Normandie, 3 jours sur les traces du Débarquement

Début juin nous sommes allés dans les départements du Calvados et de la Manche pour célébrer le 75ème anniversaire du Débarquement de Normandie de 1944. Au programme : des musées pour se remémorer l’histoire mais aussi des activités sportives.

Il y a 75 ans des hommes vivaient « le jour le plus long » de l’Histoire… C’était le commencement des 100 jours de la grande Bataille de la Normandie où de nombreux soldats, de toutes les nations et 20 000 civils, sont morts pour libérer la Normandie, la France mais aussi l’Europe ! Nous sommes donc allés en Normandie sur les traces de ces héros et de notre histoire.

 

Jour 1 : Bayeux et les plages environnantes

La tapisserie de Bayeux

Lorsque nous sommes arrivés à la gare de Bayeux, nous avons tout de suite pris la voiture pour aller au musée de la tapisserie. Ce musée accueille chaque année plus de 400 000 curieux et passionnés qui viennent observer ce véritable chef d’œuvre ! Cette tapisserie de 70 mètres, faite de broderies en laine sur une toile de lin, date du XIème siècle. Elle raconte en 58 scènes, la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie et roi d’Angleterre.

Honnêtement je ne suis pas très tapisserie mais la visite se fait assez bien avec l’audioguide. Sachez qu’en septembre le musée accueillera une tapisserie de Game of Thrones ! Et en plus elle sera dans une partie du musée qui pourra se visiter gratuitement.

 

Déjeuner au Café Cuillère

Non loin du musée, dans la rue principale de Bayeux se situe le Café Cuillère un joli petit café ouvert depuis peu. L’endroit est très convivial et il y a même une mezzanine où l’on retrouve des produits normands. Le patron est chaleureux et très discret, il propose une petite carte de salades, tartines, soupes et desserts le tout maison. Tous les produits qu’il travaille viennent de maraîcher bio de la région. Il est également formé en caféologie et propose 4 à 5 cafés par mois. Moi qui n’aime pas le café c’est la première fois que je prends plaisir à en boire un sans lait.

Avec Mickaël nous prenons deux tartines différentes : la chèvre, noix, miel et jambon et la magret de canard et fromage fondu. Elle sont délicieuses et on les accompagne d’une limonade, d’un cidre bio mais également de desserts en bons gourmands que nous sommes.

Le Café Cuillère
33 Rue Saint-Jean, 14400 Bayeux
Tarif : formule repas tartine et dessert à 9,50 € + 1 € pour le café
Retrouvez toutes les informations sur Facebook

 

Char à voile sur la plage d’Asnelles

Nous reprenons ensuite la voiture pour aller au Centre de Loisirs Nautiques d’Asnelles où nous allons faire du char à voile pour la première fois.  On est accueilli par le directeur François Garnavault, médaillé à six reprises lors de championnats du Monde et d’Europe. Il accompagnera notre petit groupe donc autant vous dire qu’on a les conseils d’un pro !

On nous donne une combinaison et un casque chacun et on va s’équiper dans les vestiaires. Pensez à emmener : un maillot-de-bain, des chaussures qui ne craignent pas l’eau, des lunettes de soleil et de la crème solaire. Lorsque l’on est prêt, on rejoint tous la plage d’Asnelles qui s’étend sur 13 km entre Courseulles et Arromanches. La monitrice nous attend vers les chars pour nous expliquer comment le régler à notre taille et surtout comment le conduire. Certaines personnes ont choisi un char par personne et d’autres ont un char pour deux qu’ils s’échangent à tour de rôle.

Le vent est pas mal et on a un superbe soleil, des conditions idéales pour apprendre le char à voile. On apprend donc sur un petit parcours puis on double les cordes et on passe sur un grand parcours. Honnêtement on s’amuse tellement que les 2 heures passent en un éclair. Nous revenons tous au centre avec des étoiles dans les yeux, c’est déjà l’heure de rendre nos combinaisons…

Centre de Loisirs Nautiques d’Asnelles
Cale de l’Essex – 4 rue du Dorset Régiment 14960 Asnelles
Tél : 02 31 22 71 33
Tarifs : il y a différentes formules, individuelle ou en groupe donc il vaut mieux vérifier leurs tarifs sur leur site internet. Vous pouvez vous doucher sur place donc pensez à emmener une serviette, du gel douche et des chaussures de rechange.

