Visiter Phnom Penh en 3 jours : nos bonnes adresses

Phnom Penh est la capitale du Cambodge, c’est une vraie fourmilière qui peut vite vous donner le tournis. Nous y avons séjourné pendant 5 nuits, à différents moments de notre voyage dans le pays, le temps pour nous de découvrir quelques bonnes adresses.

Ce qu’il faut savoir pour visiter Phnom Penh

Phonm Penh est une ville étendue il faudra donc prendre un tuk-tuk si vous voulez aller dans un quartier opposé à celui où vous vous trouvez. Au début du séjour nous ne le savions pas mais vous pouvez utiliser les applications Grap ou Pass App qui vous permettront de commander un tuk-tuk pour le trajet souhaité. Généralement les courses sont entre 3000 et 4000 riels soit 1 $US ou moins, ça vous évitera de payer 3 fois le prix…

Phnom Penh est une grande ville et comme dans toutes les grandes villes vous devrez faire attention à vos affaires. Les vols à l’arraché (en scooter) sont courant, donc ne mettez pas d’objets de valeurs : téléphone, portefeuille/sac à main, bijoux… à porté de main ! De même la nuit, évitez de trainer dans les rues…

Si ça vous intéresse d’en savoir plus nous avons écrit un article détaillé sur comment préparer un voyage au Cambodge.

 

Jour 1 : le quartier du marché Russe et le quai Sisowath

Le premier jour on accuse du jet lag, on se réveille tôt pour aller petit-déjeuner et profiter de la fraicheur de la matinée. On est mi-mars et les températures avoisinent déjà les 38 degrés entre 12h et 16h… Donc je vous laisse imaginer la chaleur quand on se balade sur du béton.

Le marché Russe

Le Double Leaf Boutique Hotel où nous logeons à notre arrivée à Phnom Penh est situé à un pâté de maison du marché Russe. On décide donc de commencer la visite par ce lieux même si des amis nous avaient prévenu qu’il fallait avoir l’estomac bien accroché au niveau des odeurs… On se faufile vite au milieu de la viande et du poisson pour ne pas être trop dégouté par la forte odeur et on file côté vêtements et stands de street food. Vous en aurez vite fait le tour mais c’est une visite sympa pour se plonger dans l’ambiance cambodgienne. Le marché Russe se révèle être l’endroit parfait pour manger « sur le pouce » à petit prix ou pour acheter des souvenirs.

 

Le musée du génocide Tuol Sleng – Prison S21

Cambodge Phnom Penh Prison S 21 touriste Refuse to hibernateEnsuite nous marchons jusqu’au musée du génocide Tuol Sleng, aussi connu sous le nom de Prison S21. C’est une visite assez dure mais néanmoins nécessaire pour comprendre l’histoire du Cambodge ! Cette ancienne école a été transformée en prison pendant le régime Khmer rouge et c’est maintenant un musée qui a un lourd devoir de mémoire.

Nous n’entrerons pas dans les détails de tous ce que nous avons vu lors de cette visite mais nous allons vous parler un peu de cette période tragique de l’Histoire qui nous rappelle tant les camps de concentration en Europe… Le régime Khmer rouge est un mouvement politique et militaire radicaliste qui a duré 3 ans, 8 mois et 20 jours. Il a débuté avec la prise de Phnom Penh le 17 avril 1975. Cette dictature dirigée par Saloth Sâr (Pol Pot) était un régime sanguinaire qui traquait sans relâche « l’ennemi intérieur » et les « espions de la CIA et du KGB ». Toutes les personnes intellectuelles : journalistes, artistes, professeurs, etc, même les personnes qui portaient tout simplement des lunettes, étaient tuées. À S-21, les prisonniers étaient mutilés, humiliés… puis tués. Les Khmers rouges ont ainsi tué plus de 2 millions de personnes. L’horreur a pris fin en 1979 avec l’invasion vietnamienne.

☞ Pour aller plus loin on vous conseille un article du Figaro ou encore l’émission « Affaires sensibles » sur France Inter.

 

Déjeuner au Vibe Café

Lorsque nous sortons du musée il fait déjà très chaud. On décide donc d’aller manger dans un endroit calme, climatisé et avec de la cuisine adapté à nos petits estomacs fragiles. Avec le décalage horaire, la chaleur et après les odeurs du marché on ne se sent pas encore prêt à manger de la cuisine locale.

