Visiter les temples d’Angkor en 1, 2 ou 3 jours

Les temples d’Angkor font partie des plus grandes merveilles de notre planète. Si vous allez au Cambodge pour la première fois, vous ne pouvez définitivement pas louper ce site historique. Voici donc notre guide complet pour visiter les temples d’Angkor mais aussi toutes nos recommandations pour découvrir Siem Reap.

Les temples d’Angkor ont été construit entre les années 800 et 1300, à l’apogée de la civilisation khmère. Ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco nous a légué un patrimoine unique des maitrises techniques et artistiques de l’époque. Hormis Angkor, seule la vallée du Nil a conservé un ensemble de vestiges d’une telle richesse et surtout d’une telle grandeur !

 

L’histoire des temples d’Angkor

L’histoire d’Angkor en quelques dates clefs :

Dans les années 802 à 850 après JC, Jayavarman II, qui se proclame dieu-roi, entreprend de grands travaux consistant à déplacer la capitale khmère Roluos près d’Angkor. De 889 à 910, Yasovarman Ier installe sa cour à Angkor puis en 1113 c’est Suryavarman II qui commence la construction d’Angkor Wat !

En 1177 les Cham prennent et pillent Angkor. Ensuite de 1181 à 1218, Jayavarman VII construit le Bayon à Angkor Thom. Le déclin de la cité se déroule de 1352 à 1431, quand le royaume siamois d’Ayuthaya ravage et pille Angkor à de nombreuses reprises, et emporte butin royal et esclaves sur son passage… En 1432 Ponhea Yat abandonne Angkor et c’est Lovek, au nord de Phnom Penh qui devient la nouvelle capitale. 

En 2007, la Nasa confirme le fait que Angkor, construite entre le IX et le XIV ème siècle, fut la plus grande agglomération édifiée par l’homme avant l’ère industrielle. À son apogée, la cité d’Angkor accueillait 500 000 à 1 million de personnes. Elle s’étendait sur 400 km2 pour sa partie urbaine et 3 000 km2 si l’on inclut les cultures. Le site est maintenant accessible aux visiteurs depuis les années 90.

 

Tout ce que vous devez savoir pour préparer votre visite

Comment aller aux temples d’Angkor ?

Les temples d’Angkor sont situés à quelques kilomètres de Siem Reap. Vous pouvez donc y aller par voie terrestre (bus ou mini van) si vous êtes déjà au Cambodge ou par bateau comme nous l’avons fait en arrivant de Battambang.

Si vous venez de France et que vous voulez principalement visiter Siem Reap et sa région, sachez que vous pouvez prendre un vol direct Paris > Bangkok puis un second pour Siem Reap. Sinon, depuis Bangkok vous avez quelques bus qui vous permettront d’apprécier le slow travel.

 

Quel moyen de transport choisir pour visiter les temples d’Angkor ?

Les moyens de transport pour visiter les temples d’Angkor sont : le vélo, le scooter et le tuk-tuk. Voici donc une petite présentation de ces trois modes de transport :

  • Le vélo : la location coûte 1 à 3$ la journée, c’est écologique et vous êtes totalement libre de vos déplacements. Néanmoins vous devez pédaler environ 5 km sur une route monotone pour accéder à l’entrée du site d’Angkor. Puis il faudra faire l’aller retour à chaque temple pour récupérer votre vélo à la porte où vous l’avez laissé… Contrairement au tuk-tuk qui vous attend de l’autre côté. De plus, en pleine journée quand il fait 40 degrés c’est assez épuisant de pédaler sur le bitume. Enfin, partir dans la nuit pour faire le lever de soleil peut être dangereux à cause de la circulation, donc si vous choisissez ce mode de transport faites attention à vous !

 

  • Le scooter : moins fatiguant que le vélo, vous devrez néanmoins le récupérer à la porte où vous l’avez laissé. Les prix vont de : 5 à 6$ la journée pour un scooter électrique et de 9 à 15$ la journée pour un scooter normal. J’ai lu beaucoup d’avis sur les scooters et il faut savoir que la mafia des tuk-tuks n’aime pas trop que les touristes ne fassent pas marcher leur petit business donc attention aux vols… Et tenez-vous à carreaux devant la police sous peine d’avoir quelques soucis avec eux aussi.

