48 heures à Dublin entre amis

Et si on fêtait ça en Irlande à Dublin ! Voilà comment tout a commencé il y a quelques mois déjà. Florian, un très bon ami, passait le cap des trente ans fin 2017. Avec d’autres amis nous voulions marquer le coup et lui offrir un week-end dont il se souviendrait. Je suis donc parti 48 heures à Dublin, avec 4 amis sans Audrey, afin de découvrir sa gastronomie, son ambiance et sa réputation du temple de la bière.

Revenir en France et à Paris m’a permis entre autre de retrouver ma belle bande de troublions (Florian, Gaëtan, Mathieu et Romain) que j’avais quitté en partant à Montréal. Bref, organiser un week-end est plus facile lorsqu’il ne faut pas traverser l’océan Atlantique. Pour la petite histoire, les fameux Florian et Romain m’avaient fait la surprise de débarquer à Montréal pour mes trente ans, le tout orchestré par Audrey. Un souvenir assez mémorable !

Pourquoi Dublin ?

Nous voilà, à notre tour, à comploter dans le dos de Florian afin de l’emmener dans une destination surprise. Dublin s’est vite imposée car Romain et Gaëtan connaissaient déjà la ville et l’emplacement stratégique des différents Irish pubs. C’est une destination accessible, à moins de deux heures en avion de Paris et avec des tarifs vraiment abordables si on s’y prend à l’avance. Nous savions que la météo allait être capricieuse fin janvier mais nous étions conscients que le temps passé dehors allait être restreint. Le city guide avec tous les quartiers à visiter n’était pas au programme.

 

Vendredi : arrivée et découverte

La surprise pas prévue

Départ de Paris, on se retrouve à l’aéroport avec Romain et Florian et la tension est à son comble. Cela fait déjà plus deux mois que Florian attend pour découvrir la destination. On lâche enfin le morceau en arrivant devant la porte d’embarquement. On monte dans l’avion et nous nous faisons déjà remarquer par l’hôtesse qui nous accueille. Elle soupçonne un enterrement de vie de garçon à Dublin. Raté !

On prend place et quelques minutes plus tard, une autre hôtesse vient se renseigner sur notre future escapade et sur le but de ce séjour. Puis, juste avant le décollage, une troisième hôtesse vient nous voir afin de connaître le prénom du chanceux qui part en week-end surprise. L’avion décolle et une fois stabilisé, deux hôtesses viennent remettre un diplôme à Florian pour ses trente ans avec des mots laissés par tout l’équipage. Et vous savez quoi ?! Même le copilote a signé et a dessiné une pinte de bière, il avait compris ce que nous allions déguster en Irlande. Le tout accompagné de trois verres de champagne.  Merci à l’équipage du vol AF1816 du 26/01/18, qui a vraiment été adorable. Nous avions choisi cette compagnie pour leur service client et pour être sûr d’arriver à l’heure et nous n’avons pas été déçu !

 

Temple Bar

On arrive à notre Airbnb, il est très bien placé juste à côté du quartier Temple Bar avec une vue donnant sur le pont O’Connell. C’est très central comme quartier, peut-être un peu bruyant à partir d’une certaine heure… Mais vu que c’est le week-end, ça fait parti du folklore. On dépose les valises et direction Temple Bar pour découvrir le quartier et faire un premier arrêt au Porterhouse car le petit déjeuner est déjà loin. Au menu burgers, frites, cheese cake, profiteroles et bien sûr quelques bières.

Le monde commence à arriver vers 18h00, on doit libérer la table et finir nos bières au bar. Il est temps de partir pour en essayer un autre. On se dirige donc vers le temple du bar à Dublin, connu de tous et symbole du quartier du même nom : The Temple Bar. Encore une fois, beaucoup de monde, il est difficile de trouver une place assise un vendredi soir. Après plusieurs minutes debout à discuter, une table se libère enfin. On en profite donc pour s’installer le temps de finir nos bières.

