Haute-Savoie et Savoie : 9 jours de road trip

En juillet, nous avons fait un road trip de 9 jours en Haute-Savoie et Savoie, à la découverte des lacs d’Annecy, d’Aiguebelette et du Bourget. Ces deux magnifiques départements montagnards sont situés en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le sud-est de la France.

Ça devient notre petite tradition, chaque année, pendant la période estivale, on se fait un petit (ou un long) road trip. L’année dernière nous avions traversé la Bavière, l’Autriche et les Dolomites sur trois semaines, et c’était merveilleux ! Cette année, nous devions parcourir le Québec en van, mais coco le virus en a décidé autrement… On a donc dû choisir une destination un peu à la dernière minute, et quoi de mieux que nos somptueuses Alpes françaises pour s’évader ?

Sommaire

Jour 1 : arrivée en Haute-Savoie

Il y a environ 6 heures de route pour relier Paris à Annecy. De notre côté, nous avons loué une voiture le vendredi soir et nous avons décidé de faire la route jusqu’à Auxerre. Ça nous permettait ainsi de couper la route en deux et ça nous évitait les bouchons parisiens du samedi matin.

Talloires, découverte du Roc de Chère

Nous sommes arrivés à Talloires le samedi, en milieu d’après-midi. Nous avons réussi à trouver une place à l’ombre mais, en plein été, les parkings sont très prisés ! Si vous logez à Annecy, on vous recommande de vous déplacer à pied ou à vélo.

On nous avait recommandé d’aller nous balader au Roc de Chère, donc nous avons longé le chemin des Moines et nous sommes montés jusqu’au Belvédère du Roc de Chère. Nous étions en Vans et vu le sentier, nous vous conseillons de porter au moins des chaussures de randonnées basses.

Arrivés au belvédère nous étions complètement seuls, devant ce point de vue magnifique sur le Lac d’Annecy. Même si ce sentier est facilement accessible depuis le lac, nous vous conseillons de faire la randonnée au départ du golf. (Nous donnons tous les détails dans le jour 2.)

Soirée et dîner à Conflans

Les tarifs des hébergements étaient très élevés à Annecy, ils tournaient autour de 250 € / 300 € la nuit. Donc Mickaël a trouvé une jolie ferme rénovée : « La Ferme de Noémie », située à une quarantaine de minutes d’Annecy, à Mercury.

Une fois nos affaires déposées, nous avons demandé aux propriétaires de la Ferme de Noémie, leurs bonnes adresses pour dîner. Ils nous ont conseillé de nous rendre sur les hauteurs d’Albertville, dans la jolie cité médiévale de Conflans. Leur restaurant préféré : Ô Besoin d’Air, était malheureusement complet. Nous avons quand même dîné sur la place, mais dans le restaurant voisin Chez Marie. C’est un restaurant de type cuisine française, à la bonne franquette, qui propose des plats composés de produits frais et locaux. Le service est chaleureux et les quantités sont généreuses.

Après manger, nous sommes montés jusqu’au belvédère de Conflans, pour observer la vue sur Albertville et les montagnes.

Où dormir vers Annecy – la Ferme de Noémie

Gros coup de cœur pour cette ferme rénovée située à Mercury, dans le parc régional des Bauges, à 5 minutes d’Albertville. La Ferme de Noémie propose 5 chambres de 2 à 5 personnes, un studio de montagne, ainsi qu’un écogîte de 15 personnes.

Les propriétaires, Marie Christine et Gilles, souhaitaient avoir un hébergement le plus écologique possible. Ils utilisent donc : l’énergie solaire, un chauffage à granulés de bois, une isolation à la laine de chanvre, un traitement du bois à l’huile de lin et le revêtement des murs est à la chaux aux pigments naturels. Ils font également très attention à la gestion de l’eau ! Côté petit-déjeuner, tout est bio ! La plupart des produits sont fait maison : pains, gâteaux et confitures, et les jus proviennent de la ferme du Coteau.

Au delà de la conscience écologique des propriétaires, qui nous plait beaucoup, leur gentillesse est également très appréciée. Nous y retournerons avec plaisir, sûrement pour profiter de ce lieu cosy en plein hiver…

La Ferme de Noémie
1375 route de Pontfet, 73200 Mercury
Prix : 85 € la chambre pour deux personnes avec petit-déjeuner

Jour 2 : randonnée au Roc du Chère et rando-bivouac au Lac du Mont Charvin

Randonnée dans la réserve naturelle du Roc de Chère

Le dimanche matin, nous avons choisi une randonnée très facile, et en sous-bois, pour ne pas trop souffrir de la chaleur. Vu que le soir nous avions prévu de faire la randonnée jusqu’au lac du Mont Charvin et de bivouaquer là-haut, on ne voulait pas se casser les jambes !