 

  • Le tuk-tuk : c’est le moyen de locomotion que nous avons choisi, nous avons payé 20 $ pour le lever de soleil et le petit tour la première journée et 15 $ pour le grand tour. Notre tuk-tuk était super sympa, il nous emmenait là où nous voulions et nous laissait totalement libre côté timing.

 

Combien de jours faut-il pour visiter les temples d’Angkor ?

Nous dirions qu’il vous faut au moins 3 jours plein sur place pour visiter correctement les temples. Si vous avez fait les deux circuits, profitez du troisième jour pour visiter les temples plus éloignés. Il y a notamment le magnifique temple en grés rose de Banteay Srei (la citadelle des femmes) ou encore le temple de Koh Ker. Personnellement nous ne les avons pas visité préférant prendre le temps de flâner dans la ville de Siem Reap.

 

Où acheter un pass 1, 3 ou 7 jours ?

Pour acheter vos billets nous vous conseillons soit de passer par un guide comme nous l’avons fait. Soit de vous rendre à la billetterie la veille de votre premier jour de visite. Celle-ci se trouve sur la route 60 juste à côté du Angkor Panorama Museum.

Les prix des pass en 2019 :

  • 1 jour : 37 dollars
  • 3 jours : 62 dollars
  • 7 jours : 72 dollars

Les billets sont valables, dans l’ordre cité ci-dessus : 3 jours, 7 jours et 1 mois. Par exemple notre pass 3 jours était valable pendant une semaine dès le premier jour de visite. Vu que nous sommes restés 4 jours à Siem Reap, nous avons visité les temples le 1er jour. Le deuxième jour nous nous sommes reposés puis nous avons visité les temples les deux jours suivants. Chaque pass est nominatif avec votre photo dessus. Il doit être présenté à chaque entrée sur le site des temples de Angkor et à chaque entrée dans un temple ! Donc gardez le sous la main dans un endroit où vous ne risquez pas de le perdre.

 

Comment s’habiller lors de la visite ?

Il y a un code vestimentaire à respecter lors de votre visite des temples il faut avoir vos épaules et vos genoux couverts avec un habit. Donc les shorts courts, les jupes et robes courtes et les débardeurs sont interdits ! Un foulard rajouté sur ses épaules ou noué en jupe ne suffira pas pour accéder à la partie supérieure d’Angkor Wat.

 

Comment éviter la foule aux temples d’Angkor ?

Tout d’abord sachez qu’il y a deux principaux circuits de visite aux temples d’Angkor. Le « Petit Circuit » qui regroupe Angkor Wat, Ta Prohm, la cité royale d’Angkor Thom et Banteay Kdei. Et le « Grand Circuit » qui regroupe Preah Khan, Neak Pean, Ta Som, Mebon Oriental et Pre Rup. Le Petit Circuit est très touristique car c’est celui que tout le monde fait, surtout les touristes qui viennent en bus et qui visitent les temples sur une journée. Si vous voulez être vraiment tranquille il vous faudra visiter les temples qui se trouvent en dehors de ces deux circuits.

Une astuce pour profiter des temples sans trop de monde c’est d’arriver à l’ouverture, de commencer le circuit par la fin et de le faire en sens inverse des aiguilles d’une montre. Ainsi vous éviterez les groupes qui visitent tous les circuits dans le même sens.

Ensuite, soyez curieux ! N’hésitez pas à vous balader dans les temples… Souvent les groupes ne vont pas s’aventurer en dehors des petites flèches de la visite. Ça nous a par exemple permis de nous retrouver seul à Ta Prohm. Comme quoi, même sur le Petit Circuit, qui est le plus visité, vous pouvez éviter la foule.

 

Jour 1 : visite guidée du Petit Circuit des temples d’Angkor

Le premier jour nous avons choisi de faire la visite du Petit Circuit avec un guide cambodgien. Alors vous allez nous dire : pourquoi prendre un guide alors que nous aimons visiter les endroits en solo ? Tout d’abord car l’Histoire des temples d’Angkor, des cambodgiens et de leurs croyances est très riche. Alors rien de tel qu’un cambodgien pour nous la raconter ! Mais surtout pour prendre nos repères sur ce site immense.

