Visiter Kep et Kampot en 3 jours : nos bonnes adresses

Si vous êtes en voyage au Cambodge ne ratez surtout pas Kep et Kampot ! Le sud du pays est vraiment magnifique, nous y avons découvert une douceur de vivre que l’on avait jusqu’à présent que peu ressentie au Cambodge.

Après un rapide deuxième arrêt à Phnom Penh nous avons pris le train direction : Kampot, afin de passer quelques jours dans le sud du pays. Tout d’abord nous voulions découvrir Kep, une ancienne station balnéaire de l’époque coloniale puis la petite ville de Kampot célèbre pour son poivre de renommée mondiale.

 

Prendre le train de Phnom Penh à Kampot, une expérience hors du temps

Le train n’est pas forcément un moyen de transport que nous avions envisagé au Cambodge… Mais après avoir suivi les magnifiques stories instagram de Samantha, on a eu envie de tester. Après tout, ça nous changeait du van qui roule à vive allure sur les routes cabossées.

Les horaires de train

Phnom Penh > Takeo > Kampot > Sihanoukville

Attention dans ce sens les trains ne circulent que du vendredi au dimanche ! Voici donc les heures de départ depuis Phnom Penh sachant que le train met environ 4h40 jusqu’à Kampot et 7h jusqu’à Sihanoukville :

  • Vendredi : 15h
  • Samedi : 7h
  • Dimanche il y a deux départs de train à : 7h et 16h

Sihanoukville > Kampot > Takeo > Phnom Penh

Attention dans ce sens les trains ne circulent que du samedi au lundi ! Voici donc les heures de départ depuis Sihanoukville (comptez 1h40 depuis pour un départ depuis Kampot) :

  • Samedi : 7h
  • Dimanche : 7h et 16h
  • Lundi : 7h

 

Le prix

Un aller de Phnom Penh à Kampot coûte 7 $US par personne et c’est 1$ de plus pour aller jusqu’à Sihanoukville. Si vous prenez votre train à 7h du matin pensez à réserver vos tickets à l’avance. Personnellement nous sommes allés acheter nos tickets à la gare de Phnom Penh la veille de prendre notre train. Le matin nous sommes arrivés à 6h15 à la gare, il vaut mieux partir tôt de votre hébergement car le trafic est très dense en matinée.

 

Notre avis sur le train au Cambodge

On se plaint souvent du train en France, et surtout, de la fâcheuse tendance qu’a la SNCF à être en retard. En tant que français, on aime que nos déplacements aillent vite. Et nous pouvons même dire, qu’en Europe, nous sommes habitués à des manières de voyager assez luxueuses.

Au Cambodge il en est tout autre… Déjà il y a très peu de chemins de fer car c’est un mode de transport peu développé dans le pays. Le train entre Phnom Penh et Sihanoukville est assez petit, il n’a que deux wagons et les banquettes sont un peu vieillottes mais assez confortables. On est censé avoir la climatisation pour braver les 39 degrés ambiant, mais elle ne fonctionne pas.

Ce samedi matin là, on ne sait pas vraiment si le train a une panne ou si il a fait demi-tour pour venir rechercher quelqu’un sur le quai… Mais nous partons de Phnom Penh avec une bonne heure de retard. On passe donc presque 6h dans ce wagon où il fait une chaleur du diable mais on profite des paysages qui commencent à être un peu vallonnés. Je dois dire que côté confort c’est assez similaire au van sauf que côté conduite c’est plus safe, donc un bon point pour le train !

 

Visiter Kep en une journée, que voir et faire ?

Kep est une petite station balnéaire qui a vu le jour au tout début des années 1900, pendant le protectorat français. Après cette période coloniale française, le Prince Norodom Sihanouk entreprit de rénover Kep pour en faire le petit « Saint-Tropez asiatique », où l’élite cambodgienne allait prendre du bon temps dans les années 60. Malheureusement la ville a été complètement détruite pendant la période des Khmers Rouge, signant ainsi la décadence bourgeoise. Il faudra attendre le début des années 2000 pour que Kep retrouve peu à peu son charme de station balnéaire.

