Visiter Battambang en 2 jours, que faire et voir ?

Avec ses 250 000 habitants, Battambang est la deuxième plus grande ville du Cambodge. On voulait surtout passer par elle car c’était le point de départ pour rejoindre Siem Reap en bateau.


Après avoir visité la bouillonnante Phnom Penh nous avons fait 6 heures de van (avec 30 min de pause) pour arriver à Battambang. Plus paisible que la capitale, Battambang est une ville que vous pouvez facilement visiter en 1 ou 2 jour(s). D’ailleurs si vous préparez un voyage au Cambodge, je vous suggère de commencer par l’article global qui résume notre itinéraire, nos conseils et le budget.

 

Comment se rendre à Battambang  ?

En bus depuis Phnom Penh

Sur les conseils d’amis nous avons directement pris nos billets de bus à l’hôtel Double Leaf où nous logions à Phnom Penh. Nous avons choisi un VIP Van de Mekong Express qui est réputé pour être une très bonne compagnie de bus au Cambodge. Concernant les prix nous en avons eu pour 13 $US par personne. Il y a moins cher bien sûr mais tout dépend de comment vous souhaitez voyager… Personnellement nous étions contents d’avoir deux bons sièges confortables et la climatisation.

 

En bateau depuis Siem Reap

Contrairement au bus qui met 3h30, le bateau peut se révéler très long entre 7 à 10h pendant la saison sèche… Personnellement nous l’avons fait dans le sens inverse mais sachez que plusieurs compagnie telle que Chann-Na Express Boat le propose.

 

Première soirée à Battambang

Nous arrivons devant le bureau de Mekong Express à Battambang et comme à leur habitude plusieurs tuk-tuks sont là à attendre l’arrivée des bus. On est à peine sorti qu’ils nous sautent dessus pour remporter la course jusqu’à notre hôtel. Sachez que c’est souvent comme cela au Cambodge, à chaque sortie d’un bus ou d’un l’hôtel, ou à chaque balade à pied dans les rues, on entend «Hello tuk-tuk ? ».

À Battambang c’est un peu différent car vu que c’est une ville très peu touristique ils essayent d’accrocher les premiers touristes venus. Attendez-vous à ce qu’un chauffeur vous propose un prix alléchant (ou même une course gratuite) pour aller jusqu’à votre hôtel car ensuite il vous proposera un tour guidé en tuk-tuk pendant votre séjour. Un conseil : remerciez le gentiment en disant que vous avez déjà booké via votre hôtel. Nous on ne l’a pas fait on lui a dit peut-être on verra et le mec est venu le lendemain devant notre hôtel et on l’a croisé 2 fois en ville il ne voulait pas nous lâcher…

 

Où loger à Battambang ? L’hôtel Sangker Villa

Nous avons choisi l’hôtel Sangker Villa, une jolie maison, tenue par Christine (une française), non loin des rives de la rivière Sangker. Nous avions une chambre au premier étage, très spacieuse avec la salle de bain et surtout la climatisation. Le petit-déjeuner se prend au bord de la piscine. Tout est frais, même le pain est fait maison ! En plus nous avons eu la chance de rencontrer un couple de québécois absolument adorable avec qui nous avons bien papoté dans la piscine. On s’est même recroisé par hasard sur le site des temples d’Angkor à Siem Reap !

Informations pratiques

Sangker Villa B&B
Street 200, Battambang city 12000, Cambodge
Prix : 39 euros par nuit avec le petit-déjeuner compris
Réservation : comme pour tous les hôtels au Cambodge nous avons réservé la veille via booking.com

 

Coucher de soleil depuis le rooftop du Classy Hotel

Après avoir posé nos affaires à l’hôtel, nous rejoignons le Classy Hotel à pied pour aller admirer le coucher de soleil sur la ville. On commande deux pintes bien fraiches et même si le temps est un peu voilé on profite de la vue sur le cours d’aerobic. C’est assez marrant de voir les quais de la rivière Sangker s’animer petit à petit le soir. Les vendeurs ambulants prennent place pendant que les locaux profitent de la fraicheur de la soirée pour faire leur petite séance de sport quotidienne.

