduction sur votre prochaine réservation.

On espère que cet article vous a plu et vous aidera à y voir plus clair dans l’organisation de votre visite de Lyon pendant la Fête des Lumières. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaire.


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

 

Nous remercions chaleureusement l’agence Alambret Communication et la ville de Lyon. Ils nous ont permis de découvrir la Fête des Lumières 2018 en avant-première. Un grand merci également à Fujifilm France grâce à qui nous avons eu la chance de tester le nouveau X-T3 avec lequel nous avons pris toutes ces photos.

(Visited 238 times, 7 visits today)