Avant ce voyage au Cambodge nous avions déjà réservé la visite guidée via le site de Ceetiz. Nous avions choisi la « Journée à Angkor : visite guidée des plus beaux temples » car elle réunissait les visites des principaux sites d’Angkor, le déjeuner et un coucher de soleil à Angkor WAT.

Réserver cette visite guidée

 

La visite guidée des temples d’Angkor avec Ceetiz

Le matin nous avons pris le petit déjeuner à notre hôtel en attendant notre guide qui devait passer nous prendre entre 7h30 et 8h. Nous avons eu tout juste le tant de finir notre assiette qu’il était déjà là, accompagné d’un chauffeur. J’avoue qu’à cette période (mars/avril), connue pour être la plus chaude de l’année, nous étions contents d’être véhiculés dans une voiture climatisée. Surtout lorsque l’on commence la visite vers 9h et qu’elle se termine vers 16h… Ça aurait été inconscient de le faire en vélo sous 40 degrés surtout avec la distance à parcourir depuis notre hôtel.

Première étape on se dirige à la billetterie (voir les informations plus haut). Vu que nous sommes avec un guide, nous ne faisons pas la queue, et à cette heure-ci c’est plutôt une bonne chose. Notre guide donne l’argent pour nos pass 1 jour et nous décidons de rajouter la différence pour avoir des pass 3 jours. Comme ça nous sommes tranquilles pour les prochains jours et nous économisons un peu d’argent sur les pass.

 

Angkor Wat (Angkor Vat)

Une fois le checkpoint passé, qui valide le début de la validité de nos pass, nous nous dirigeons vers le temple d’Angkor Wat. Ce monument en grès gris est un véritable chef d’œuvre architectural qui mériterait à lui seul d’être classé parmi les merveilles du monde. Cet ancien temple funéraire hindouiste a été construit au XIIème siècle, il a fallu 37 ans pour venir à bout de sa construction. Les archéologues pensent qu’à son apogée il y avait entre 17 000 et 20 000 personnes qui habitaient dans son enceinte.

Il est composé de 5 tours dont la principale fait 65 mètres de hauteur. Il est possible de monter sur la tour principale pour avoir une vue magnifique sur le site mais généralement il faut faire la queue. Nous avons attendu 20-30 minutes avant de monter l’escalier donc ça allait, parfois il y a jusqu’à deux heures de queue (pire qu’à Disney). Et si vous voulez monter admirer la vue n’oubliez pas d’avoir vos épaules et vos genoux couverts par des habits et non par un châle déposé dessus, ça ne passe pas…

Vu que notre guide a pris le temps de nous expliquer tous les éléments importants du temple, nous avons bien passé 3h à visiter Angkor Vat mais honnêtement il faut bien ça pour visiter ce temple car il est immense !

 

Kolab Angkor Restaurant

Notre guide nous a arrêté dans un des restaurants sur la route entre Angkor Wat et Ta Phrom. Ils ont des deals avec les restaurants du coin donc si vous passez avec Ceetiz vous irez probablement au même restaurant. Mickaël a choisi un plat de poulet aux légumes et noix de cajou accompagné d’un jus de mangue et j’ai pris un poisson Amok et un thé glacé. C’était plutôt bon !

Notre conseil : assurez-vous avec Ceetiz et votre guide, que le repas et les boissons sont compris dans votre forfait. Notre guide nous a demandé de payer les boissons, alors que normalement c’était compris… Ce n’est pas très grave mais on préfère vous le signaler pour que vous fassiez le nécéssaire en amont.

 

Ta Prohm

Si Angkor Vat nous a certes impressionné, la magie a vraiment opérée à Ta Prohm. C’est au milieu de ce labyrinthe de pierres que nous nous sommes pris pour des explorateurs, un Indiana Jones et une Tom Raider des temps modernes… D’ailleurs ces deux films ont été tournés ici ! Le temple de Ta Prohm nous a vraiment fasciné, par son architecture, mais aussi par la forte présence de la nature qui semble avoir repris ses droits. Ici et là, les figuiers des banians et les fromagers enserrent les temples et les sanctuaires de leurs puissantes racines.