 

Gold Beach : une des plages du Débarquement de Normandie

Vu qu’il fait beau et qu’il nous reste un peu de temps avant notre réservation pour le dîner, nous partons voir Gold Beach. C’est une des célèbres plages de la Normandie car lors du Débarquement de 1944, c’est sur celle-ci que sont arrivés les Britanniques. Leur mission : récupérer Arromanches en vue d’y faire un port artificiel (Mulberry) et faire la jonction avec les Canadiens débarqués à Juno. Depuis le parking situé en hauteur sur la côte, on distingue parfaitement les vestiges du port artificiel.

 

Dîner au Garde Manger et nuit à l’hôtel Reine Mathilde

L’hôtel Reine Mathilde est en plein cœur du centre historique de Bayeux qui est classé secteur sauvegardé. Il fait face à la magnifique Cathédrale de Bayeux, dédicacée le 14 juillet 1077 par l’évêque Odon de Conteville en présence de Guillaume le Conquérant.

On dépose nos affaires dans notre magnifique studio où nous allons passer la nuit. Il est très grand et très beau avec son mur de pierres au dessus du lit. Vu que c’est un studio il y a même une kitchenette si jamais vous avez envie de cuisiner !

Nous allons ensuite au restaurant le Garde Manger de l’hôtel Reine Mathilde où nous optons pour un menu entrée, plat, dessert. Unanime, nous prenons le foie gras en entrée. Mickaël choisit ensuite le dos de cabillaud en croûte de chorizo et son écrasé de pomme de terre puis une tarte Tatin. De mon côté je prends le tartare de bœuf et deux boules de glace menthe – chocolat pour essayer de faire passer le reste. Tous les plats, de l’entrée aux dessert, sont excellents. Vous pouvez y aller les yeux fermés !

Hôtel Reine Mathilde
23 Rue Larcher, 14400 Bayeux
Prix du restaurant : menu à 27 euros
Prix de l’hôtel : À partir de 105 € la nuit (comparez les tarifs sur Booking) + 11,50 €/personne pour le petit-déjeuner

 

Jour 2 : le Débarquement entre les plages du Calvados et de la Manche

Nous arrivons un peu plus tôt, que l’horaire prévue pour aller faire du vélo, à Longues-sur-mer. Nous en profitons donc pour aller voir l’ancienne batterie allemande. Après le débarquement de Dieppe en 1942, manqués par les Alliés, les Allemands ont renforcé le « mur de l’Atlantique » tout le long des côtes européennes. C’est pour cela qu’il y a cette fameuse batterie à Longues-sur-mer. Un peu plus loin, il y a une reconstitution d’un ancien camp canadien donc on y passe faire quelques photos.

 

De Longues-sur-mer à Arromanches en vélo

On récupère ensuite des vélos électriques de chez Loc Velo devant l’Office de Tourisme de Longues-sur-mer. Étant donné que l’on ne connaissait pas la difficulté du parcours, on choisit les vélos électriques… Mais honnêtement ce circuit se fait très bien avec des vélos normaux.

On pédale environ 30 minutes entre voie verte et voies partagées avant de rejoindre Arromanches. La vue sur l’océan est magnifique et on regrette déjà de devoir rendre les vélos à leur propriétaire. Si vous souhaitez découvrir la Normandie à vélo, voici des guides et brochures qui vous aideront à planifier votre séjour.

Loc Velo
Rue d’Audrieu 14400 Bayeux, France
Tarif : vous pouvez demander un devis sur leur site ou par téléphone au +33 (0)6 46 34 37 21

 

Arromanches 360

Juché sur les hauteurs d’Arromanches, le cinéma à 360 degrés propose une expérience unique en France. Son film « 100 jours en Normandie », diffusé sur 9 écrans circulaires, plonge les spectateurs au cœur de l’histoire ! Les images d’archives provenant de l’INA et d’autres médias étrangers rendent un magnifique hommage aux combattants et aux 20 000 civils tués pendant le Débarquement de Normandie.

La salle est grande donc vous apprécierez vraiment le moment sans être collé les uns aux autres. Nous avons trouvé le film très émouvant car il nous montre vraiment les coulisses du Débarquement. J’ai presque eu envie d’applaudir en voyant les images du Général de Gaulle arrivant sur les Champs Elysées.

