Visiter Los Angeles en une semaine : guide et conseils

Los Angeles, la « cité des Anges », est le symbole même de la réussite à l’américaine. L’American Dream comme dirait certains. C’est généralement une ville qui tranche au niveau des avis. Soit vous l’aimez, soit vous la détestez. Je dois dire qu’à la base nous avons plus fait ce road trip dans l’Ouest américain pour découvrir ses fameux parcs mais Los Angeles a marqué mon cœur… Même si Mickaël a moins eu le coup de foudre que moi, nous avons très envie d’y retourner une seconde fois. En attendant voici nos conseils et nos bonnes adresses pour une première fois à Los Angeles.

City of Stars, are you shining just for me? Vous l’avez ? Après avoir enfin vu le film La La Land (un an après tout le monde) je dois dire qu’il me pressait de découvrir ces lieux cultes. Je n’ai pas fait un article autour de La La Land mais vous vous remémorerez sûrement quelques scènes tout au long de cet article.

 

Nos conseils pour bien préparer votre séjour à Los Angeles

Comment aller à Los Angeles ?

Los Angeles signait pour nous la fin de notre road trip d’un mois dans l’Ouest américain donc nous sommes arrivés en voiture depuis Joshua Tree. Si vous souhaitez venir en avion depuis Paris, il y a régulièrement des vols à très bons prix sur le site de la compagnie Norwegian. Nous avions d’ailleurs pris nos billets retour sur cette compagnie et on en était très content. Les avions sont modernes, les hublots sont grands et on peut régler la luminosité avec un bouton. Il y a des écrans avec une belle offre de films gratuits, de plus vous pouvez passer directement votre carte de crédit sur le côté des sièges pour payer vos commandes de nourriture.

 

Trouver un logement pas cher à Los Angeles

Après deux mois de road trip à travers l’Ouest canadien et américain, notre compte bancaire en avait pris un sacré coup dans l’aile… On a donc trouvé une solution pour se loger pas cher à Los AngelesHome Exchange (anciennement GuesttoGuest). Il nous restait des points donc on les a échangé contre des nuités. Vu que nos hôtes n’avaient pas toutes les dates de libres nous avons coupé en deux :
  • 2 nuits chez Jessica dans une chambre privée à deux pas d’Hollywood Boulevard : 238 points + 16,75 €
  • 3 nuits chez Daniel dans un studio entier au cœur de Downtown LA pour : 489 points + 33 €

 

Si vous avez plutôt envie d’aller à l’hôtel voici quelques suggestions d’hôtels que l’on nous avait recommandé :

  • The Jeremy Hotel West Hollywood est un hôtel 5* qui vient d’ouvrir dans le quartier de West Hollywood (WeHo) et qui propose actuellement des réductions très intéressantes.
  • The Line Hotel situé dans Korea Town entre Hollywood et Downtown, propose une superbe expérience design !
  • Le Sportsmen’s Lodge Hotel, il n’est pas cher et dispose d’une piscine. Situé dans le quartier de Studio City il est parfait pour ceux qui veulent visiter le nord de Los Angeles.

Quel guide acheter ?

Nous l’avons reçu après notre voyage mais il nous aurait été d’une grande utilité : le guide Los Angeles l’Essentiel aux Editions Nomades. Il est petit donc il se glisse parfaitement dans votre valise et votre sac à main/dos sur place. Et surtout il ne coûte que 8,50 € !

Les guides de la collection l’Essentiel sont rédigés par des locaux, donc ils ont réellement des bonnes adresses à partager avec vous. Ce n’est pas un rédacteur qui a passé 5 jours dans la ville et qui dit connaître les bons plans… Los Angeles l’Essentiel a été rédigé par Elodie Montagne une journaliste expatriée à Los Angeles depuis 2013.

 

Les visites guidées de Los Angeles en français

Avec Los Angeles en Français pas de problème de langue ! Cette agence propose des visites guidées de la ville exclusivement en français. Donc si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais ce sera un très bon moyen de découvrir Los Angeles, ses secrets et ses bonnes adresses. Découvrez : le cœur historique de Los Angeles, le célèbre Hollywood BoulevardVenice Beach et Santa Monica en vélo ou encore le quartier de Little Tokyo et le street art à Downtown LA.

 

Divers conseils

  • Se munir d’un passeport valide et faire une demande d’ESTA au moins 72h à l’avance.
  • Los Angeles est sur le créneau horaire (UTC−8), il y a donc un décalage de 9h avec la France. Sauf lors du changement d’horaire été/hiver : attention car il y a un décalage de deux semaines entre notre changement d’heure et le leur donc pendant ce laps de temps il n’y a que 8h de décalage…
  • N’oubliez pas votre adaptateur secteur pour vos appareils électroniques. Il se peut que vos appareils fonctionnent au ralenti dû à un voltage différent.
  • Il vaut mieux avoir une voiture pour se déplacer à Los Angeles car c’est une ville très étendue, sinon il y a toujours les transports en commun ou encore Uber qui est très développé et pas trop cher.