Ta Prohm a été construit en 1187 pour la mère de Jayavarman VII (J7 pour les intimes). À l’époque 12 630 personnes vivaient dans l’enceinte de ce temple ! Si vous regardez en détail vous verrez que tous les bouddhas ont été enlevés… C’est un roi qui pratiquait l’islamisme (opposé au bouddhisme) qui les a fait enlever. Mais il y a encore 615 apsaras, les jeunes et jolies danseuses du dieu Brahma, dans la religion hindouiste.

Ce que nous avons aimé dans ce temple c’est que si vous sortez du circuit fléché vous vous retrouverez dans des endroits où vous serez presque tout seul. Certains touristes le visitent rapidement car ils sont en groupes donc vous pourrez profiter de petits coins rien que pour vous. Notre conseil pour éviter le monde : arrivez tôt, par exemple juste après avoir vu le lever de soleil à Angkor Wat.

 

Ta Keo

Sur le chemin de la cité royale d’Angkor Thom, nous nous sommes arrêtés pour observer le temple Ta Keo. Nous ne l’avons pas visité mais nous avons pu apprécier sa forme pyramidale à 5 niveaux depuis la route.

 

La terrasse des Éléphants et la terrasse du Roi Lepreux

La cité royale d’Angkor Thom abrite une dizaine de temples mais nous avons choisi de nous concentrer sur le fabuleux temple de Bayon et les deux terrasses des Éléphants ou du Roi Lepreux.

C’est facile de reconnaître la terrasse des Éléphants car vous êtes accueillis à l’avant par de grands éléphants tricéphales (à trois têtes). Si vous observez les bas reliefs vous verrez que plusieurs métiers d’arts sont représentés : la lutte, le judo, le karaté… Il y a aussi le cirque car on peut distinguer un équilibriste sur un char. Enfin, certaines fresques montrent la boxe khmère de l’époque qui est devenue, au fils des ans, la boxe thaï. Tout le monde pense que ce sont les thaïlandais qui ont inventé la boxe mais surprise ce sont les cambodgiens !

Pour la terrasse du Roi Lepreux honnêtement nous y sommes passés très rapidement car elle n’était pas aussi intéressante que sa voisine. Nous vous laissons donc apprécier visuellement les lieux.

 

Bayon

Le temple de Bayon aussi connu sous le nom de « temple des visages » est l’un de nos temples préférés du petit circuit. Il est composé de grandes tours de pierre avec chacune quatre visages. Le guide nous a dit qu’ils ne savent pas vraiment si ces têtes représentent le dieu Brahma, les quatre points cardinaux ou encore le roi qui regarde l’ennemi arriver dans les 4 directions… En tout cas vous pourrez observer pas moins de 216 visages dans tout Bayon !

 

Banteay Kdei

Le temple Banteay Kdei, qui signifie littéralement : « la citadelle des chambres monastiques » vient fermer la boucle du petit circuit. Ce qui est vraiment agréable avec ce temple c’est qu’il est peu fréquenté. Cela vous permet donc d’apprécier tranquillement l’architecture, la culture et l’histoire angkorienne ! Ce temple a été construit sur les restes d’un temple ancien du roi Jayavarman II et fut édifié en 1185 par J7. Comme la plupart des temples d’Angkor, Banteay Kdai a été vandalisé et pillé lors de la révolution shivaïte. Aujourd’hui, ce temple est en ruine principalement à cause de la mauvaise qualité du grès utilisé lors de sa construction.

Informations pratiques

Cette visite guidée coûte 95,38 € sur une base d’un groupe de 4 personnes et comprend :

  • La visite guidée du petit circuit d’Angkor
  • L’entrée à tous les sites payants : pass 1 jour
  • Les services d’un guide privé (hors pourboire)
  • Le déjeuner dans un restaurant local
  • Le transport en véhicule conditionné
  • Les taxes
  • Eau fraîche
  • la prise en charge depuis/vers votre hôtel

 

Jour 2 : Lever de soleil à Angkor Wat et visite de Siem Reap

Le lever de soleil sur les temples d’Angkor

Si il y a bien une chose à faire lorsque l’on va visiter les temples d’Angkor c’est le lever de soleil à Angkor Vat ! Alors oui il faut se lever très tôt, oui c’est très touristique mais on va se le dire c’est quand même magique.