Arromanches 360
Rue du Calvaire, 14117 Arromanches-les-Bains
Tarifs :  6,50 €/adulte et 5,50 € pour les enfants de 10 à 18 ans, les étudiants et les + de 60 ans

 

Déjeuner au bord l’océan à la Marine

Nous redescendons ensuite dans la ville d’Arromanches pour trouver un restaurant où déjeuner. On nous a conseillé l’hôtel-restaurant la Marine qui a une place privilégiée à côté de la plage. Une table se libère en terrasse donc nous nous installons à l’abri du parasol face à cette vue magnifique sur les vagues.

Notre choix se porte sur un pavé de thon rouge juste snacké posé délicatement sur des paccheris farcis. Mickaël termine par une tarte au citron revisitée. Quant à moi je choisis le café gourmand qui est très gourmand. C’est une très belle adresse haut de gamme à Arromanches, qui est très prisée en haute-saison, donc n’hésitez pas à les appeler pour réserver !

La Marine
Quai du Canada 14117 Arromanches-les-bains
Tél : 02 31 22 34 19
Tarif : 67 € pour deux personnes (plat + dessert à la carte)

 

Omaha Beach

La plage d’Omaha est le théâtre d’une des scènes les plus tragique du Débarquement. Le 6 juin 1944, les bombardiers aériens, qui arrivent face à la côte, ont déclenché l’attaque trop tard. Résultat : la défensive allemande est presque intacte. L’heure précoce du débarquement, déterminée par la marée, n’a pas laissé le temps à l’artillerie navale de mener à bien le pilonnage prévu. Quand les barges arrivent enfin sur la plage, les soldats du premier assault sont accueillis par les tirs de la défense allemande. C’est un véritable massacre…

Quand la deuxième vague d’assault arrive, les soldats trouvent une plage remplie de blessés, de cadavres et de matériel détruit. Ils arrivent quand même à grimper sur le talus et à passer à travers les barbelés pour enfin prendre les Allemands à revers. Bilan de ce débarquement : plus de 1 000 morts et 3 000 blessés, ce qui lui vaudra son nom d’Omaha la sanglante.

Nous l’avons surplombée depuis le point de vue en imaginant tous ces soldats arriver sur la plage. Puis notre attention fût détournée quand six hélicoptères américains arrivèrent dans le champs juste derrière.

 

 

Le cimetière américain – Normandy American Cimetary

Ce cimetière américain est situé à Colleville-sur-mer et surplombe la plage d’Omaha Beach. Il a été inauguré en 1956 et compte parmi les 26 sites funéraires permanents des États-Unis situés à l’étrangers. Le cimetière rassemble plus de 9 000 tombes de soldats américains. C’est très impressionnant de voir toutes ces croix blanches parfaitement alignées que vous les regardiez de face ou en diagonale. Malheureusement nous ne pouvions pas marcher dans le cimetière car c’était quelques jours avant la commémoration et les discours des présidents Trump et Macron donc ils préservaient les pelouses. En temps normal vous pouvez marcher au milieu des croix honorant ces héros.

 

Tour en jeep – la batterie du Holdy

Nous avons ensuite rendez-vous avec M. Jean Ferrolliet pour un tour en jeep à Sainte-Marie-du-Mont. Jean a acheté une maison dans le coin il y a une dizaines d’années et il était loin d’imaginer toute l’histoire qui se cachait entre ses pierres. Après des années de recherches dans des livres, à travers des photos d’archives… Et surtout grâce aux récits de ses voisins, Jean a recréé une artillerie allemande et le dortoirs de soldats géorgiens.

Il propose donc des chambres d’Hôtes immersives où vous prenez vôtre petit déjeuner dans un café comme à l’époque. Mais surtout des tours en jeep avec des mises en scène qui retracent l’arrivée des parachutistes de la Airborne dans les champs qui entourent sa maison. Il y a même un tour qui se fait de nuit pour revivre, comme si vous y étiez, cette nuit du 5 au 6 juin 1944 !

La Batterie du Holdy
D329, 50480 Hiesville
Tarifs pour la chambre d’hôte, les tours commentés et les visites théâtralisées à retrouver sur le site.
Réservation au +33 (0)6 37 99 08 68

 

Dîner à Saint-Lô

Le soir nous avons rendez-vous au restaurant La Maison à Saint-Lô, qui se trouve en contrebas du château. C’est un bar-tapas avec une petite terrasse extérieure à l’arrière. Vu qu’il fait bon, nous prenons place en terrasse. Mickaël choisit un mille-feuille tomates / burrata en entrée puis des pâtes au Serrano. De mon côté je prends trois entrées en mode tapas : le mille-feuille, une assiette de foie gras et des samoussas aux légumes croquants. Tout est très bon et les portions des plats sont généreuses, Micka n’a pas réussi à terminer ses pâtes. En plus d’être servi dans un cadre atypique, toute l’équipe est vraiment adorable !