 

Manger du crabe avec vue sur la mer au Kimly Seafood Restaurant

J’avoue ne pas être une grande fan des fruits de mer mais on m’avait tellement vanté le crabe de Kep que l’on ne pouvait pas passer une journée à Kep sans le goûter. Il était bientôt 15h et ce long voyage en train nous avait ouvert l’appétit, j’ai donc cherché sur Mapstr les adresses que j’avais enregistrées et qui servaient encore à cette heure-ci… On s’est donc installé au Kimly Seafood Restaurant qui a une grande terrasse avec vue sur la mer. Il propose entre autres des assiettes de fruits de mer frais dont le fameux crabe au poivre vert de Kampot. On a donc commandé une assiette chacun et deux bières, c’était délicieux et on en a eu pour 15 $US. Au bout de 3 semaines au Cambodge c’était si bon de profiter du calme, du soleil et de l’air iodé !

 

Se balader à pied jusqu’à la plage de Kep

Pour digérer notre crabe nous avons longé la mer jusqu’à la plage. Il faut savoir qu’au Cambodge il n’y a pas forcément de trottoirs car les cambodgiens ne marchent pas beaucoup, ils se déplacent pas mal en moto ou en tuk-tuk. Mais honnêtement nous avons pu rejoindre la plage assez facilement. Il n’y avait que des locaux, beaucoup se rejoignent en famille pour emmener les enfants à la mer. Nous avons marché jusqu’à la statue de la petite sirène locale puis nous avons pris un tuk-tuk pour nous ramener au marché aux crabes afin de profiter de la lumière de la fin de journée.

 

 

Déambuler dans le marché aux crabes en fin de journée

Chaque jour, il y a un petit marché en bord de mer où se vend la spécialité culinaire de Kep : le crabe. Fraîchement pêché, vous pouvez demander à ce qu’on vous le cuisine directement sur place. Les crabes peuvent être cuisinés bouillis ou à la vapeur, mais la meilleure recette est, parait-il, celle que l’on a goûté au restaurant avec le poivre vert de Kampot. En tout cas, même si comme nous vous ne venez pas manger le crabe directement au marché on vous conseille de vous y balader. Avec la lumière dorée de fin de journée c’était vraiment magique !

 

Dîner au Sailing Club (Knai Bang Chatt)

Rien de tel pour finir la journée qu’un verre au coucher du soleil au Sailing Club. Vous pouvez même avoir une table sur le ponton pour un dîner romantique ! Vu que l’on craignait un peu les moustiques, nous avons préféré prendre une table à l’intérieur, ce qui ne nous a pas empêché d’avoir une belle vue sur la mer.

Nous avons siroté nos Spritz devant un coucher de soleil d’un rare beauté. D’habitude le soleil est assez voilé au Cambodge en général, probablement à cause de la chaleur et de la pollution, mais ce soir là il était magnifique ! Après un déjeuner très local on s’est laissé tenter par des plats plutôt internationaux pour le dîner. Mickaël a choisi un BLT et moi une poutine au porc effiloché (quand je vous dis qu’une année sans aller au Canada c’est trop dur à supporter… ah ah). Franchement si vous avez la chance de passer une soirée à Kep, ne manquez pas le Sailing Club !

Cambodge Kep vue Sailing Club coucher de soleil refuse to hibernate

 

Où dormir à Kep ?

Côté hôtel je pense que le Veranda Natural Resort est le plus bel hôtel que nous ayons fait au Cambodge ! Normalement le prix d’une nuit avoisine les 100 € mais grâce à une super réduction de dernière minute nous avons payé 50 € (soit 58 $US en mars 2019).

Notre chambre était très spacieuse et disposait d’un petit coin jardin avec une porte menant directement à la piscine. Il y a une seconde piscine dans une autre partie de l’hôtel qui a une vue magnifique sur la mer. On s’est baigné dans la piscine vers notre chambre car déjà elle était plus proche mais surtout plus calme. Nous avions le petit déjeuner d’inclus et honnêtement c’était le meilleur buffet de notre voyage au Cambodge !

Cambodge Kep Veranda Natural Resort terrasse Refuse to hibernate

 

Visiter Kampot en 2 jours, nos bonnes adresses

Pour notre deuxième jour sur la côte cambodgienne, nous avons tout d’abord profité de la piscine du Veranda Natural Resort le matin avant de rendre notre chambre. Puis nous avons commandé un tuk-tuk pour aller jusqu’à notre hôtel à Kampot. Attention on ne vous conseille pas de commander un tuk-tuk via le Veranda Natural Resort car ils vont vous demander 20 $US pour la course ce qui est clairement abusé… On a commandé notre tuk-tuk via l’application PassApp et vu que le prix était très bas notre tuk-tuk nous a proposé une course à 12 $US que nous avons acceptée.