Nous avons donc fait le tour du Roc de Chère. C’est une boucle facile d’environ 2 kilomètres, avec peu de dénivelé, qui part du golfe du Lac d’Annecy. L’un des points d’intérêts principaux est le Belvédère de la Crête mais vous avez différents points de vue tout au long du sentier.

Le Roc de Chère est une réserve naturelle qui s’étend sur 68 ha et qui est protégée depuis 1977. Sa topographie est assez particulière. En effet, elle est mélangée de falaises calcaires, exposées sud, qui offrent un climat sub-méditéranien et d’un vallon central (froid et humide) avec une ambiance plutôt montagnarde. Cette géologie particulière, associée à un relief contrasté, offre une grande diversité de milieux naturels : mares forestières, prairies sèches, tourbière acide, landes à bruyères… Et donc une grande diversité côté faune et flore !

Randonnée et bivouac au Lac du Mont Charvin

En un mois de temps, et deux venues en Haute-Savoie, nous avons pu faire deux fois la randonnée jusqu’au lac du Mont Charvin. La première fois, nous sommes partis de Manigod, en passant par l’Aulp de Fier d’en-Haut. Et cette fois-ci, nous avons garé la voiture au Bouchet-Mont-Charvin et nous sommes passés par le col des Porthets.

Vu que nous adorons cette randonnée, nous lui avons dédié un article. Retrouvez donc toutes les informations sur notre randonnée et notre bivouac au Lac du Mont Charvin dans cet article.

Jour 3 : retour du bivouac et visite de la Clusaz

Déjeuner au gîte Les Fontanettes

Après avoir pris le temps de redescendre du lac du Mont Charvin, nous avons déjeuné au gîte Les Fontanettes, où était garée notre voiture. La terrasse était bien remplie mais le patron, Dédé, nous a trouvé une petite place. Nous avons ainsi pu goûter les bons beignets de pommes de terre ! C’est une spécialité de la région, que Dédé, cuisine à merveille. Pour les goûter, pensez à réserver !

Visite de la Clusaz

Après avoir bien mangé, nous reprenons la voiture pour rejoindre La Clusaz, située à une cinquantaine de minutes de voiture. Nous étions déjà venus à La Clusaz, en hiver, pour le mariage d’amis. Et, déjà à l’époque, nous étions tombés sous le charme de cette petite station à taille humaine et familiale.

Après avoir posé nos affaires à l’hôtel, nous avons fait une balade autour de la place de l’église. À cette période de l’année, il y a beaucoup de jeux pour les enfants : luge d’été, Big Air Bag, bumper boat, trampolines… C’est la station parfaite, si vous venez à la montagne en famille l’été.

Dîner au restaurant le Foly

Le soir, nous voulions aller voir le coucher de soleil au lac des Confins. En passant dans la rue principale (route des Confins) nous avons décidé de nous arrêter manger au restaurant le Foly car il disposait d’une grande terrasse avec une vue magnifique sur le lac et les montagnes alentours !

Nous avons pris chacun une tartiflette avec un verre de vin blanc, c’était très bon et bien servi. De plus, les deux serveuses étaient vraiment sympathiques et dynamiques. Le restaurant propose aussi de la viande braisée dans la cheminée, pour ceux qui aiment, ça avait l’air délicieux. Si vous allez à la Clusaz, on vous recommande vraiment d’aller manger là-bas !

Le Foly
4340 Route des Confins, 74220 La Clusaz
Prix : repas pour deux personnes 60€

Où dormir à la Clusaz – l’hôtel Floralp

Nous avons réservé une chambre quelques jours avant notre séjour à l’hôtel Floralp. Un hôtel chalet 2* situé à deux pas du centre de La Clusaz. En voyant l’ascenseur et le couloir, on pensait que c’était un vieil hôtel savoyard, mais toutes les chambres ont été rénovées. Notre chambre double était bien, moderne, un très bon rapport qualité/prix pour sa localisation. Le seul point « négatif » c’était la vue, car le balcon de notre chambre donnait sur le parking.