Nous choisissons donc le Vibe Café, une adresse vegan et engagée. Environ 10% de leur chiffre d’affaire est reversé à Good Vibe Foundation qui finance 10 000 repas sains dans des écoles cambodgiennes.

Nous prenons deux thés glacés gingembre/ananas, un « Ritual bowl » et un « Honest burger ». Honnêtement il fait tellement chaud qu’après mon thé glacé je mange à peine mon bowl. Je le prends donc à emporter pour le finir le soir. On vous conseille donc le Vibe Café si vous avez envie d’un bon repas santé. C’est sûr que c’est plus cher qu’un restaurant de cuisine cambodgienne mais si vous voulez manger une salade sans vous soucier de votre estomac foncez !

 

Fin de journée sur le quai Sisowath

Après être rentré à l’hôtel pour nous baigner un peu par cette chaleur intenable, nous avons pris un tuk-tuk direction le Palais Royal. On l’a donc découvert pour la première fois à l’heure dorée qui mettait merveilleusement bien en valeur sa jolie couleur jaune. Puis nous sommes allés flâner le long du quai Sisowath… C’était d’ailleurs un peu triste car nous avons vu des enfants, qui devaient avoir 5 ans, vendre des chips de crevette sur le quai… Pour finir cette journée, nous sommes allés au bar Le Moon, un rooftop qui vous donnera une belle vue sur le Mékong et la vibrante Phnom Penh. Une ambiance décontractée, parfaite pour une soirée chill en amoureux !

Vibe Café
House 26,Tom Pong 26A Street 446, Toul, Cambodge
Prix du repas avec boisson pour deux personnes : 21$US

Le Moon
Dekcho Damdin, Phnom Penh, Cambodge
Prix : 10 $US pour deux bières et des minis pizza

 

Jour 2 : visites guidées des principaux musées et monuments

Nous avons choisi de passer cette deuxième journée avec un guide cambodgien qui parle français : Sopheap. Il a habité en France lors de ses études donc il parle extrêmement bien français, nous vous le recommandons sans problème. Il nous a fait visiter les principaux monuments et musées de la ville tout en nous narrant l’Histoire de son pays.

M. TOUCH Sopheap (Christophe)
Sa page Facebook vous pouvez le demander en ami de notre part et lui écrire sur Messenger
Téléphone : +855 (0) 15 87 89 61
Email : christophetl01@gmail.com

 

Le Palais royal et la pagode d’Argent

Le lendemain matin nous retournons donc face au quai Sisowath où se trouve le Palais royal de Phnom Penh. Ce monument est un repère tant au niveau historique que géographique, il constitue donc selon nous une visite importante.

Le Palais royal a été construit en 1866 lorsque le roi Norodom 1er déménage la capitale d’Udon à Phnom Penh. Il a été pensé et dessiné par des architectes khmers mais aussi français ! Vu qu’il est situé au confluent du Mékong et du Tonlé Sap, sa position sur le site appelé « Chaktokmuk » fait référence au dieu Brahma. Dans la religion il fait partie de la Trimurti, la triade hindouiste et il est représenté avec 4 bras. Tous les rois ont occupé le palais sauf pendant le régime des Khmers rouges.

Prévoyez au moins 3 heures pour visiter le palais et la pagode d’Argent lorsque vous êtes accompagnés d’un guide. À la fin de la visite nous avons pu voir des photos de tous les visiteurs du palais dont le général de Gaulle !

 

Le musée National du Cambodge

Depuis le Palais Royal nous avons marché jusqu’au musée National du Cambodge. Il a été inauguré en 1917 et détient une collection impressionnante d’art Khmer telles que des statues des différents dieux Hindoue ou encore des morceaux de granit taillés qui proviennent des majestueux temples d’Angkor. Sopheap nous a raconté toutes les légendes sur les dieux Brahma, Shiva et Vishnou. Mais il nous a également expliqué les significations du Nâga ou Esprit-Serpent dont nous retrouvons les têtes aux entrées des Pagodes, aux extrémités des ponts etc.

