USA, découvrir Death Valley National Park en un jour

La Death Valley National Park ainsi que Joshua Tree National Park et Mojave National Preserve sont les trois grands parcs fédéraux de la Californie. Ces grands parcs font donc partie du désert californien qui est lui même composé de trois déserts : Mojave, Sonora et Great Bassin. Cette zone est privée de pluie à cause de l’écran que forment la Sierra Nevada et San Bernardino Mountains. Le désert californien est donc la région la plus chaude et la plus sèche d’Amérique de Nord !


Départ tôt pour
Death Valley National Park depuis Mammoth Lakes où il fait -1 degrés. On prévoit donc les shorts et t-shirts dans la voiture pour se changer avant d’arriver dans la Death Valley où la température frôle les 40 degrés. Vu que nous avons seulement une journée pour la traverser avant de rejoindre Beatty, nous avons choisi de voir les incontournables du parc. Si vous organisez votre road trip à l’avance, on vous conseille de réserver une nuit au Furnace Creek Inn pour vous permettre de profiter pleinement de tout ce que la Death Valley a à offrir. 

À quelques kilomètres avant de rentrer dans le parc nous nous arrêtons sur le bord de la route pour nous changer. Nous roulons depuis plus de deux heures et le thermomètres a grimpé de plus de 30 degrés.

 

Mesquite Flat Sand Dunes 3h15 | 300 km ]

On arrive au premier arrêt de la journée : Mesquite Flat Sand Dunes. Lorsque l’on met un pied dehors on se prend les 38 degrés dans la face et je peux vous dire qu’après deux jours à côtoyer la neige ça calme… Tous les touristes font quelques pas pour faire leurs photos avant de rebrousser chemin. Alors on prend sur nous et on décide d’aller vers une immense dune au loin pour aller faire nos photos.

Certaines dunes mesurent jusqu’à 24 mètres de hauteur c’est assez impressionnant. De plus le paysage est en constante évolution car les dunes de sable sont remaniées par les vents. On fait nos photos puis on regagne la voiture pour aller boire car la chaleur nous a déshydraté. Surtout n’oubliez pas de prendre beaucoup d’eau avec vous pour la journée et de surveiller votre niveau d’essence !

 

Furnace Creek (station essence) 27 min | 37 km ]

On arrive à Furnace Creek, une véritable palmeraie au milieu du désert ! C’est ici que vous pourrez passer la nuit, en plein cœur de la Vallée de la Mort, si il y a encore de la place au Furnace Creek Inn appelé également « The Oasis At Death Valley ». C’est également là que se trouve le Visitor Center si vous souhaitez vous renseigner auprès des rangers concernant les campings, randonnées et excursions. 

Nous en profitons pour faire le plein d’essence car nous ne recroiserons pas de pompe avant Beatty. Puis, on en profite pour aller aux toilettes se laver les mains et on se gare à l’ombre d’un palmier pour manger notre pique-nique. Je vous l’accorde il y a plus glam comme endroit pour pique-niquer mais il fait tellement chaud qu’on se contente de n’importe quel bout d’ombre. 

 

Badwater Bassin 23 min | 29 km ]

On se dirige maintenant vers un autre site incontournable de la Death Valley : Badwater Bassin. En arrivant, changement de décor, on découvre un désert de sel tout blanc comme en Bolivie. En moins grand certes mais c’est fou de se dire qu’il y avait un lac salé de Badwater à cet endroit ! Situé à 86 mètres sous le niveau de la mer, c’est le point le plus bas des États-Unis. 

 

On reprend la Highway 178 pour revenir sur nos pas. À partir de cette route, on peut emprunter le Golden Canyon Trail puis la Artists Drive et ses roches colorées. Malheureusement il nous reste de la route jusqu’à Zabriskie Point et le soleil va bientôt se coucher.

 

Zabriskie Point 25 min | 32 km ]

On arrive à Zabriskie Point, le dernier stop de cette journée dans la Vallée de la Mort. Le temps de gravir la petite montée pour arriver au point de vue, le soleil est déjà parti se cacher derrière les vallons de la Death Valley. On est un peu déçu d’avoir loupé ça mais on se console avec la magnifique vue sur la palette de couleurs qu’offrent les pics et crêtes autour de nous. Une famille de français prend l’apéro devant ce spectacle et on se dit qu’on aurait bien fait de même !

 

Où dormir entre la Death Valley et Las Vegas ? [ 56 min | 72,5 km ]

Le soleil est déjà couché et nous avons une heure de route pour rejoindre Beatty. La nuit tombe vite et on traverse la Death Valley dans le noir complet. On s’arrête faire quelques photos de la voie lactée qui se trouve juste au dessus de nos têtes. Puis on arrive enfin aux portes du Nevada ! Lorsque l’on arrive au Exchange club Motel il y règne une ambiance mystique. Il n’y a personne dans les rues et les néons du motel grésillent. Depuis la chambre on entend les camions qui roulent de nuit, sûrement jusqu’à notre prochaine étape : Las Vegas.

 

Refuse to hibernate Death Valley exchange club motel accueil vacancy

 

Bonus : la visite du Goldwell Open Air Museum et Rhyolite (Nevada)

Le lendemain matin, pendant que la machine à laver tourne au motel nous partons à la découverte de Goldwell Open Air Museum et de Rhyolite.

Goldwell Open Air Museum

Les fondateurs Charles Morgan, Suzanne Hackett ont été impliqués avec Albert Szukalski (un artiste belge) en 1994 lors d’un projet « Save Outdoor Sculpture!» (comprenez sauvez les sculptures en plein air) qu’ils menaient dans le sud du Nevada. En 1996, ils ont organisé une exposition au Contemporary Arts Collective de Las Vegas à propos du Goldwell Open Air Museum. Ensuite ils ont créé un site internet pour le faire connaître à l’échelle nationale. Szukalski est décédé en 2000 mais un décret impose à ses partenaires de maintenir le musée.

Ce musée à ciel ouvert rassemble sept œuvres dont :

 «The Last Supper » est une interprétation de la Cène de Léonard de Vinci par Albert Szukalski où les Apôtres sont des fantômes. Chacun d’entre eux a été moulé sur une vraie personne.

« Ghost Rider » d’Albert Szukalski qui représente un fantôme sur un vélo, a également été moulé sur quelqu’un. Pour la petite anecdote c’est un habitant de Beatty qui a offert son vélo pour l’œuvre.

« Lady Desert: the Venus of Nevada » du Dr Hugu Herrman est un clin d’oeil à la statue grecque. L’artiste a tenu à ce côté pixelisé dans un monde où le high tech prend de l’ampleur.

« Sit Herel » ce canapé pour le peu coloré à été conçu par Sofie Siegmann pour une exposition au Discovery Children’s Museum de Las Vegas, puis il a trouvé une seconde vie en 2007 au Goldwell Open Air Museum.

 

Rhyolite, la ville fantôme vestige de la ruée vers l’or

On reste dans le thème avec la ville fantôme : Rhyolite. Fondée en 1905 lors de la ruée vers l’or Rhyolite était la ville de tous les rêves ! À son apogée en 1907 elle comptait 18 épiceries, 50 saloons, 19 maisons d’hébergement, 6 barbiers, 4 boulangeries, 35 tables de jeu, 8 docteurs et 3 chemins de fer. Mais tout cela ne dura pas longtemps, l’or dans les mines vint à manquer et en 1910 les habitants désertèrent Rhyolite.

 

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous les poser en commentaire. Pour la suite de ce road trip on vous emmène à Las Vegas pour 3 jours de folies ! (article à venir)


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

(Visited 150 times, 6 visits today)