L’hôtel Floralp
79 chemin du Pré de Foire, 74220 La Clusaz
Prix : 65,70 € la nuit en chambre double avec balcon

Jour 4 : pique-nique à la cascade de Burgeat et rando-bivouac à la montagne du Sulens

Pique-nique à la cascade de Burgeat

Le lendemain en fin de matinée, nous rejoignons notre copine Sarah pour faire les courses pour le bivouac du soir. Au menu : fondue savoyarde en haut de la montagne ! Nous en profitons pour acheter de quoi pique-niquer et Sarah nous propose d’aller nous installer, au frais et à l’ombre, à la cascade du Burgeat.

Cette cascade est située à Manigod et elle est facilement accessible depuis le parking. Il vous suffit de vous garer au pont de la Gutery puis de marcher pendant 10/15 minutes dans la forêt. C’est un sentier qui monte un peu mais qui est très facile. En pleine semaine du 14 juillet, il y avait juste une famille qui se baladait vers la cascade, sinon on était plutôt tranquille.

Randonnée et bivouac à la montagne du Sulens

Pour cette seconde randonnée bivouac du séjour, nous voulions une randonnée pas trop connue, en tout cas pour le bivouac, avec un dénivelé inférieur à 800m D+. Nous avons donc choisi d’aller à la Montagne du Sulens par le Col de Plan Bois.

On a rejoint notre ami Benjamin, au parking de l’auberge du col de Plan Bois (1 299m). Une fois les sacs prêts, nous avons commencé l’ascension des 570m D+. Lors de la montée, on peut même se fournir en reblochon au chalet de Sulens (1 630m).

Une fois en haut nous avons installé les trois tentes vers la croix mais honnêtement on était vraiment en pente… Si c’était à refaire on demanderait au propriétaire du chalet de Sulens où bivouaquer, car une bonne partie de la montagne lui appartient. C’est important aussi de demander la permission, car à cette période de l’année les vaches pâturent dans la montagne.

Nous avons ensuite préparé la fondue, en profitant du coucher de soleil sur les montagnes. Puis, 14 juillet oblige, nous avons eu le droit au feu d’artifice de Manigod, vu d’en haut.

Jour 5 : dormir dans un hébergement insolite en Haute-Savoie

Le lendemain matin, nous nous sommes levés vers 5h30 pour assister au lever du soleil. Nous avons bu un rapide thé, nous avons replié les tentes, puis nous avons fait chemin inverse, pour redescendre aux voitures.

Déjeuner au restaurant le Petit Chalet à Thônes

Le midi nous regagnons le centre-ville de Thônes et nous allons déjeuner chez Le Petit Chalet, le restaurant de l’Hôtel du Midi.

On s’installe dans la véranda, plutôt que dans la cour arrière, car le temps change et annonce de la pluie.

Le Petit Chalet propose une cuisine traditionnelle et équilibrée, tout en mettant en scène les produits du terroir. Mickaël prend un burger, et de mon côté, je prends une « petite salade ». Elle est servie dans un grand bol, donc convient tout à fait à une faim normale. Le produits sont frais et très bien cuisinés, avec une belle alliance des goûts et des textures. C’est vraiment délicieux, et tout cela, à petit prix !

Si vous cherchez des plats savoyards typiques, sachez qu’ils servent aussi plein de spécialité fromagères. Tout est fait maison en plus donc vous pouvez y aller les yeux fermés !

Le Petit Chalet
5 Place de l’Hôtel de ville, 74230 Thônes
Prix : 35 € pour deux, plats + boissons

Nuit insolite au Semnoz chez Alpes-bivouac

Niché sur les hauteurs du Semnoz, à 20 minutes d’Annecy, Alpes-Bivouac propose de passer une nuit insolite dans une tente trappeur ou dans un « Alti-Dôme ». Après avoir garé la voiture, nous marchons 5-10 minutes avant de nous retrouver dans le camp de base, au cœur de la forêt.

Nous tombons tout de suite sous le charme du petit bar sous le chalet en bois et de l’ambiance camping entre potes autour du feu… On a l’impression de s’être téléporté au Québec !

Si au départ nous voulions tester la nuit dans la tente trappeur, on s’est dit qu’après deux bivouacs on aimerait bien le confort d’un vrai lit. On s’est donc laissé tenté par l’« Alti-Dôme » qui en plus d’avoir un vrai sommier d’hôtellerie et un poêle, propose aussi la vue à 360 degrés sur le ciel.