Refuse to hibernate Dublin quartier Temple Bar déguisement

Porterhouse Temple Bar
16-18 Parliament St, Temple Bar, Dublin 2, D02 VR94, Irlande
Porterhouse burger : 14€
Dessert : 5,50€

 

Les docks

Direction ensuite les docks pour un petit tour nocturne de la ville. Il fait un peu froid au bord de la rivière Liffey, on approche les 0 degrés. On passe devant le Custom House où siège le Ministère de l’Environnement et le Ministère du Patrimoine. Mais aussi devant le Famine Memorial. C’est une sculpture avec des personnes amaigries qui rend hommage aux nombreuses victimes de la Grande Famine qu’a connu l’Irlande entre 1845 et 1848. De l’autre côté de la rue se trouve également un musée consacré à l’émigration irlandaise de manière ludique et interactive. Mais à cette heure là il est fermé.

On continue notre chemin jusqu’à apercevoir le magnifique pont à haubans Samuel Beckett. Avec toutes ses lumières, il fait presque figure de phare dans la nuit. Il commence à se faire tard, nous rentrons, car la journée de samedi est chargée.

 

Samedi : dégustation culinaire et visite

Avec Audrey on avait eu une super expérience à Lisbonne avec le food tour de Ruthy et Marcio, alors je me suis dis pourquoi pas tester ça avec la gastronomie irlandaise ! Il s’agit d’une expérience cuisine et boissons que l’on retrouve notamment sur Airbnb.

Irish Food Trail

L’expérience Irish Food Trail comprend la dégustation de trois plats et de trois boissons le tout pour 69€. Vers 12h00 on retrouve donc Jonny, notre guide irlandais, pour les trois prochaines heures. Il évalue rapidement notre niveau d’anglais, car les explications sont en anglais, et c’est parti.

1ère dégustation :

On débute par un point historique sur Dublin devant la Chapelle Royale à côté du Château de Dublin et sur la place du marché Temple Bar Food Market. Les explications sont simples et accessibles, avec une pointe d’humour, nous sommes conquis. Selon Jonny, « it’s time to eat something » donc on se dirige vers un premier stop afin de déguster l’entrée : the authentic Boxty. Il s’agit d’une déclinaison de pommes de terre cuisinées de trois manières différentes : en frite, gnocchi et cake. Le tout accompagné d’une bière locale. Ce sera une Jack Smyth Red pour moi. Tout est très bon, ce food tour démarre vraiment bien.

On poursuit la visite dans les rues de Dublin en s’arrêtant pas loin du Spire. C’est une sculpture en forme de tige de 120 mètres qui selon Jonny n’est pas très appréciée des dublinois. C’est pourquoi ils lui ont donné beaucoup de surnoms en rapport avec sa forme, dont il nous fait la très longue liste. Je vous laisse imaginer…

 

2ème restaurant :

Direction ensuite un nouveau lieu pour déguster le plat principal. Nous avons la possibilité de choisir selon trois possibilités. Les bangers and mash remportent un franc succès. C’est un plat irlandais à base de pommes de terre et de saucisses. Vous l’aurez compris la pomme de terre fait partie  intégrante de la cuisine irlandaise. Gaëtan se laissera tenter par le traditionnel fish and chips. C’est de nouveau servi avec une bière et encore une fois nous avons le choix. Les plats sont copieux et avons déjà du mal à terminer nos assiettes. Puis nous nous rendons à la troisième et dernière adresse.

3ème arrêt :

On s’enfonce dans la ville, toujours accompagné de Jonny qui nous racontent de drôles d’anecdotes sur les bâtiments que nous croisons. On s’arrête une dernière fois pour le dessert et le café. Mais pas le café que nous avons l’habitude de boire, cette fois ce sera un Irish coffee. Le dessert est un copieux cheese cake revisité, qui vient combler notre estomac déjà bien rempli. Ensuite, c’est à nous que revient la tâche de faire notre Irish coffee en faisant notre propre mousse au shaker.

