Eure et Loir, idée de week-end en amoureux

Envie d’un week-end en amoureux en France à environ deux heures de Paris ? Voici une idée de week-end en amoureux en Eure et Loir. On vous emmène avec nous pour une escapade en pleine nature, riche en culture, gastronomie et activités sportives.

17h00, nous récupérons la voiture de location chez Sixt Gare de l’Est à côté de chez nous. Le temps de faire les papiers et de récupérer la voiture dans le parking de la gare nous mettons à peu près une demie-heure. Malheureusement nous mettons plus d’une heure à sortir de Paris car nous ne sommes pas les seuls à avoir envie de nous évader ce week-end.

 

Vendredi soir : arrivée à Thiron-Gardais

Après presque trois heures de route, à cause des bouchons, nous arrivons enfin à destination. Ce soir nous dînons et passons la nuit à l’Auberge de l’Abbaye à Thiron-Gardais.

 

Dîner et nuit à l’Auberge de l’Abbaye

Nous sommes accueillis chaleureusement par Simon Brouard, le co-propriétaire et sommelier de l’Auberge de l’Abbaye. Il nous donne les clefs de notre chambre, nous propose de nous installer et de le rejoindre au restaurant lorsque nous sommes prêts. On découvre notre chambre, elle est charmante et décorée avec soin. Le lit est moelleux, la salle de bain est spacieuse et moderne, tout semble rénové depuis peu.

On redescend pour rejoindre Simon au restaurant qui nous installe. Nous ne mettons pas longtemps à choisir le menu « les petits plats dans les grands » à 36 euros avec son foie gras en entrée qui nous fait de l’oeil. Pour l’accompagner : un pain d’épice et un chutney maison. Nous choisissons également un vin blanc moelleux sur les conseils de Simon. Pour le plat, ce sera filet de bœuf sauce au poivre, accompagné de pommes de terre de Noirmoutier et d’une duxelles de champignons. Mickaël choisi cette fois ci un verre de vin rouge qui s’allie à merveille avec la viande.

En dessert nos choix divergent : Mickaël choisis la tuile au chocolat, une association de cacao, cassis et balsamique. Je me laisse tenter par le gâteau coco accompagné d’une mousse ananas et d’un coulis au fruit de la passion. De l’entrée au dessert en passant par les vins, c’est un sans faute pour l’Auberge de l’Abbaye !

Auberge de l’Abbaye
12, rue de l’Abbaye 28 480 Thiron-Gardais
Prix de la nuit allant de de 75 € à 120 € / petit-déjeuner : 9 €
Menus du soir : 29 € et 36 € / formules midi en semaine : entrée, plat ou plat, dessert: 16,50 € / entrée, plat, dessert 19,50 €

 

Samedi : découverte de Thiron-Gardais et nuit dans une cabane perchée

Petit-déjeuner à L’Auberge de l’Abbaye

Ce matin c’est Rémi Brouard qui nous accueille, le frère de Simon. Rémi est chef, c’est donc dans les cuisines qu’il passe la majeur partie de son temps. Pour le petit-déjeuner, l’Auberge propose une version buffet complet avec boissons chaudes, jus de fruits, croissants, pain, céréales, fruits, laitages, charcuterie et fromages.

 

Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais

Ce matin nous avons rendez-vous au Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais pour une visite guidée privée. L’ancien Collège Royal et Militaire ainsi que ses jardins ont été rachetés en 2013 par Stéphane Bern. En 2014, c’est le début de la restauration avec une cinquantaine d’ouvriers. M. Bern tient absolument à travailler avec les ouvriers de la région qui ont une connaissance des techniques de l’époque, résultat :

  • 2 ans de travaux,
  • 600 m2 de toiture rénovée,
  • plus de 100 m2 de boutures de buis anciens replantées,
  • 70% du bois de la charpente originelle conservé.

On commence la visite par le musée, conçu par Stéphane Bern lui-même. Tout d’abord, on s’installe devant un mini film-documentaire de 12 minutes qui nous montre les 2 ans de travaux de restauration. Ensuite, on se balade à travers deux pièces qui retracent l’histoire du site. Tout commence en 1114 quand les premiers moines de l’Ordre de Tiron décident de s’y installer pour leur méditation. Ensuite c’est en 1776, que Louis XVI en fera un Collège Royal. Dans le musée vous pouvez observer une reconstitution de salle de classe et des mots des anciens élèves gravés dans la pierre…

 

Les jardins du Collège Royal

La maison principale, qui est habitée par Stéphane Bern est privée et donc non ouverte au public. Mais en sortant du musée vous pouvez vous balader dans les jardins à travers le verger, l’orangerie, le labyrinthe ou encore le kiosque. Pour les enfants, un carnet est distribué afin de leur faire découvrir les jardins de façon ludique. Et pour les adultes, il y a « Treender » : découvrez les profils des arbres ramenés des voyages d’André Guillaumin et voyez si vous matchez.

Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais
12, rue de l’Abbaye 28480 Thiron-Gardais
Ouvert aux visites libres ou guidées du 23 juin au 2 septembre
Tarifs pass estival : adulte 8 € / tarif réduit : 5 € / enfant de 7 à 11 ans : 2 €

 

Déjeuner à Frazé

Le midi nous allons à Frazé pour découvrir ce joli petit bourg et déjeuner à L’étape des saveurs. On est fin septembre mais le soleil radieux et le barnum nous permet de nous installer en terrasse. Mickaël prend un filet mignon de porc aux champignons des bois et sa purée de butternut d’Eure et Loir et en dessert une crème brulée à la pistache. Et pour moi ce sera pavé de bœuf sauce foie gras et morilles accompagné de pommes de terre grenailles d’Eure et Loir. C’est bon mais je suis un peu déçue par la sauce car les morilles prennent le pas sur le foie gras.

L’étape des saveurs
6 rue du Huit Mai 1945, 28 160 Frazé
Prix : 40 € pour les deux plats et le désert

 

Si c’est la saison estivale, sachez que l’étape des saveurs propose également des pique-niques avec de bons produits locaux ! Après ce bon repas on longe le chemin du lavoir pour avoir un point de vu sur le Château de Frazé. C’est le baron Claude-Charles de Lille de Loture, le propriétaire de ce beau château défensif médiéval orné de décoration gothique flamboyante et foisonnante. Depuis ses jardins, accessibles les dimanches du printemps à l’automne, vous pouvez observer ses douves sèches, ses mâchicoulis et son pont-levis.

 

Balade en vélo électrique autour des balcons du Perche

Retour à Thiron-Gardais pour une après-midi sur les routes du Perche avec des vélos à assistance électrique. On retourne à l’Auberge de l’Abbaye pour louer les vélos auprès de Simon. On choisit le circuit 7 « les balcons du Perche» qui fait 29 km ! Vu que l’on prend notre temps pour faire quelques photos on coupe le circuit en passant par : la Gaudaine, Rougemont, Argenvilliers avant de retourner sur Thiron-Gardais.

Le circuit les balcons du Perche porte bien son nom car il vous emmène dans les hauteurs de la région. On passe d’ailleurs par le point culminant du Perche ! Heureusement que nous avons des vélos à assistance électrique sinon les côtes auraient eu raison de nos cuisses.

 

Nuit insolite dans une cabane perchée au Domaine du Bois Landry

Nous arrivons au Domaine du Bois Landry vers 16h, on nous emmène au pieds de la cabane oiseaux avec nos sacs à dos contenant nos baudriers. On nous explique comment ouvrir la trappe, mettre nos baudriers et grimper à l’échelle pour passer une nuit magique au plus près des étoiles.

On monte donc nos affaires à l’aide d’une corde et on fait le tour de notre petit nid douillet. Dehors vous avez une terrasse avec une table pour manger devant une magnifique vue sur les percherons et la cabane flottante. Dans la cabane c’est intimiste et fonctionnel, il y a un espace chambre, une table pour manger et un petit espace pour les toilettes sèches.

 

Notre panier repas arrive aux environs de 19h00, on le monte vite pour découvrir le Service Apéritif (une petite bouteille de Champagne et des produits du Terroir) et le Menu Cabane :

  • Entrée : salade, médaillon de mousse de canard, magret de canard fumé, terrine de saumon, pointes d’asperges et tomates cerise. Ensuite, les plats sont disposés dans des minis cocotes en fonte qui les gardent au chaud.
  • Plats : un délicieux gratin dauphinois, une première cocotte de filet mignon aux girolles et une seconde avec du dos de colin sauce beurre blanc.
  • Fromage de chèvre & pain.
  • Dessert : deux feuilletés aux pommes et dame blanche nommés « Percheron » (spécialité du Perche).