En soirée, pour profiter du feu on s’est commandé deux bières et une planche de produits du terroirs à partager. La planche était bien garnie donc elle nous a suffi pour dîner. Il s’est mis à pleuvoir donc malheureusement nous n’avons pas vu d’étoiles mais nous avons dormi comme des bébés.

Alpes-Bivouac
Station du Semnoz, 74000 Annecy
Prix de la nuit en Alti-Dôme : 90 € par personne avec le verre d’arrivée, les boissons chaudes pendant toute la durée du séjour et le petit-déjeuner, les autres hébergements commencent à 25 € pp

Jour 6 : découverte du Lac d’Aiguebelette et du Lac du Bourget

Après le lac d’Annecy, nous partons à la découverte de deux autres lacs emblématiques de la région Savoie Mont Blanc : le lac d’Aiguebelette et le lac du Bourget.

Paddle sur le Lac d’Aiguebelette

Je rêvais de voir les eaux caraïbéennes du Lac d’Aiguebelette que j’avais souvent vu en photo… « Aiguebelette » signifie d’ailleurs « belles petites eaux ». Malheureusement, le jour où nous sommes allés au lac, le temps était couvert, et les eaux d’un vert sombre et profond. Nous avons quand même loué un paddle et un kayak chez Vertes Sensations afin de profiter de la quiétude du lac.

Même si c’est le plus petit des 4 lacs de Savoie Mont Blanc, on trouve que c’est le plus calme et le plus sauvage. Le lac d’Aiguebelette possède un écosystème et des zones naturelles remarquables, qui garantissent la diversité écologique et la qualité de l’eau. C’est pour cela que les pêcheurs l’adore ! Pour préserver la pureté et la beauté des eaux du lac, différentes mesures de protection sont mises en œuvre. Les bateaux à moteur thermique sont notamment interdits, c’est pour cela que le lac est si paisible…

Vertes Sensations
405 Route d’Aiguebelette, 73470 Nances
Prix : location d’un paddle pendant 1h30 : 15 €, location d’un kayak randonnée monoplace pour 2h : 24 €

Déjeuner au bar-restaurant Côté Lac 

Une fois notre petit tour sur le lac terminé, nous sommes allés déjeuner au restaurant Coté Lac, de la Maison du Lac. C’est un petit restaurant qui propose une cuisine simple et maison, le tout fait avec des produits bio et de saison. L’été, la terrasse au bord du lac est très agréable. Après manger, vous pouvez également aller voir le joli point de vue sur le lac, depuis le ponton de la Maison du Lac.

Descente de la rivière du Guiers en kayak

L’après-midi, nous avons rendez-vous avec Sensations Vertes au Pont de Beauvoisin. Cette fois-ci nous allons descendre la rivière du Guiers en kayak. C’est une descente facile de 7 km que l’on fait, à peu près, en 2 heures. Ce type d’activité est adapté aux familles, mais il faut que les enfants aient au minimum 7 ans.

Au premier toboggan mon kayak s’est retourné et je peux vous dire que l’eau était bien fraiche ! Ensuite les petits passages de « rapides » sont tous faciles, de toute façon le moniteur donne toutes les consignes en amont.

La rivière du Guiers est très jolie, il y a pas mal de petites plages où vous pouvez vous arrêter pour vous baigner un peu. Le seul point négatif c’est qu’il y a quelques déchets dans la rivière, notamment de gros pneus de camion… Une fois arrivé au barrage de Romagnieu, un panneau indique l’endroit où l’on doit remonter les kayaks. Ensuite une navette vient chercher les kayaks et vous ramène au parking du Pont de Beauvoisin.

Dîner au restaurant Le Belvédère

Le soir, nous avons rendez-vous au restaurant « Le Belvédère » à la Chambotte qui, comme son nom le suggère, offre un point de vue merveilleux sur le Lac du Bourget.

Nous n’avons pas pu avoir une table en terrasse, mais nous avons une table qui nous attend derrière la baie vitrée. Les propriétaires, Marie-Laure et Stéphane, ont à cœur de proposer une nourriture simple, équilibrée, composée essentiellement de produits frais et régionaux.