Pour plus d’informations, faites un tour sur notre article : comment préparer votre voyage dans l’ouest américain. N’hésitez pas à visionner notre vidéo sur Los Angeles avant de lire notre article City Guide et retrouvez toutes nos bonnes adresses sur Mapstr : @refusetohibernate.

 

 

Jour 1 : arrivée à Los Angeles et découverte d’Hollywood Boulevard

Nous arrivons à Los Angeles en début d’après midi, il y a un peu de circulation pour rentrer dans la ville mais nous arrivons sans trop de mal dans le quartier d’Hollywood Boulevard où nous avons notre logement.

Après avoir garé la voiture au parking et déposé nos affaires dans la chambre, nous profitons de la proximité avec Hollywood Boulevard pour y faire un tour. Au départ nous n’avions pas spécialement prévu d’y aller car c’est la rue touristique par excellence de Los Angeles. Mais vu qu’il est déjà 16h et que nous avons prévu de nous coucher tôt pour aller à Universal Studios le lendemain nous préférons faire une petite visite accessible à pied.

On parcourt donc les fameuses étoiles d’Hollywood Boulevard, s’arrêtant de temps en temps sur celles qui nous interpellent telles que Chuck Noris ou Quentin Tarantino. On rentre dans les petites boutiques de souvenirs et entre deux on croise les héros de notre enfance : Spider Man, Dardevil… en quête de quelques dollars contre une photo à leurs côtés. Nous passons vers l’un des centres commerciaux le Hollywood & Highland Center, on monte au 1er étage et là on tombe sur une vue dégagée sur les célèbres lettres HOLLYWOOD. On est bien à LA !

 

Jour 2 : une journée dans un parc d’attraction – Universal Studios

Si vous êtes de grands fans de cinéma et de parc d’attractions, vous ne pouvez pas manquer Universal Studios ! Notre choix s’est porté sur ce parc car nous voulions mêler attractions et visite de studios de cinéma. Sinon vous pouvez aussi aller à Disneyland ou à Warner Bros Studios selon vos goûts et vos envies. Quoi qu’il en soit, la visite d’un parc vous prendra une journée entière.

Nous avions acheté les tickets 1 Day General Admission en ligne, un mois avant la date de notre visite. Avec la Early Admission nous avons pu découvrir le monde d’Harry Potter une heure avant l’ouverture du parc. Maintenant il semblerait que ce soit passé à 30 minutes, mais rassurez-vous hors-saison ça vous donne largement le temps de faire l’attraction principale Harry Potter and the Forbidden Journey !

C’est un parc qui convient aux familles car il n’y a pas beaucoup d’attractions à sensations fortes. On peut même les diviser en trois catégories : les attractions, les shows et la visite du studio qui est à part.

Ce que nous avons aimé à Universal Studios

  • The Wizarding Wolrd of Harry Potter : pour les fans d’Harry honnêtement on s’y croirait… Et on peut même participer à un choix de baguette chez Ollivander’s.
  • The Walking Dead Attraction : attention âmes sensibles s’abstenir ça fait flipper de se balader au milieu des zombies !
  • Jurassic Park : on revit le tout premier film dans une ambiance d’attraction type : bûches.
  • Waterworld : un spectacle incroyable qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte.
  • The World-Famous Studio Tour : un tour en petit train pour découvrir les secrets des tournages en studio. Vous pourrez voir : le décor de Desperate Housewife : Wisteria Lane, Les Dents de la mer, Fast and Furious et beaucoup d’autres encore…

Universal Studios Los Angeles
Horaires : 9h-19h en semaine et ferme plus tard les week-ends (10h – 18h en basse saison)
Prix : 105 $US / personne

 

Jour 3 : visite des musées The Broad et LACMA

Je (Audrey) rêvais depuis 1 an de voir l’exposition de Yayoï Kusama. Donc vous imaginez bien que quand j’ai vu que l’exposition était à Los Angeles j’ai prié Mickaël pour y aller !

Infinity Mirrors de Yayoï Kusama

Ouvert en 2015 The Broad Museum est rapidement devenu un incontournable des places culturelles de Los Angeles. Sa façade arty est le reflet des collections que vous y retrouverez, soit de l’art contemporain. Après un tour sur le site internet qui affichait complet on a décidé de se rendre sur place tôt pour faire la queue. On a bien dû faire la queue pendant deux heures avant d’arriver devant les portes où ils distribuaient les places pour la journée. Lorsque notre tour est arrivé, on nous a dit que l’on avait une place à 17h. Mais vu que nous devions aller à l’enregistrement de la série Man With A Planà cette même heure, j’ai négocié pour que l’on décale nos places en début d’après-midi. On a donc mangé dans un petit restaurant italien Vespaio qui est juste à côté de l’entrée.