 

Dîner au Jaan Bai

C’est un restaurant qui est un peu plus cher que les restaurants typiquement cambodgiens mais il nous a été vivement conseillé par nos hôtes. Si vous avez envie de goûter une cuisine cambodgienne fine et travaillée c’est l’adresse à ne pas manquer à Battambang. Nous avons donc choisi : le bœuf braisé (12,50 $), le Amok au poisson (6 $) et 2 ice tea au citron (4 $). Alors oui c’est « cher » mais honnêtement si vous avez 20 $ à mettre dans un repas au Cambodge allez-y car c’était le meilleur bœuf braisé de ma vie !

Informations pratiques

Jaan Bai
Street 2 in next to Psar Nat, Krong Battambang
Horaires d’ouverture : 10h-22h
Prix du repas : 22,5 $US pour deux personnes

 

Jour 1 :  découverte du centre-ville à vélo

Statue de Ta Dumbong

Le lendemain matin nous prenons deux vélos (que l’hôtel prête gratuitement) pour aller découvrir les petites rues. On commence par le rond point à l’entrée de la ville où trône la statue Ta Dumbong. Elle représente le héros légendaire, qui serait le fondateur de Battambang. Selon la légende, c’est lors d’un combat que le roi Dambang Kranhoung lança son bâton magique pour tuer un ennemi. Il manqua sa cible et en retombant le bâton forma un ruisseau nommé O Dambang. C’est à cet endroit que Battambang, littéralement « la bâton perdu », fût fondée.

 

La Maison du Gouverneur

Ensuite, on file jusqu’à la Maison du Gouverneur. Même si l’architecture pourrait laisser penser qu’elle a été construite pendant le protectorat français (1863-1953), ce sont les Thaïlandais qui l’ont érigée dans les années 1830. Ils y avaient installé des canons pour défendre les 30 hectares de terre environnants qui appartenaient à la Thaïlande. La maison a bien été aux mains des français au début des années 1900 mais ils l’ont seulement reconstruite. La Maison du Gouverneur thaïlandais abrite maintenant la mairie et le musée de Battambang.

 

Le centre-ville de Battambang

Nous passons ensuite devant les maisons coloniales qui se trouvent au bord de la rivière. Puis nous sillonnons les rues 1, 2 et 3 à vélo. Ces trois rues sont en faite les rues principales de Battambang, c’est ici que vous avez la plupart des restaurants et des petits cafés. Au milieu, on retrouve le Marché Central « Psar Nat » (1936) avec son architecture Art Deco qui prouve encore une fois que l’empreinte française est nette et bien préservée. On croise également des temples et pagodes comme le Wat Peapahd qui rappellent aussi que l’on est en pays khmer !

 

Pause fraicheur au Café Eden

Comme la chaleur commence à arriver nous faisons une pause au Café Eden situé face aux quais. Ce petit café tenu par des américains est le lieu de rendez-vous des expat’ de Battambang. On peut s’y poser pour boire une boisson fraiche, prendre le petit-déjeuner ou tout simplement y manger. La décoration est très sympathique et il y a un petit coin boutique avec de l’artisanat cambodgien. Les propriétaires travaillent d’ailleurs avec une organisation locale à but social. 

Mickaël prend une limonade, quand à moi je craque pour un ice tea maison et des crêpes au sucre. Le tout nous coûte 6 $ et nous sommes en forme pour continuer la balade. On reprend donc nos vélos direction le marché Boeung Chhouk, il parait qu’il y a un étage où sont vendues plein de robes de mariées mais nous n’avons pas trouvé les escaliers. Encore une fois l’odeur du poisson et de la viande a eu raison de nos narines et nous sommes vite repartis.