Guinness Storehouse

On sort de notre food tour et il est déjà l’heure d’aller au Guinness Storehouse car Romain a réservé nos places pour une heure d’entrée précise. Je vous conseille vraiment de réserver en ligne (17,50 €) car sinon le prix sur place est de 25€. Vous éviterez également la longue file d’attente et ce n’est pas négligeable si vous le visitez un samedi après-midi.

Le visite se déroule sur plusieurs étages avec un audioguide, le lieu est immense. Vous découvrirez :

  • les secrets du brassage de la Guinness
  • comment la bière voyage depuis 1769
  • l’histoire d’Arthur Guinness
  • comment tirer une pinte
  • l’histoire de la publicité de la bière depuis plus de 24 ans

Après avoir fait les différents niveaux, nous terminons par le Gravity bar en dégustant la bière offerte avec le ticket d’entrée. Nous avons une vue à 360° de nuit sur Dublin mais le bar est assez plein et il est donc difficile de trouver une place assise.

Guinness Storehouse
St James’s Gate, Ushers, Dublin 8, Irlande
Ouvert de 9h30 à 17h00

Où sortir le soir à Dublin

Après une pause bien méritée à l’appartement, il est temps d’affronter la nuit dublinoise. On a commencé par the Merchants Arch, l’ambiance était sympa. Il y avait un concert à l’intérieur, mais beaucoup trop de monde et c’était un peu étouffant. On a poursuivi au The Workman’s Club. C’est une sorte d’immense appartement avec plusieurs pièces et une terrasse extérieure où vous pouvez manger un burger. C’est sympa mais évitez les cocktails… En revanche, si vous souhaitez goûter de bons cocktails, vous pouvez terminer la soirée juste à côté au The Liquor Rooms. C’est l’endroit parfait si vous aimez l’ambiance des années folles. La décoration est très cool et l’ambiance aussi !

Dimanche

Bibliothèque du Trinity College

Dernier jour à Dublin ! Avant de partir pour la bibliothèque du Trinity College, on dépose nos bagages à l’Office de Tourisme de Dublin à coté du pont O’Connell pour 3€ la demie-journée par bagage. Nous arrivons sur place, ce n’est pas encore ouvert mais il y a déjà pas mal de monde. Nous réservons nos places en ligne et nous accédons à une fille d’attente plus réduite. Une fois à l’intérieur, on passe très vite sur la première exposition qui présente le Livre de Kells car c’est la bibliothèque qui nous intéresse. Et puis je voulais faire quelques photos de la bibliothèque sans trop de monde mais au bout de deux minutes c’était déjà plein…

 

Eddie Rocket’s City Diner

Il est bientôt l’heure de rentrer à Paris mais il n’est pas trop tard pour un dernier burger. En revenant de la bibliothèque, on tombe sur un diner dont j’avais déjà repéré l’enseigne en centre-ville. Il y en a plusieurs, à des endroits stratégiques. Audrey aurait adoré car elle aime la déco rétro ! Au menu : un combo avec burger bacon avocat, des tater tots et un coca.

Eddie Rocket’s City Diner
77 Dame St, Temple Bar, Dublin 2, Irlande
À noter que le vendredi, samedi, dimanche, c’est ouvert 24h/24h
Burger + boisson : 13,90€

Pour en savoir plus

Nous ne l’avons pas pris mais sachez qu’il est possible d’acheter un pass qui vous permet d’accéder gratuitement à plusieurs musées (accès coupe-file) et au transport en bus Hop-On-Hop-Off. Sur deux jours par exemple, le prix est de 77 euros et comprend notamment l’entrée du Guinness Storehouse mais aussi l’aller/retour depuis l’aéroport. Tout est expliqué sur le site Dublin Pass.


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

(Visited 647 times, 10 visits today)