À 13h50 on a enfin pu rentrer pour commencer l’exposition Infinity Mirrors. Bon en un mot c’était : dingue ! Je pense que c’est la plus belle expo que j’ai faite à ce jour. Le concept : on rentre dans des cubes couvert de miroirs et il y a des jeux de lumières et de réflexions pour voir et se voir à l’infini. On rentre individuellement dans les cubes, ou en petit groupe si vous êtes plusieurs, et on a une minute par cube. À la fin de l’exposition on nous donne des gommettes (rondes évidemment) que nous pouvons coller dans une pièce qui était à la base toute blanche. Une manière de faire participer les gens à cette œuvre finale.

The Broad – Infinity Mirrors by Yayoï Kusama
221 S Grand Ave, Los Angeles, CA 90012, États-Unis
Prix : 30$US / personne

 

Participer au tournage d’une sitcom américaine

Nous avions vu sur le blog des copains de l’Œil d’Eos, que nous pouvions participer gratuitement à un enregistrement d’une sitcom. Pour ceux qui ne le savent pas : une sitcom est une série humoristique tournée principalement en studio dans un décor récurrent. On avait donc pris des places sur le site TV Tickets pour aller voir Man With A Plan (avec Matt LeBlanc qui joue dans Friends). Mais boulet que je suis, je me suis trompée d’adresse et nous l’avons loupé… De toute façon, il fallait faire la queue au moins 2/3 heures à l’avance pour être sûr d’avoir une place donc avec l’exposition c’était un peu court niveau délai.

Sachez que les tickets sont en vente 30 jours avant la date de l’enregistrement et que les séries phares sont prises d’assaut. Vous pouvez notamment assister à une série que l’on adore : The Big Bang Theory ! Comme l’explique Eloïse dans son article, si vous ne pouvez pas entrer dans les studios par manque de place, vous aurez le droit à un ticket vous assurant une place d’office sur le tournage de votre choix. Donc n’hésitez pas à tenter au début de votre séjour à Los Angeles afin de pouvoir y retourner un autre jour.

 

Urban Light au musée LACMA

Pour ne pas rester sur un échec, nous avons décidé d’aller au musée LACMA. J’avais hâte de voir ces 202 lampadaires qui composent l’œuvre intitulée « Urban Lights » de Chris Burden. Quand on se retrouve à leurs pieds, à la nuit tombée, on ressent un curieux mélange de « Midnight in Paris » et de « LaLaLand »… Ce soir là il y avait un petit concert on s’est donc laissé bercé par la musique avant de reprendre le chemin de l’appartement.

Si vous avez un peu de temps, allez visiter le Los Angeles County Museum of Art qui est le plus grand musée d’art de l’Ouest américain. Au delà de ses expositions, l’architecture de certains pavillons valent le détour.

 

Jour 4 : de Venice Beach à Santa Monica

Les canaux de Venice

On arrive aux alentours de 9h00 sur place et on a la chance de trouver une place de stationnement gratuite non loin des canaux. Il règne une ambiance très calme, à cette heure-ci il n’y a aucun touristes, juste des locaux qui prennent le petit déjeuner ou promènent leurs chiens. Ce quartier historique a été construit par Abbot Kinney en 1905.

Jadis le quartier était trois voir quatre fois plus grand et les canaux étaient bordés par des bungalows colorés. Mais vu que leur entretien coûtait assez cher certains canaux ont été remplacé par des rues. Il n’y a plus que 4 canaux et les bungalows ont été remplacés, petit à petit, par des villas. Notre préférée ? Celle qui est toute colorée avec un pédalo en forme de cygne rose ! Vous ne pouvez pas la manquer !

 

Déambuler sur Abbot Kinney

Abbot Kinney est l’une des rues commerciales non loin de Venice Beach. Elle a été nommée ainsi en l’honneur de Monsieur Kinney qui rappelons le a construit les canaux de Venice. Dans cette rue il n’y a pas de grosses enseignes, vous y trouverez surtout des petites boutiques bohème/hipster branchées et des restaurants. Il y a bien sûr le très réputé : Butcher’s Daughter, mais nous avons choisi d’aller manger chez Wabi Sabi sur les conseils de notre amie Allison. C’est une adresse de cuisine japonaise, l’endroit est magnifique, une belle déco design mixée avec de la végétation. On a choisi des poké bowl avec trois poissons crus (Saumon, thon et un poisson blanc dont j’ai perdu le nom…) c’est fin et délicieux !