On s’est donc levé à 4h du matin et nous avions vu avec notre hôtel pour qu’ils nous préparent un petit déjeuner à emporter. Nous avions croisé un tuk-tuk en ville la veille avec lequel nous avions négocié deux jours de visite pour 35 $US. Il est donc venu nous chercher à 5h pour nous emmener aux portes d’Angkor Wat.

Nous nous sommes installés derrière le bassin à droite pour avoir une belle réflection du temple dans l’eau. Et nous avons attendu patiemment que le soleil pointe le bout de son nez derrière le temple. À cette période de l’année : mars/avril, le soleil apparait derrière les tours d’Angkor Wat vers 7h-7h30. Entre temps il faudra vous armer de patience, surtout envers les touristes qui vous poussent pour passer devant vous faire une photo vous piétinant les pieds au passage sans s’excuser… Il y a aussi ceux qui soufflent, car tu les embêtes avec ton trépied, à qui tu as juste envie de dire « et bien il fallait venir plus tôt si tu voulais être devant nous… bisous ! ». Vous l’aurez compris le spectacle du lever de soleil sur Angkor Vat ça se mérite mais ça vaut le coup !

 

Visite de Siem Reap

Après avoir mangé au restaurant de l’hôtel (voir nos bonnes adresses gourmandes en bas) nous sommes allés nous promener dans le centre de Siem Reap pour aller acheter quelques souvenirs au marché. Vous y trouverez des vêtements, des magnets et autres objets mais faites attention car parfois ce n’est même pas de l’artisanat cambodgien c’est du Made in China… Si vous voulez acheter de l’artisanat local on vous conseille le Made in Cambodia Market. Il est situé à côté du King’s Road Angkor, un village gastronomique qui réunit 15 restaurants de cuisines internationales.

Le soir baladez vous dans les rues autour de la très animée Pub Street, là où il y a tous les bars et les restaurants. Puis quittez le tumulte du centre-ville pour longer les rives de la rivière de Siem Reap et déambulez dans l’Art Center Night Market. Il y en a pour tous les goûts, mais encore une fois il y a pas mal de produits Made in China.

 

Jour 3 : les temples d’Angkor, le Grand Circuit

Pour ce troisième et dernier jour de visite des temples d’Angkor, nous avons fait le Grand Circuit. Cette fois-ci nous n’avions pas de guide donc malheureusement j’ai moins d’explications sur les différents temples que nous avons visité.

 

Preah Khan

Le Preah Khan qui veut dire « l’épée sacrée » en khmer a été bâti entre 1184 et 1191 sous les directives de Jayavarman VII (J7). Après avoir dédié le temple de Ta Prohm à sa mère, il a choisi le Preah Khan pour honorer la mémoire de son père.

C’est le premier temple que nous avons fait au petit matin, il y avait peu de monde et c’était vraiment appréciable. Il nous a un peu rappelé le temple de Ta Prohm avec tous les arbres fromagers qui enracinent les pierres ici et là. Vous remarquerez que l’architecture de ce temple est de plein pied, elle est donc un complexe monastique. On ne se rend pas vraiment compte de l’immensité du lieu… À l’époque cette cité s’étendait sur 56 hectares et accueillait 15 000 personnes ainsi qu’une université.

 

Neak Pean

Neak Pean a été notre déception lors de la visite des temples d’Angkor. C’est une petite île artificielle dominée au milieu par un temple bouddhiste construit par J7 vers la fin du XIIème siècle. Le chemin jusqu’au temple est assez agréable, on marche sur une passerelle en bois au milieu d’un marais où nous avons vu des buffles au loin mais en arrivant sur le site c’est un peu décevant… Il y a juste une petite tour de pierres posée au milieu d’un bassin asséché. Je pense qu’il faut vraiment le visiter à la saison des pluies lorsque les quatre bassins sont remplis.

 

Ta Som

Le temple de Ta Som a été construit à la fin du XIIe siècle pendant le règne de Jayavarman VII qui rappelons le était un fervent bouddhiste. Il a une architecture similaire à Preah Khan, elle est de plein pied c’est donc un complexe monastique. Il y a deux Gopura une à l’ouest et l’autre à l’est, qui sont des portes par lesquelles on pénètre dans les enceintes successives d’un temple.