Après un bon repas, Mickaël redescend dans la forêt pour immortaliser la voie lactée. Le domaine du Bois Landry, accompagné de ce magnifique ciel dégagé, nous rappelle les Refuges Perchés au Québec. On se couche avec des étoiles plein les yeux…

Domaine du Bois Landry
Lieu-dit l;a Graiserue 28240 Champron-en-Gâtine
Prix : nuit avec petit-déjeuner : 159 € + dîner : 31 € / personne + service apéritif : 15,50 € /personne
Pour toutes questions, consultez le site du Bois Landry

 

Dimanche : visite du Château de Villebon

Petit-déjeuner avec vue et promenade dans le Domaine du Bois Landry

Le matin il fait frais dans notre cabane, le panier du petit-déjeuner est déjà là. On s’installe donc en terrasse pour profiter du soleil. Les boissons chaudes sont maintenues au chaud dans des thermos. La majorité des produits proposés dans le panier sont locaux : le rôti fumé vient de la Ferme des Champs, le fromage de chèvre est produit par la Ferme de la Richarderie, le yaourt provient de la Ferme de l’Étoile, les jus de pommes viennent du verger de la Reinette et le miel du Bois Landry !

On quitte notre cabane oiseaux afin de ramener les clefs à l’accueil avant 11h. On s’arrête vers les poneys, on observe les petits castors, puis on va se balader en forêt avant de reprendre la route pour nos dernières heures en Eure et Loir.

 

Déjeuner à la Loupiote

Si vos ventres gargouillent sur le chemin entre le Domaine du Bois Landry et le château de Villebon, arrêtez-vous au restaurant la Loupiote. La patronne et sa serveuse sont vraiment accueillantes, la salle est conviviale, nous pouvons même choisir une petite table un peu excentrée histoire de partager un repas intimiste en amoureux !

La cuisine n’est composée que de produits fait maison et malgré ce beau challenge, il y a un vrai choix de menus et de plats à la carte ! Les menus ont l’air copieux et nous n’avons qu’une petite faim, nous préférons donc prendre une entrée et un plat à la carte. Ce sera les ravioles en entrée et le magret de canard en plat. Tout est très bon et soigné, il y a juste les magrets de Mickaël qui sont un chouïa trop saignants.

La Loupiote
2 Rue de l’Abreuvoir, 28240 La Loupe
Prix du repas : 63,20€ soit 2 ravioles : 26 € / 2 magrets de canard : 31 € et 2 Coca Cola 6,20€

 

Visite du Château de Villebon

On arrive à la dernière étape de ce week-end en amoureux en Eure et Loir. Le village de Villebon nous charme tout de suite avec ses beaux tons rougeoyants et son passé médiéval marqué par les fortifications qui le bordent.

Nous avons rendez-vous avec M. de la Raudière, l’actuel propriétaire du château de Villebon. Il nous explique l’histoire de cette forteresse, construite en 1391 pendant la guerre de Cent ans, sur une frontière franco-anglaise. Elle a toujours appartenu à des familles privées, quatre au total et n’a été vendue que deux fois. Tout d’abord aux d’Estouville, puis elle a été achetée en 1607 par le duc de Sully, ministre d’Henry IV. Ensuite, elle a été vendue en 1812 à la famille Pontoi Pont Carré et appartient maintenant à la famille de la Raudière.

Le château de Villebon est entouré de douves et agrémenté d’un pont-levis. M. de la Raudière l’actionne lors des visites, pour le grand bonheur des chevaliers en herbe. Ce pont-levis donne accès à une cour intérieure style renaissance. Les visiteurs ont également accès à quelques pièces du château qui sont ouvertes au public. C’est vraiment un magnifique château à visiter à l’automne lorsque les vignes rougissent. Le petit plus du château selon nous est son ancienne orangerie dont les murs sont absolument incroyables. Enfin si vous avez de la chance, vous pourrez même apercevoir des daims dans la clairière !

 

Conclusion de ce week-end en amoureux en Eure et Loir 

Nous ne connaissions pas du tout l’Eure et Loir mais ce département français a su nous charmer pour diverses raisons :

  • la beauté de ses paysages et de son patrimoine,
  • une richesse gastronomique avec de bons produits du terroir,
  • une multitudes d’activités en plein air,
  • des logements insolites parfait pour casser la routine parisienne.

On espère que cet article vous plaira et vous inspirera. N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire pour nous dire ce que vous en pensez car ça nous fait toujours plaisir de vous lire !


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

Nous avons préparé ce week-end main dans la main avec l’Office de Tourisme d’Eure et Loir et l’agence aiRPur. Nous restons bien évidemment libres de nos propos et de notre ligne éditoriale. Pour plus d’idées de week-end en Eure et Loir, nous vous conseillons d’aller faire un tour sur leur site Tourisme 28.

(Visited 263 times, 6 visits today)