Quand on est retourné prendre nos vélos, une petite fille m’a faite peur avec un serpent en plastique… Bien sûr j’ai crié et après on s’est regardé avec sa famille et on a éclaté de rire ! J’adorais vraiment le contact avec les cambodgiens dans la rue, ce sont toujours des gens très gentils et souriants.

 

Cours de cuisine chez Nary Kitchen

Après une pause fraicheur dans la piscine de l’hôtel, un tuk-tuk vient nous chercher pour aller chez Nary Kitchen. C’est l’un des deux restaurants qui proposent des cours de cuisine cambodgienne. On a choisi celui-ci car il nous avait été recommandé par nos amis Flo & Morgane et par d’autres personnes sur les réseaux sociaux.

Une fois que toutes les personnes de notre groupe (10 personnes maximum) sont arrivées, nous allons chercher deux trois courses au Marché Central. C’est l’assistant du chef qui nous accompagne et il nous apprend plein de choses sur les légumes dont nous aurons besoin et on assiste même à la fabrication de lait de coco en direct !

Ensuite nous retournons en cuisine où le chef nous attend pour préparer des rouleaux de printemps, du amok au poisson, du bœuf lok lak et un dessert de tapioca au lait de coco avec de la banane. En plus d’apprendre plein de choses sur la cuisine khmère, grâce au chef qui parle très bien anglais et français, on passe un délicieux moment avec le groupe. À la fin du cours on mange tous ensemble sur la grande table c’est super convivial. On a adoré ! Franchement même si vous avez peu de temps à Battambang on vous recommande ce cours de cuisine. En plus le cours + le repas c’est 10 $ par personne donc ça vaut vraiment le coup !

 

Spectacle de Cirque de l’ONG Phare Ponleu Selpak

Après ce bon repas avalé assez vite et plutôt tôt car il était 17h30-18h nous prenons un tuk-tuk (négocié 4 $ aller-retour) pour nous rendre jusqu’au Cirque Phare Ponleu Selpak. Nous avions réservé deux places pour le spectacle : « Aérobic » via notre hôtel. Vous l’aurez compris c’est assez pratique de passer par votre hôtel, car ils réservent pour vous sans frais supplémentaires.

Nous sommes tombés sur la jeune troupe, donc c’était un mélange de danse et de quelques acrobaties. Ça ne nous a pas vraiment « émerveillé » surtout quand on a déjà eu la chance de voir des spectacles du Cirque du Soleil à Las Vegas. Donc pour 14 $ par personne, on aurait préféré voir un spectacle un peu plus impressionnant. Je pense que nous sommes mal tombé côté spectacle, mais c’était quand même un bon moment et c’était surtout pour la bonne cause. Les fonds récoltés par la vente de tickets servent à financer la formation d’enfants issus de milieux défavorisés aux métiers du cirque. Ça permet à beaucoup de sortir des rues et d’espérer avoir une vie meilleure, alors rien que pour ça nous étions contents d’avoir participé.

 

Jour 2 : découverte de la province de Battambang

Pour cette deuxième journée on a décidé de visiter la province de Battambang en tuk-tuk. Comme pour les autres activités, nous sommes passés par Christine de la Sangker Villa car elle a l’habitude de louer les services d’un guide. C’est donc Mr January qui nous a accompagné pendant toute la journée. Nous vous laissons ses coordonnées au cas où vous aimeriez aussi faire ce tour guidé en anglais. Sachez que ce tour guidé est tout à fait commun, presque tous les guides proposent le même circuit.

Informations pratiques

Mr January : guide en tuk tuk en anglais
Téléphone / WhatsApp : +855 968 777 764
Email : chrara201@gmail.com
Facebook : January Battambang
Prix : 30 $US

Sam : guide en français
Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais nous avons croisé Sam au temple Samrong Knong qui guide en français. On a pas fait d’excursion avec lui mais il avait l’air très intéressant et surtout très drôle ! Sa page Facebook : Chez Sam Battambang et ses avis sur TripAdvisor.