C’est également un temple qu’il est plaisant de visiter car il est moins touristique et un peu ombragé. On a l’impression de visiter un temple en pleine jungle. C’est pour ça que nous avons adoré les temples de Ta Prohm, Preah Khan et Ta Som, on s’y sent vraiment comme des explorateurs

 

East Mebon appelé aussi Mebon Oriental

Le temple Mebon Oriental a été construit en 953 par Rajendravarman. Au moment de sa construction, il était situé au cœur d’un immense plan d’eau, le Baray, qui est malheureusement asséché. Il n’avait donc pas besoin de douves… Son architecture reste assez classique avec un gradin surmonté de sanctuaires situés au centre. Il y a également des bibliothèques qui sont entourées de galeries ainsi que de murs d’enceinte percés de Gopura. Si vous allez visiter Pre Rup ensuite, vous verrez que ces deux temples se ressemblent beaucoup.

 

Pre Rup

Le temple de Pre Rup  a été construit en 961, et dispose des mêmes dimensions et plans que l’East Mebon qui lui a été bâti 8 ans auparavant. La grande différence qu’il existe entre ces deux temples c’est que le Pre Rup dispose d’une base pyramidale très élevée par rapport au sol. Cette base serait le symbole du Mont Meru qui représente le centre du monde chez les hindouistes.

Il faisait tellement chaud que j’ai eu du mal à monter tous les escaliers. Malgré le soleil de plomb j’ai réussi à rejoindre Mickaël aux pieds des cinq sanctuaires. À l’époque chaque sanctuaire était dédié aux dieux de la religion hindouiste et Pre Rup ne déroge pas à la règle. Ainsi deux sanctuaires sont dédiés à Shiva, et les autres édifices sont consacrés à Vishnu, Uma et Lakshmi.

 

Nos bonnes adresses où manger à Siem Reap

Voici toutes les bonnes adresses que nous avons testées ou que nous aurions voulu tester. Personnellement c’est la semaine où mon estomac a fait des siennes donc parfois j’évitais de manger cambodgien… D’où certains plats que vous verrez ci-dessous du type burger ou spaghettis.

Restaurant de l’hôtel Résidence 101

Si l’hôtel était parfait en tout point petite déception côté restaurant où nous avons mangé un midi. Nous revenions des temples d’Angkor lors de notre deuxième journée de visite, il était 13h et nous avions très chaud et surtout très faim car on s’était levé à 4h du matin. Vu qu’il faisait trop chaud pour rejoindre le centre à pied, nous avons décidé de manger à l’hôtel. Mickaël a pris un burger au bœuf et un coca et j’ai choisi les spaghettis à la bolognaise et de l’eau de coco. La taille de mon assiette était digne d’une entrée, même si c’était bon je suis restée sur ma faim et le burger de Mickaël n’était pas très bon. Nous avons payé 15 $ pour deux ce qui est assez cher pour le Cambodge donc on s’attendait à mieux…

 

Yellow Mango Café

C’est le premier restaurant que nous avons fait en arrivant à Siem Reap. Nous nous promenions sur le marché de nuit « Art Center Night Market » et le Yellow Mango Café était juste en face. Il dispose d’une terrasse en hauteur avec des ventilateurs, il y a aussi une salle climatisée fermée mais honnêtement on la trouvait un peu sans âme… On a préféré prendre une table non loin du balcon pour observer les rues animées.

Mickaël a choisi un Pad Thaï au poulet et j’ai pris la version au porc. Nous nous sommes partagés un grande bouteille de bière Angkor, une bouteille d’eau et une glace à la mangue. Avec le tips nous en avons eu pour 22,5 $, c’est certes plus cher que la plupart des restaurants cambodgiens car c’est un peu un restaurant haut de gamme.