Nous avons tous les deux choisi le menu « Belvédère » avec en entrée : la mousse de chèvre frais, chorizo et crémeux à la coriandre pour Mickaël et la tartelette au raifort, radis et truite marinée pour moi. En plat, Mickaël s’est laissé tenter par le T-Bone de veau à la bière blanche du Mont-Blanc, gingembre, purée de carottes et pommes de terre rôties et moi par le filet de truite, beurre aux herbes, coulis de légumes et pommes de terre rôties. Enfin, en dessert nous avons tous les deux choisi le sablé aux fruits de saison, sorbet framboise.

Le Belvédère
73410 Saint-Germain-la-Chambotte
Prix : repas pour deux personnes, 82€ avec un verre de vin

Où dormir vers le lac du Bourget – la maison d’hôte la Maison des Morainières

Ingrid et Michael Arnoult, les propriétaires du restaurant étoilés Michelin : Les Morainières, ont voulu prolonger l’expérience de leur table d’hôtes… Ils ont alors eu l’idée de proposer une charmante maison d’hôtes, non loin de leur restaurant, la Maison des Morainières !

Nous sommes accueillis avec un petit jus de fruits frais, accompagné d’une brioche aux pralines, le tout préparé par le Chef Michael Arnoult. Nous découvrons ensuite notre magnifique chambre : la suite « Achillé ». La décoration est magnifique ! Elle mêle le bois, le cuivre et la couleur dominante est le vert émeraude. Il y a d’ailleurs une magnifique toile de fond, qui donne l’impression d’avoir une vue sur une forêt de sapin brumeuse.

Le matin, nous prenons le petit déjeuner sur la table qui fait face à la piscine. C’est le chef du restaurant : Michael Arnoult, qui a l’a préparé avec soin. Tout est fait maison et avec passion, mention spéciale pour sa brioche, qui est absolument délicieuse !

La Maison des Morainières
68 Route du Grand Bois, 73310 Saint-Pierre-de-Curtille
Prix : 250 € la suite pour 2 personnes, avec le petit-déjeuner

Jour 7 : visite de Chanaz et canyoning vers le Lac d’Annecy

Nous avions prévu de visiter Aix-les-Bains pendant la matinée. Mais vu que le petit déjeuner de la Maison des Morainières est servi à 9h et que nous avons rendez-vous à 13h30 à Angon, à plus d’1h30 de route d’où nous sommes… Nous décidons plutôt de faire un rapide tour dans le petit village de Chanaz.

Découverte de Chanaz

Le village de Chanaz est situé le long du Canal de Savière. Vous pouvez donc louer un canoë-kayak, ou encore un petit bateau électrique, pour vous balader au fil de l’eau. Vu que nous avions peu de temps, nous avons juste flâné le long du canal et dans ses jolies ruelles.

On a adoré l’ambiance des petites ruelles qui montent, des artisans ou encore de la devanture pleine de trésors du brocanteur de la ville. Ça nous a un peu rappelé le village pittoresque d’Eze, dans le sud de la France, mais en plus petit. Un véritable moment hors du temps, où bon vivre et convivialité se mêlent !

Canyoning avec Takamaka

Lorsque nous étions venus à Thônes, le mois d’avant, notre copine Sarah nous avait parlé du canyoning avec Takamaka à Angon. J’avoue que je n’étais pas trop rassurée car elle m’avait dit qu’il y avait pas mal de descentes en rappel. Et personnellement, je n’avais pas gardé un super souvenir de l’escalade et de la descente en rappel, lorsque j’en avait fait au Québec…

Notre guide, Étienne, nous a équipé et nous sommes partis pour 20 minutes de marche à travers la forêt. Croyez-nous, après la montée vous n’avez qu’une hâte, c’est d’aller dans l’eau… Même si elle est très fraiche !

Le départ du canyoning est un peu impressionnant car c’est un trou sous un rocher dans lequel on doit se laisser glisser. De prime abord, on peut avoir peur de se cogner la tête, mais le guide nous tient par le harnais pour nous aider à prendre doucement le départ du toboggan. Ensuite, il y a trois descentes en rappel (6, 8 et 18 mètres), deux de dos et une de face. La dernière est assez impressionnant car on doit descendre à côté d’une cascade. Je n’étais pas trop rassurée, mais Étienne a vraiment su me mettre à l’aise et m’a aidé à prendre confiance en moi. La suite du canyoning est très facile, c’est juste de la progression dans la rivière avec quelques petits sauts et toboggans.

Un grand merci à l’équipe de Takamaka, et notamment à Étienne, qui a été d’une extrême gentillesse, patient et pédagogue. Je n’aurais pas rêvé mieux comme guide pour reprendre confiance en moi pour ce type d’activité !