On marche d’adresse en adresse, on visite le Flagship Store de notre marque de chaussures préférées : TOMS. En retournant vers la plage nous sommes tombés sur une des œuvres de JR faisant partie de son concept Inside Out Dreamers. D’ailleurs en rentrant de ce voyage, nous sommes allés voir son documentaire, réalisé avec Agnès Varda « Visages, villages ». Si vous aimez son travail, on vous conseille vraiment de le regarder.

Wabi Sabi
1635 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291, États-Unis
Prix : 60$ pour deux

 

Balade entre Venice Beach et Santa Monica

Vu que l’on avait toute la journée pour profiter de ce quartier on a décidé de chiller le long de la plage. En même temps Venice Beach est un spectacle de rue, arrêtez-vous n’importe où et vous serez hypnotisés… Du street art, de belles cabanes de sauveteurs, des messieurs avec des gros muscles, des skateurs, des surfeurs, des basketteurs… Il y en a pour tous les goûts ! Nous on s’est arrêté un peu partout, on trouve que Venice Beach est un vrai terrain de jeu pour les photographes.

 

Nous sommes allés à pied jusqu’au Palisades Park situé sur la jetée de Santa Monica. À l’aller nous avons marché sur le sable puis au retour nous avons pris la piste aménagée (environ 8km A/R). Nous l’avons fait à pied mais sachez que vous pouvez le faire à vélo, en trottinette ou encore en rollers. Notre conseil : restez jusqu’au coucher du soleil, il y a des couleurs absolument merveilleuses !

 

Jour 5 : randonnée dans Griffith Park

Il faut savoir que le Griffith Park est l’un des plus grands parcs urbains d’Amérique du Nord. Pour vous donner une idée, il est même plus grand que Central Park. On va rapidement au Griffith Observatory car il y a déjà du monde à 10h et on se dit qu’on reviendra prendre des photos pour le coucher du soleil… C’est parti pour une randonnée jusqu’au point de vue « Tyrollian Tank » pour voir les lettres HOLLYWOOD de plus près. Prévoyez de l’eau car même en novembre il fait très chaud et il n’y a pas de points d’ombre !

On a donc emprunté plusieurs sentiers : le Mont Hollywood Trail, le 3-Mile Trail et le Mulholland Trail (voir la carte). Je ne sais pas si c’était le chemin le plus court mais on a trouvé ça long. Les paysages sont assez monotones donc on est loin des belles randonnées que l’on fait habituellement… En revenant on a fait une micro sieste à l’ombre des arbres vers le Griffith Observatory tellement on était épuisé par la chaleur. Si vous venez à Los Angeles en été, partez très tôt (le parc ouvre à 5h). Et si vous n’êtes pas de grands marcheurs le site Sunset BLD recense les accès aux différents points de vues sur les lettres HOLLYWOOD.

Nous avons terminé cette journée accès « nature » par un merveilleux coucher de soleil depuis le Griffith Observatory. Notre conseil : arrivez tôt si vous voulez une bonne place pour poser votre trépied, car le soir ça joue des coudes !

 

Dîner chez Bob’s Big Boy

Pour se remettre de tous ces efforts, nous avons filé au Bob’s Big Boy. J’avais repéré ce diner sur instagram car il y a souvent des rassemblements de voitures d’époque sur le parking. Ce restaurant a été construit en 1949 par Scott MacDonald et Ward Albert et a été designé par le célèbre architecte Wayne McAllister. C’est aussi lui qui est à l’origine du premier hôtel resort sur le Strip de Las Vegas : El Rancho Vegas (1941). Depuis 1993 le Bob’s Big Boy appartient à la famille MacDonald.

Malheureusement pour nous il n’y avait pas de vieilles voitures californiennes sur le parking mais l’ambiance du restaurant est vraiment chouette et c’est bon ! C’est une bonne alternative au In & Out Burger ou au McDonald’s pour les plus classiques.

Bob’s Big Boy
4211 W Riverside Drive Burbank, CA 91505
Horaires : 24h/24 et 7j/7
Prix : 26 $US deux menus burger + frites et coca cola à volonté

 

Jour 6 : retour de la voiture à l’aéroport et vol pour Paris

Nous avons profité une dernière fois de la vue de notre appartement et nous avons remis la voiture de location à l’agence Enterprise directement vers l’aéroport. Il y a ensuite une navette qui passe vous prendre pour vous emmener au terminal. Bye LA et à bientôt j’espère…

Si vous avez des questions ou des remarques n’hésitez pas à les partager en commentaire ou par mail. Nous répondrons à votre message et nous compléterons cet article si besoin.


Si vous préparez un voyage à Los Angeles, notre tableau dédié à la Californie devrait vous être utile ! Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

(Visited 5 555 times, 122 visits today)