 

Le train de Bamboo

Premier arrêt de la matinée : l’expérience du train de Bamboo ! Nous avions vraiment hésité à le faire car nous avions lu sur TripAdvisor que c’était un attrape-touristes. Notre guide à Phnom Penh nous a expliqué qu’en 2017 ils avaient fait un « nouveau train de Bamboo » plus petit vers le temple de Banan et qu’il n’était pas intéressant. Mais il nous a assuré que celui du tour des tuk-tuks était sympathique à faire. Nous l’avons donc écouté et nous avons dit ok à Mr January pour le faire.

La balade fait environ 15 km aller-retour, sur les rails de l’ancienne voie ferrée qui relie Phnom Penh à Battambang et dure 40 minutes. Le prix est de 5 $ par personne mais si jamais votre Bamboo train n’est pas rempli on vous demandera de payer plus cher. Une québécoise nous a donc gentiment proposé de partager le sien sinon elle devait payer 20 $.

Nous avons traversé des paysages assez fades, à cette période de l’année (mars-avril) c’est la saison sèche donc tous les champs sont jaunis par la sécheresse. Au bout de 7 km on nous arrête dans un magasin où on nous propose des boissons fraiches et de faire du shopping. Avec la québécoise on a acheté 4 bracelets pour faire plaisir à la petite fille. Ensuite nous avons remonté notre Bamboo train sur les rails pour faire demi-tour. Ne soyez pas surpris si on insiste au moins 3-4 fois pour que vous donniez du tips à votre conductrice qui n’a pas décroché un sourire de toute la balade. Donc allez voir sur place si le tour peut vous intéresser mais honnêtement je trouve que c’est cher (pour le Cambodge) pour ce que c’est…

 

Wat Samrong Knong

Avant d’arriver à la seconde étape de la journée, nous nous arrêtons au bord de la route pour gouter au sticky rice. C’est du riz cuit dans un bâton de bambou avec du lait de coco, des haricots rouges et de l’huile. Ça tient au corps donc c’est parfait si vous avez un petit creux ! Et c’est mieux que les brochettes de rat (si si véridique on en a vu plein…) !

Après ce petit goûter nous arrivons au Wat Samrong Knong, une ancienne pagode qui a été construite il y a plus de 300 ans (en 1707). Elle a servi de prison à l’époque des Khmers rouges (1975-1979). Les cambodgiens ont donc construit une autre pagode juste à côté, c’est donc dans cette autre bâtiment qu’ils vont prier.

 

Visite d’une fabrique de galettes de riz

Après avoir fait nos propres rouleaux de printemps la veille, nous avions hâte de savoir comment étaient fabriquées les galettes de riz. Nous avons donc pu assister à chaque étape de la fabrication, voici comment sont faites les galettes de riz :

  • Tout d’abord le riz macère pendant 1 journée dans de l’eau,
  • Ensuite ils le mettent dans un linge qui sert de passoire afin de récupérer la matière,
  • Puis ils tendant un tissu, sur une casserole d’eau bouillante, sur lequel ils font les galettes de riz à la manière des crêpes,
  • Enfin ils les font sécher sur un séchoir avec des grilles en bois qui leur donnent leurs petits motifs croisillons.

Ils font 2 000 galettes de riz par jour pendant la saison sèche et la production passe à 500/700 pendant la saison des pluies car il y a moins de soleil pour les sécher.

 

Wat Ek Phnom

On découvre juste derrière la Pagode le Wat Ek Phnom, un temple hindouiste du XIe siècle fait avec les mêmes pierres que les temples d’Angkor. Il a été partiellement effondré et pillé mais vous pourrez quand même apprécier ses linteaux et frontons bien sculptés. Avant de repartir n’oubliez pas d’aller faire un tour vers la statue du Bouddha, il y a une petite pièce dessous, réservée à la prière. Comptez 1 $ par personne pour la visite (sur place il y a beaucoup de mendicité).

 

Le pont suspendu et la ferme aux champignons

Petit passage sur le pont suspendu qui offre un point de vue sur la rivière et les cultures environnantes, avant de filer visiter une ferme locale. Au Cambodge, le climat ne permet pas d’avoir des champignons toute l’année, donc les cambodgiens ont développé des fermes !