Takamaka base d’activité d’Angon
D909A 74290 Talloires (parking derrière le restaurant du Lanfonnet)
Prix du forfait « canyoning découverte – 2h30 » : 55 € / pers

Où dormir à Annecy – Les Ô d’Annecy

Après le canyoning, on en profite pour manger les sandwichs que l’on avait pris à Chanaz. On ne les avait pas mangé avant l’activité car on avait peur que ça nous reste un peu sur l’estomac…

Il est 16h donc on se dirige vers notre chambre d’hôtes du soir les Ô d’Annecy, qui se situe sur les hauteurs du Lac d’Annecy. Ça nous laisse le temps de déposer nos affaires, de nous délasser sous la douche et de prendre l’apéritif dans les arbres avec les propriétaires Ta et Bernard. En effet, Ta est thaïlandaise et elle nous a préparé une spécialité de chez elle le « Main Kham ». C’est la première fois que l’on goûte et je trouve ça vraiment délicieux !

Nous avons eu la chance de loger aux Ô d’Annecy en avant-première, car les réservations n’étaient pas encore ouvertes au public. Ta et Bernard nous ont installé dans la « Chambre Deluxe » qui est superbement décorée et qui dispose d’un balcon avec une vue imprenable sur le lac. Les magnifiques draps en lin rose et bleu pétrole, viennent de la maison lyonnaise « Baralinge ». Le gîte, qui était en travaux lors de notre venue, a un espace spa avec jacuzzi et piscine avec nage à contre courant.

Le matin, Bernard et Ta proposent un petit déjeuner dans la salle à manger de la maison sur une immense table en bois. Si vous cherchez une chambre d’hôtes pleine de charme avec une vue incroyable sur le lac d’Annecy, on vous recommande vivement les Ô d’Annecy !

Les Ô d’Annecy
1132 route de la Côte 74410 Saint-Jorioz
Prix : à partir de 175 € la nuit pour 2 personnes, avec le petit-déjeuner

Dîner à l’Oasis – Auberge du Bessard

Le soir, nous avons rendez-vous pour dîner au restaurant de l’Auberge du Bessard : l’Oasis. On s’installe à une table en terrasse, au bord de l’eau, on a une vue à couper le souffle sur le lac et la montagne emblématique de la Tournette !

Certains soirs, l’Oasis organise des soirées musicales ou encore des BBQ… Vous pouvez même chiller au bord du lac tout en faisant une partie de pétanque. Un petit esprit de guinguette que l’on adore !

Côté menu, Mickaël se laisse tenter par un risotto et de mon côté je prends le filet de truite. C’est très bon et les assiettes sont copieuses, nous peinons d’ailleurs à les finir. Entre temps, le soleil s’est couché et a enflammé le ciel, nous sommes aux premières loges pour admirer ce spectacle.

L’Oasis est une très bonne adresse, avec un bon rapport qualité/prix vu le cadre ! C’est l’endroit parfait pour une soirée en couple, entre amis ou en famille.

L’Oasis – Auberge du Bessard
525 Route d Albertville, 74320 Sevrier
Prix : environ 50 € par personne entrée/plat ou plat/dessert + boissons

Jour 8 : yoga-paddle, parapente au Lac d’Annecy et visite des Gorges du Fier

Paddle Yoga avec NCY SUP Center 

Rien de tel pour bien commencer sa journée qu’un cours de yoga avec NCY SUP Center ! J’adore faire un petit cours de yoga doux pour stimuler mon corps et me réveiller en douceur. Par contre c’était la première fois que je faisais du yoga sur un Paddle et j’étais un peu septique côté équilibre…

Tout d’abord je dois dire que c’est impossible de rivaliser avec le cadre : faire du Paddle sur le Lac d’Annecy au pied de la Tournette c’est juste magique ! L’erreur de débutante déjà, vu qu’il ne faisait pas très beau j’étais venue en legging de sport 3/4, en brassière et en haut de sport léger. Sauf que du coup j’avais tellement peur de tomber à l’eau et de devoir rester mouillée que j’ai fait la moitié des postures… Donc conseil numéro 1 : quelque soit le temps, pensez à bien venir en maillot de bain.

Le lac d’Annecy est un lac où il y a pas mal de bateaux, donc des vagues. Et je dois dire qu’après le bon petit-déjeuner que j’avais pris ça m’a un peu brassée. Donc mon second conseil est : mangez léger ! En tout cas, j’ai hâte de retenter l’expérience !