 

Trouver une plantation de poivre à visiter

Si vous passez par Kampot on vous conseille vraiment de visiter une plantation de poivre. Déjà pour savoir comment se cultive le poivre et ensuite parce que c’est un super cadeau à ramener du Cambodge pour faire plaisir à la famille et aux amis.

Après quelques recherches nous sommes tombés sur la Plantation, qui se situe à environ 40 minutes de route. On a donc loué un scooter à notre hôtel et on est parti aux environs de 15h. La route était assez longue, c’était beaucoup de chemin de terre donc nous avancions moins vite, nous avons mis 1h à y aller et un peu moins pour revenir. En arrivant nous avons eu de la chance car une visite guidée en français et gratuite allait commencer. On s’est donc joint au groupe ! Nous ne savions pas du tout qu’ils proposaient des visites guidées en français mais en faite nous avons appris que les propriétaires étaient franc0-belge.

 

Découvrir les secrets du poivre de Kampot à la Plantation

À la base le poivre vient du Kerala en Inde et il a été importé au Cambodge au 13ème siècle. Il n’était plus cultivé pendant le régime des Khmers rouges mais il a fait sa réapparition au début des années 2000. Et heureusement car le poivre de Kampot est maintenant considéré comme le meilleur poivre au monde ! Son goût si spécial vient du terroir. En effet la terre de Kampot est riche en minéraux et sa situation géographique entre mer et montagne fait que les pieds sont protégés par un microclimat.

Normalement le poivre pousse en liane sur les arbres, ça lui permet aussi d’être protégé du soleil et il a besoin d’eau pendant la saison sèche. À la Plantation ils ont donc recréé ce système de pousse verticale.

Voici les différents types de poivre qu’ils produisent :

  • rouge
  • blanc
  • le vert qui devient noir en séchant (le plus connu)
  • et celui à la fleur de sel

Ils produisent aussi le poivre long qui vient de Java (Indonésie) et qui se récolte toute l’année :

  • le poivre long fermenté au sel
  • le long rouge
  • et les « perles » que l’on appelle aussi le « caviar de poivre long »

 

Chez la Plantation le poivre est certifié 100% bio car ils utilisent de la bouse de vache comme engrais et un répulsif naturel composé de 5 plantes macérées dont la citronnelle. Ils pulvérisent ce produit seulement une fois par an après la saison des pluies. Ils essayent également de faire attention à leur consommation d’eau pendant la saison sèche, pour cela ils irriguent l’eau et ne procèdent qu’à deux arrosages par semaine. Le poivre de la Plantation est aussi le premier produit cambodgien à recevoir le label IGP !

 

Petit déjeuner dans le centre de Kampot

Le lendemain matin nous sommes allés dans le centre de Kampot, qui s’articule autour du « Durian Roundabout ». Vous ne pouvez pas le louper c’est un rond point avec un gros Durian au milieu! Nous voulions prendre notre petit déjeuner et surtout faire une mission cartes postales. Mon grand père m’avait demandé une carte postale du Cambodge alors on lui devait bien ça. Pour la petite histoire ça nous a coûté 10 $US et nos cartes ont mis 3 mois à arriver en France… Mais bon le principal c’était que ça a fait plaisir à nos proches.

Après un rapide tour des adresses que j’avais mise sur Mapstr, on s’est posé au Epic Arts Café. Un petit café très sympathique avec un service souriant et surtout pas de plastique ! Si vous voulez une paille il faudra en acheter une qui est réutilisable au comptoir. On a pris un jus d’ananas, un thé glacé, les pancakes bananes noix de coco et les tartines et tout était super bon ! On vous recommande d’y aller si vous n’avez pas le petit déjeuner à votre hôtel.

Epic Arts Cafe
# 67 Oosaupia Muoy Sovann Sakor, Kompong KandaKampot
Prix pour le petit déjeuner pour 2 personnes : 9 $US

 

Déjeuner au Bistro l’Atelier Kampot

Après être rentré à l’hôtel pour écrire nos cartes postales et les avoir postées nous sommes allés déjeuner à l’Atelier Kampot. Côté déco le restaurant est magnifique ! L’Atelier Kampot s’est installé dans une maison datant de 1945 et ils ont gardé la façade, les murs et ont restauré le superbe carrelage. Pour ceux qui s’y connaissent en architecture c’est le designer Blom qui s’est occupé de la restauration de cette maison.