 

Bora Cuisine

Nous sommes allés au Bora Cuisine sur les conseils d’amis, nous ne l’aurions pas trouvé seuls car il était excentré par rapport au centre-ville et pas du tout dans le quartier de notre hôtel. Pendant notre dîner ils ont eu deux coupures de courant les pauvres mais en tout cas le service était super souriant ! Nous avons pris chacun une bière pression (Angkor) et de l’eau pour accompagner le repas. Mickaël a pris des nouilles sautées au poulet et j’ai choisi le canard frit accompagné de légumes et de riz. Au total nous avons payé 13 $ donc c’était très bien pour le prix.

 

Menaka

Lors de notre dernier jour de visite des temples d’Angkor (le grand circuit) nous avons demandé à notre guide tuk-tuk de nous déposer directement en centre-ville afin de pouvoir déjeuner car il était déjà 13h30/14h. J’avais repéré le Menaka lors de nos déambulations dans le centre-ville et le menu m’a un peu rappelé le Vibe Café à Phnom Penh. D’ailleurs si vous voulez tester cette adresse sachez qu’il y en a un aussi à Siem Reap mais il est un peu excentré. Nous avons pris un sandwich de légumes grillés, des spaghettis aux légumes et deux cocas, le tout pour 15 $. J’aime beaucoup ces petites adresses végé au Cambodge en plus elles font parties des rares à faire attention à ne pas utiliser de plastique.

 

Khmer Grill Coffee & Bakery

Last but not least le Khmer Grill Coffee & Bakery ! J’ai gardé notre petit chouchou pour la fin car on a quand même été y dîner 3 fois pendant notre séjour à Siem Reap… Un conseil : arrivez tôt car il y a du monde, c’est vraiment une super adresse. Déjà LE petit plus c’est évidemment le mug de bière Anchor à 0,75 $. Nous avons goûté les plats suivant : le Lok Lak avec riz et œuf, le Lok Lak avec frites et œuf, le burger de bœuf, les brochettes de Bœuf avec du riz et le poisson frit avec une salade de mangue… Mais aussi le jus mangue / banane et les glaces à la mangue et à la noix de coco. Et tout était délicieux ! En plus  notre serveur était super sympa donc vous pouvez y aller les yeux fermés.

 

Les adresses que nous aurions aimé tester :

  • le FCC Angkor, pour boire un verre dans l’ancienne demeure du gouverneur français,
  • le Sister Srey Café,
  • le Chamkar Vegetarian
  • le Madame Moch Khmer Restaurant,
  • ou encore la Cabane, la cuisine des filles : qui propose une cuisine raffinée franco-cambodgienne.

 

Où dormir à Siem Reap pour visiter facilement des temples d’Angkor ?

Lors de notre séjour pour visiter les temples d’Angkor nous avons logé à l’hôtel Residence 101. Nous avons payé 151 € les quatre nuits via le site Booking.com. Et vu que nous avons adoré l’endroit nous sommes restés une nuit de plus que nous avons payé 35 €.

La chambre était propre, spacieuse avec un balcon qui offrait une vue sur la piscine. Lorsque nous sommes arrivés le personnel avait marqué « Bienvenue Audrey » avec des feuilles de bananiers sur le lit. Ils avaient même préparé une petite assiettes de fruits frais… Une délicate attention que nous avons trouvé vraiment mignonne !

Le petit déjeuner était compris et il était très bon et varié. Nous pouvions prendre au choix le buffet ou alors un petit déjeuner cambodgien, continental ou anglais. En résumé le Residence 101 est un très bon hôtel à Siem Reap.

Nos autres recommandations d’hôtels

Si le Résidence 101 est complet voici quelques autres adresses sur lesquelles nous avions hésité. Pour les plus petits budgets il y avait cette superbe guesthouse : EoCambo Village. Et pour ceux qui ont des envies de luxe voici quelques belles adresses que des amis nous avaient conseillées : le Anantara Angkor Resort & Spa, le Sala Lodges ou encore le Belmond la Résidence


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

 

Cet article contient un lien affilié vers le site Ceetiz qui nous a proposé de tester leur produit et de vous en parler si nous en étions satisfaits. Si vous passez par ce lien pour réserver la visite guidée des temples d’Angkor, vous ne payerez pas plus cher et nous toucherons une petite commission. Ce petit bonus nous permet de payer les différents frais lié au blog (hébergement du site, outils de gestion…).

(Visited 212 times, 31 visits today)