NCY SUP Center
166 chemin de vers rives, 74000 Sevrier
Prix pour 1h15 de Paddle Yoga : 30 € /pers avec la location du Paddle inclus

Survol du Lac d’Annecy en parapente

Après mon cours de Paddle Yoga, Mickaël a eu la chance de faire un baptême de parapente en biplace au dessus du Lac d’Annecy avec l’entreprise Les Grands Espaces.

Selon la météo, les vols en parapente se font depuis les cols de la Forclaz ou du Planfait. J’ai donc laissé Mickaël monter dans la navette pour rejoindre le col de la Forclaz où il allait faire son premier envol avec son guide : Robin. Il a emmené la GoPro avec lui, pendant que de mon côté, j’attendais patiemment le décollage pour immortaliser ce moment avec notre téléobjectif.

Ils sont restés à peu près 15/20 minutes en l’air, profitant parfois des courants chauds pour remonter au dessus de leur point de départ. Après une petite gamelle à l’atterrissage, j’ai récupéré Mickaël, qui avait un peu le tournis, mais qui était super heureux de sa première fois en parapente !

Les Grands Espaces
150 Chemin de Pré Monteux, 74290 Talloires-Montmin
Prix du vol biplace « découverte »de 10/15 minutes : 85 € /pers avec photos GoPro offertes

Déjeuner à la Guinguette des Cassines

La Guinguette des Cassines est un petit restaurant, qui jouxte la plage d’Angon, où l’on peut manger sur une grande terrasse en bois à côté des eaux limpides du Lac d’Annecy. Si il fait beau, vous avez l’impression d’être dans les Caraïbes. C’est splendide !

Tous les produits sont frais, de saison et locaux et le service est détendu et sympathique. Mickaël craque pour le Poke Bowl à la truite fumée de Marlens et légumes d’été et de mon côté je choisis la salade de Reblochon, à la viande de bœuf séché de Savoie et pommes de terre rôties. En dessert, on craque tous les deux pour la tarte au citron.

On est tellement bien qu’on a pas du tout envie de partir… Mais nous avons un peu de route jusqu’aux Gorges du Fier donc, c’est le cœur lourd que l’on quitte cet endroit de rêve. La Guinguette des Cassines c’est vraiment notre petite adresse chouchoute du séjour !

La Guinguette des Cassines
228 chemin du ponton, 74290 Talloires-Montmin
Prix : environ 25€/pers pour déjeuner avec plat, dessert et boisson

Découverte des Gorges du Fier

Les Gorges du Fier est un site naturel aménagé à 10 km à l’ouest d’Annecy,
proche d’Aix-les-Bains, Chambéry et Genève. C’est un canyon creusé dans la roche au fil des ans. On le visite sur une passerelle fixée dans le rocher à 25 mètres au-dessus de la rivière.

Les Gorges du fier, nous ont rappelé les Gorges de la Partnach en Allemagne mais aussi Antelope Canyon… Car tout comme en Utah, on se laisse prendre au jeu de trouver les visages, ou encore les animaux, qui se dessinent avec l’érosion de la roche.

Site officiel des Gorges du Fier
74330 Lovagny
Prix : 5,80 € / adulte et 3 € pour les enfants

Jour 9 : route jusqu’à Paris

Rien d’exceptionnel à vous raconter sur cette route du retour jusqu’à Paris. Après ces 9 jours, qui sont passés tellement vite, nous avons regagné notre appartement, avec une seule idée en tête : revenir au plus vite !

Notre avis sur la Haute-Savoie et la Savoie

On est vraiment tombé amoureux de la région, nous avons déjà hâte de revenir pour faire de nouvelles randonnées, tester de nouvelles activités sportives… Et bien sûr il faut que l’on revienne pour prendre le temps de visiter Aix-les-Bains et de redécouvrir Annecy, 6 ans après notre première visite.

On espère que cet article vous a plu, et qu’il vous aidera à planifier votre futur road trip en Haute-Savoie ! N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire de cet article.


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

Cet article fait suite à un voyage personnel, seuls les 3 derniers jours ont été réalisés en collaboration avec Atout France et la région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de la campagne #CetÉtéJeVisiteLaFrance. Nous restons, comme d’habitude, entièrement libres de nos propos et de nos choix éditoriaux.

(Visited 513 times, 8 visits today)