Côté menu, Mickaël a choisi un Lok Lak burger et je me suis laissée tentée par le steak de boeuf avec sauce au poivre. C’était succulent ! À l’image du Bistro Lanka à Phnom Penh ou du Jaan Baï à Battambang, le Bistro Atelier Kampot propose une cuisine haut-de-gamme et travaillée. D’ailleurs le menu a été confectionnée avec la talentueuse cheffe du Pepe Bistro à Phnom Penh : Aude Moulard. Bref, vous l’aurez compris, le Bistro Atelier Kampot est selon nous LA meilleure table de la ville ! Il nous avait d’ailleurs était chaudement recommandé par Neary, co-créatrice de la marque « Un été à Kep-sur-mer » que nous avions rencontrée à Phnom Penh.

Pour ceux qui ne souhaite pas y manger, sachez qu’il y a un petit coin boutique où vous pouvez acheter leur poivre. Il est certifié EcoCert et il est vendu dans de jolis petits packaging écologiques (carton, verre et liège).

 

Partir en scooter voir les champs de sel de Kampot

Après mangé nous voulions voir les champs de sel qui se situent de l’autre côté de la rive. On a donc repris notre scooter pour prendre le pont Entanou puis nous avons filé sur la Fish Island Road sur notre gauche. On s’est arrêté quelques minutes au temple Wat Traeuy Kaoh et on a continué notre route jusqu’aux champs de sel. Malheureusement en pleine saison sèche (mars/avril) il n’y avait pas du tout d’eau dans les champs… Loupé pour les photos du coup ! Donc si vous voulez voir des photos avec de l’eau dans les champs on vous propose d’aller voir l’article de nos amis : Delicieuse Vie. Ils parlent également du Parc National de Bokor que nous n’avons pas eu le temps de faire mais qui a l’air magnifique !

Si vous visitez le Cambodge à la saison sèche voici une alternative : la sortie en kayak. Ça coûte environ 5 $US par personne pour deux heures. Demandez à votre hôtel ils sauront sûrement où vous booker ça !

 

Où dormir à Kampot ?

On avait réservé une chambre « confort » à la Villa Vedici sur les conseils d’amis mais je pense qu’on est mal tombé… Notre chambre avait clairement besoin d’un coup de neuf surtout à 32 $US (28 €) la nuit sans petit déjeuner on a vu mieux… On vous conseille donc plutôt de choisir une chambre double supérieure pour avoir une chambre côté piscine dans leur nouveau bâtiment. Ou alors, le must, une des chambres avec vue sur le fleuve.

Nous avons dîné les deux soirs à l’hôtel on en a eu pour 22 $US le premier soir et 12 $US le second soir pour deux personnes. Si c’est la période des mangues (mars/avril) on vous conseille leur salade de mangue. Ils vont chercher directement les mangues directement dans leur jardin, c’est frais et c’est vraiment très bon !

Côté services sur place :

  • Faire laver un gros sac de linge : 5,25 $US
  • Location d’un scooter : 15 $US les deux jours (prix de l’essence inclus)
  • Réservation de notre aller en van + bateau jusqu’à Koh Rong Samloem via Kampot Tours & Travel

 

 

Bilan : faut-il visiter Kep et Kampot lors d’un voyage au Cambodge ?

Un grand oui ! Kep et Kampot sont deux incontournables lors d’un voyage au Cambodge, qui n’ont vraiment rien à envier au reste du pays… Tout d’abord il y a beaucoup moins de touristes et on a trouvé qu’il y avait une réelle douceur de vivre balnéaire bien loin des complexes hôteliers de Sihanoukville. Ensuite, à Kep et à Kampot, nous n’avons pas du tout eu cette désagréable impression d’être des porte-monnaie sur patte et franchement ça faisait un bien fou. Enfin, la côte est vraiment la région du Cambodge qui propose des produits culinaires locaux et frais, de quoi régaler vos papilles ! Personnellement cette région nous a vraiment réconcilié avec le pays. Alors… foncez !

Dans notre prochain article nous vous parlerons de nos 4 jours au paradis sur l’île de Koh Rong Samloem. En attendant vous pouvez nous dire en commentaires si vous allez bientôt au Cambodge et quel itinéraire vous avez prévu. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser, ça nous fait toujours plaisir de vous aider !


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

(Visited 104 times, 9 visits today)