Le Nâga :

  • à 3 têtes est souvent présent sur les Pagodes,
  • celui à 5 têtes sur la literie du sommeil cosmique de Vishnou,
  • lorsqu’il a 7 ou 9 têtes il est le protecteur du Bouddha en méditation.

Ça nous a appris énormément de choses sur la mythologie cambodgienne et nous a ainsi préparé à notre futur séjour à Siem Reap. En effet on comprend mieux les détails des temples d’Angkor si l’on connait un peu toute l’histoire des dieux.

 

Le temple de Wat Phnom

Après un rapide déjeuner au restaurant Banana Tree où Sopheap nous a emmené manger des plats typiquement cambodgiens. Nous avons pris un tuk-tuk pour nous déplacer jusqu’au Wat Phnom. C’est un petit temple qui se situe au nord du marché central. Encore une fois c’est une visite importante pour comprendre l’histoire du pays mais cette fois-ci de sa capitale car Phnom Penh lui doit son nom ! La légende raconte qu’une vieille dame : Madame Penh, trouva des statues du Bouddha sur les bords du Mékong. Pour les préserver des eaux montantes elle ne trouva d’autre endroit que ce point culminant de la ville situé à 27m de hauteur où est l’actuel Wat Phnom. Elle les déposa donc ici sur la «colline de Penh» qui donna le nom de «Phnom Penh» à la ville.

C’est dans ce temple que Sopheah nous a appris à prier Bouddha en apportant trois fois nos mains jointes sur des bâtons d’encens fumants de notre cœur à notre tête. Nous avons également pu voir une jeune femme demander son avenir à un moine. Elle a pris un passage au hasard dans le livre du moine et il lui a lu son destin. La première prédiction n’étais pas très bonne, elle a donc demandé une seconde chance.

 

 

Le marché Central

Situé dans l’ancien quartier français, le marché Central est un grand bâtiment Art Deco. Repérez-bien d’où vous venez car ses quatre bras étant très ressemblant vous pouvez facilement perdre le point de rendez-vous que vous avez avec votre guide. On a flâné une petite demie-heure dans ce marché, personnellement j’ai adoré regarder les couturières s’affairer sur leurs petites machines à coudre. Puis la chaleur et la fatigue se faisant ressentir nous sommes retournés à l’hôtel.

 

Dîner au Eleven One Kitchen

Après un petit plouf bien mérité nous sommes allés dîner dans le quartier de notre hôtel au : Eleven One Kitchen. Encore une fois nous voulions mettre en avant un restaurant qui a un bel engagement. Ici 99% des produits cuisinés sont sans emballage plastique ! Et pour nous c’est une démarche très importante dans un pays comme le Cambodge où le plastique est utilisé à outrance, jeté dans la nature et non recyclé.

Mickaël a mangé des frites et un avocado toast et j’ai choisi du bœuf frit accompagné de sa sauce au poivre du Cambodge avec du riz. C’était très bon et on a accompagné le tout de deux bières Angkor.

Eleven One Kitchen
123, rue 460, Phnom Penh, Cambodge – et il y a une seconde adresse rue 334
Prix pour un repas avec deux bières : 17 $US

 

Jour 3 : nos bonnes adresses shopping

Le troisième jour était en fait un court passage entre le Mondulkiri et Kampot. Après avoir fait tout le côté culturel de Phnom Penh on a décidé d’aller visiter de petites boutiques et concept store qui mettaient en avant des créatrices et créateurs locaux !

Les concepts store

The 240 est le magasin qui appartient au groupe d’hôtels luxueux Maads. Il y a une partie boutique et une partie café, vous trouvez pleins d’idées cadeaux sympas pour vos ami(e)s !

Elsewhere Clothing est un petit concept store qui se situe sur la rue 240 connue pour ses belles adresses de boutiques de luxe. Vous y trouverez 6 marques de vêtements et bijoux de créateurs fait au Cambodge, au Vietnam et en Thaïlande.

 

Les magasins d’associations khmères

Le Rajana Shop 240 est une association qui supporte la création artisanale cambodgienne. Vous pourrez notamment y trouver des bijoux, des sacs et des vêtements. Il y a également le Khmer Royal Boutique où vous trouverez de l’artisanat khmer et du poivre de Kampot. C’est certes plus cher que dans les marchés mais au moins vous éviterez le Made in China qu’on essaye de vous vendre comme du Made in Cambodia.