Dans celle que nous avons visité nous n’avons vu que des femmes. Au fond de la ferme il y a un tas de terre mélangée avec de la sciure d’hévéa (arbre à caoutchouc) et de la chaux qu’elles utilisent pour remplir des sacs en plastique. Elles ajoutent ensuite la bactérie : le mycelium pour que les champignons poussent. Puis elles coincent une feuille avec un élastique sur un bouchon de bouteille découpé pour refermer le sac, c’est dans cette partie que le champignon va pousser. Les sachets sont enfin placés sous des serres où ils sont arrosés matin et soir, les champignons poussent généralement en 3 ou 4 jours. C’est impressionnant ! C’est super intéressant à voir et peu touristique donc on vous conseille vraiment de visiter l’une des fermes aux champignons.

 

Dégustation du vin de la province de Battambang

Si il y a bien quelque chose qui nous a vraiment étonné c’est d’apprendre qu’il y avait des vignes au Cambodge ! La Bourguignonne que je suis ne pouvait pas passer à Battambang sans goûter son vin. Il faut savoir que la région de Battambang accueille les seuls vignes du pays.

Mr January nous a donc emmené dans leur verger – showroom (le vrai vignoble étant à 40 km de Battambang) pour faire la dégustation. Nous avons donc choisi une formule dégustation pour deux à 2,5 $, on avait pas mangé donc on avait peur que ça nous cogne un peu sur la tête si on en prenait un chacun. Nous avons donc goûté : le vin rouge, un vin un peu plus mature qui ressemble à du cognac, un jus de raisin et un autre jus mélangé avec du gingembre et du miel. Bon pour le vin rouge il faudra attendre qu’ils s’améliorent un peu mais le reste était plutôt bon. À tester sans faute !

 

Wat Banan

On prend nos tickets pour le Wat Banan à la petite cahute à l’entrée, c’est 2 $ par personne. Puis on prend enfin une pause déjeuner dans l’un des petits restaurants qui longe le chemin pour accéder au temple de Banan. Il est sur la gauche en face d’un marchand de fruits, si vous êtes avec Mr January il vous emmènera là-bas. C’est la patronne qui nous sert et elle est très gentille. On prend deux plats, deux noix de coco et une salade de mangues à partager : 9 $. L’endroit est assez calme, il y a même des petits pontons sur l’eau avec plein de hamac, vous le remarquerez assez vite, la sieste est le passe-temps favoris des cambodgiens. D’ailleurs on les aurait bien rejoint après mangé !

Après avoir bien sué pour monter plus de 300 marches… On découvre le Wat Banan qui a lui aussi été construit avec des pierres venues de Siem Reap. Ses 5 tours rappellent d’ailleurs le temple d’Agkor Wat ! C’est un bel endroit à visiter, qui offre une vue panoramique sur la région de Battambang.

 

Phnom Sampov

En arrivant vers Phnom Sampov je dois dire qu’on avait la flemme de monter à pieds jusqu’au temple… Et que l’on avait pas envie de payer des motos pour nous y conduire (les tuk-tuks ne peuvent pas aller jusqu’au temple). Du coup on a demandé à notre guide de nous emmener dans un coin tranquille, loin de tout, avec une vue sur le temple pour pouvoir faire quelques photos.

 

Les « Bat Caves » : la sortie des chauves-souris

Une autre activité à ne pas manquer dans la région de Battambang c’est l’envol des chauves-souris depuis les grottes. Les guides vous emmènent face à une cave où il y a plein de bar-terrasses en face pour vous faire consommer en patientant… On a commencé par cet endroit mais l’environnement trop touristique nous a vite fait fuir. On est ensuite allé dans un second endroit où il faut monter sur une roche. Si votre guide connait cet endroit prévoyez de bonnes chaussures car la montée et la descente peuvent être dangereuses.