 

Les boutiques de créateurs

Un été à Kep sur Mer

En fin de matinée nous rencontrons Neary dans son petit magasin Un été à Kep sur Mer. Neary et sa sœur Borany sont franco-cambodgiennes, elles ont décidé de créer leur marque en 2017 et d’ouvrir une boutique à Phnom Penh. Neary travaillait dans la communication à Paris avant de tout plaquer pour partir vivre dans le pays natal de son papa. Borany quant à elle est restauratrice de tableau, activité qu’elle exerce toujours à Phnom Penh.

Je suis tombée amoureuse de deux t-shirts gris dont j’adore la coupe. Un avec le logo d’un été à Kep sur Mer et le second avec «Phnom Penhoise» de brodé en rouge. Elles font également plein de jolies robes et combi-shorts, le tout très coloré, floral mais surtout très classe. Parfois elle fait des ventes à Paris donc j’essayerai de vous tenir au courant sur Instagram. Elles vendent même le poivre de l’Atelier Kampot si jamais vous devez en racheter au dernier moment avant de prendre votre avion.

On rencontre même son beau-frère qui gère le restaurant d’à côté le Bistrot Langka. On lui dit que l’on cherche un restaurant pour le soir donc il regarde si il y une petite place pour nous et nous présente son menu sur un iPad. Tout a l’air délicieux on réserve donc une table pour 19h.

 

Lunch chez Lot 369

Après cette belle rencontre nous avons un petit creux. Neary nous conseille donc le café Lot 369 qui est tout proche. Nous y allons donc sur ses conseils et nous commandons deux «Pork belly Stark» un thé Chaï et un smoothie au bleuet. C’est très bon ! Encore une belle adresse santé pour ceux qui ont envie de salades sans avoir peur pour leur estomac.

 

Dîner au Bistrot Langka

Après un après-midi à la piscine de l’hôtel (oui c’est une petite habitude que l’on a appréciée) on file au Bistrot Langka. Ça fait un moment que l’on ne s’est pas fait un bon restaurant un peu gastronomique alors on se fait plaisir. On choisit : une planche de charcuteries cambodgiennes accompagnée de deux verres de vin blanc français. Mickaël choisit un tataki de thon puis une crème brulée en dessert. Et je choisi le thon à la tahitienne et le fondant au chocolat. Tout est absolument délicieux on vous conseille vivement d’y aller !

 

Où dormir à Phnom Penh ?

Double Leaf Boutique Hotel

Un magnifique hôtel situé à deux pas du marché Russe, on le trouve parfait ! Les personnes de l’hôtel sont extrêmement gentilles et prêtes à vous aider dès que vous avez besoin d’un renseignement. La piscine est très bien, la chambre était très belle et le petit déjeuner était bon et varié.

Cambodge Phnom Penh Double Leaf Boutique Hotel chambre Refuse to hibernate

 

Aquarius Hotel & Urban Resort

L’Aquiarius très bel hôtel situé non loin du monument de l’Indépendance, les chambres ont un style un peu New-Yorkais que l’on adore et la piscine sur le rooftop est absolument incroyable ! Le service à l’accueil est très aimable et le petit déjeuner est très bien. Par contre petit bémol sur le restaurant : le service est long, les plats sont moyens et c’est donc cher pour la prestation.

Cambodge Phnom Penh lit Aquarius Hotel and Urban Resort Refuse to hibernate

 

Eman – SIM Boutique Hotel

La chambre était spacieuse et très propre, le petit-déjeuner était bien. Par contre la personne qui était à l’accueil n’était pas vraiment aimable… Il ne disait pas bonjour et baissait la tête quand des clients passaient dans le hall. La piscine sur le rooftop a l’air pas mal mais nous avons préféré celle de l’Aquarius. Néanmoins le SIM Boutique Hotel est moins cher que les deux autres hôtels : 44 euros la nuit avec le petit déjeuner c’est quand même un super prix.

Cambodge Phnom Penh Eman Sim Boutique Hotel chambre Refuse to hibernate


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

(Visited 193 times, 14 visits today)