 

 

Jour 3 : la traversée du Tonle Sap en bateau jusqu’à Siem Reap

Depuis Battambang nous avions décidé de rejoindre Siem Reap en bateau. Il faut juste être conscient que, contrairement au bus qui met 3h30, le bateau peut se révéler très long. Le voyage dure en moyenne entre 7 à 10h pendant la saison sèche, si le niveau de l’eau n’est pas trop bas pour naviguer…

Nous avions choisi la compagnie Chann-Na Express Boat via notre hôtel à Battambang (coût de la traversée : 25 $/personne) mais ça ne s’est pas très bien passé… J’ai déjà tout expliqué dans la partie « transport » de l’article récapitulatif de notre voyage donc je vous invite à aller le lire si notre retour d’expérience vous intéresse. Je préfère vous raconter ici, les bons moments de cette traversée du Tonle Sap en bateau.

 

La traversée du Tonle Sap en bateau

Après 3h de pick-up, nous arrivons enfin au bord du Tonle Sap pour prendre le bateau. C’est le long de cette « grande rivière d’eau douce » (son nom khmer) que s’étendent les « villages flottants ». Villages où les habitants déplacent leurs maisons deux fois par an, au fil de la mousson. La traversée en bateau entre Battambang et Siem Reap est vraiment une invitation au cœur de la vie dans ces villages. Vous ne retrouverez sûrement pas les mêmes sensations en faisant une excursion guidée dans un village flottant depuis Siem Reap.

On embarque donc pour 4 heures de traversée et autant vous dire que ce voyage restera gravé dans nos mémoires ! C’est assez émouvant de voir la vie s’activer autour du lac : les pêcheurs sur leurs petites barques, les gens immergés dans les plantations, les habitants des villages. Ce qui est fascinant c’est de voir les cambodgiens monter et descendre du bateau sur d’autres petites embarcations qui s’amarrent quelques minutes. Ici il n’y a aucune notion de temps, on ne sait pas vraiment à quelle heure le bateau arrivera à tel ou tel village… On se demande donc comment ils font pour savoir quand ils devront récupérer leur famille et ami(e)s venus en bateau.

Nous sommes peu d’occidentaux sur le bateau donc dès que nous croisons des enfants ça les amusent beaucoup de nous voir. Il n’y en a pas un qui ne nous fait pas un sourire ou un coucou en criant « Hello » ! C’est clairement l’une des expériences les plus magique que nous ayons vécu au Cambodge…

Informations pratiques

La meilleure période pour faire la traversée du Tonle Sap en bateau est de juillet à décembre, quand le niveau de l’eau est haut. Pendant la saison sèche nous avons mis plus de 9 heures : 3h de pick-up, 4h de bateau et 2h de tuk-tuk.

À la saison sèche : on fait un premier arrêt pour prendre le bateau. Vous pourrez acheter à boire et à manger à ce moment là, mais un conseil prenez un pique-nique avant. On fait un seul arrêt toilettes sur le lac mais de toute façon avec la chaleur vous n’avez pas envie (certifié par une serial-pisseuse) !
Tarif pour deux personnes : 60 $US (50 $ de traversée + 10 $ de tuk-tuk car le bateau s’est arrêté avant Siem Reap)

 

Conclusion : est-ce que ça vaut le coup de passer par Battambang ?

La réponse est oui ! Mais si vous n’avez pas beaucoup de temps au Cambodge honnêtement je pense qu’une ou deux journée(s) à Battambang sont suffisantes. Battambang vaut le détour pour le cours de cuisine, les visites de la région que l’on vous a détaillées plus haut et la traversée du Tonle Sap en bateau

 

En attendant notre prochain article sur Siem Reap je vous invite à lire nos articles sur comment préparer son voyage au Cambodge et sur Phnom Penh. Si cet article vous a plu ou vous a aidé à préparer votre voyage au Cambodge, n’hésitez pas à nous laisser un petit mot en commentaire ça nous fait toujours plaisir !


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

(Visited 399 times, 16 visits today)