La Maison
10 route de Villedieu, 50000 Saint-Lô
Réservation au +33 (0)2 33 72 24 76
Retrouvez les informations sur leur page Facebook

 

Nuit dans la chambre d’hôte Aubert’Cail

Nous passons la nuit dans la chambre d’hôte Aubert’Cail un petit bout de campagne en plein Saint-Lô. C’est une ancienne maison rénovée par les propriétaire mêlant charme de l’ancien avec le moderne. Notre chambre est très spacieuse et nous avons même l’accès au Spa, mais malheureusement faute de temps nous ne l’avons pas testé. Le matin la gérante nous serre un petit-déjeuner continental dans une magnifique pièce remplie de pierres et de poutres. On vous recommande cette adresse les yeux fermés, en plus c’est un parfait point de chute entre les plages du Débarquement et le Mont-Saint-Michel ! De plus, si vous avez le temps, elle se situe à quelques minutes du magnifique Haras de Saint-Lô.

☞ Si l’hôtel est complet voici une liste d’hôtels à Saint-Lô.

Chambre d’hôte Aubert’Cail
74, rue Général Koenig 50000 Saint-Lô
Prix : entre 90 et 160€  la nuit avec le petit-déjeuner compris

 

Jour 3 : le Débarquement côté Manche

Le dimanche matin, c’est un peu fatigué que nous nous rendons devant le Musée des Beaux-Arts de Saint-Lô. Les deux journées précédentes ont été riches en émotions et celle-ci nous réserve encore de belles expériences !

Visite de l’appartement témoin de Saint-Lô

C’est donc à 8h30 pétante que nous rejoignons Thomas Dujardin, chargé de médiation-conférencier pour les musées, pour la visite de l’appartement témoin de la Reconstruction. On traverse tout d’abord le centre-ville de Saint-Lô à pied pour que Thomas nous explique l’histoire de Saint-Lô et les caractéristiques de son architecture des années 60. Il faut savoir que Saint-Lô  était tenue par les Allemands car elle était située à un carrefour stratégique.

En 1944, les Américains décident de bombarder Saint-Lô et lâchent 20 tonnes de bombes sur la ville. Leur but : détruire la  gare ferroviaire et la centrale électrique pour empêcher les renforts allemands de remonter sur le front. Malheureusement les tentatives d’avertissements par tracts et messages radios ne sont pas parvenus aux Saint-Lois. Les bombardements firent 352 morts parmi les civils dont 76 résistants retenus dans la prison.

Vu que la ville a été détruite à 72% et à 91% sinistrée, elle a dû être entièrement reconstruite. Chaque bâtiment fait une taille différente car les îlots d’immeubles puis chaque immeuble furent gérés par un architecte différent. Suite de la visite guidée «Formica, transistor et bas nylon» dans l’appartement qui est un vrai témoin de la décoration des années 50.

Visite guidée du mardi au dimanche à 14h et 16h.
En juillet et en août une séance supplémentaire du mardi au vendredi à 11h.
Tarif : incluant la visite libre du musée des beaux-arts : 6 € et 3 € en tarif réduit.

 

D-Day Expérience

Le D-Day Expérience est le musée que l’on a préféré pendant ce week-end en Normandie sur le thème du Débarquement. Il y a un simulateur de vol qui vous fait prendre place dans un véritable C-47 pour revivre le vol au dessus de la Manche des parachutistes de la Airborne.

Ensuite vous arrivez dans un musée où vous pouvez lire et écouter des témoignages de vétérans sur le Débarquement. Pour finir, il y une salle de cinéma qui vient d’ouvrir (juin 2019) avec un écran IMAX où est projeté le film «D-Day Normandy 1944» en 3D. C’est un documentaire de 36 minutes avec une qualité d’images et de sons exceptionnels qui vous replonge dans la Bataille de la Normandie comme si vous y étiez.

 

Déjeuner à la Clé du Bonheur

Vu que l’on a peu de temps pour déjeuner on file dans le petit restaurant La Clé du Bonheur qui propose une cuisine simple et créative avec des produits frais à tendance végétarienne. Nous avons tout d’abord une belle assiette de courgettes cuisinées à l’indienne, tomates cuites avec des oignons et des œufs. Puis une gaufre végane avec des fruits fais et du sirop d’érable. La gaufre faite avec de la farine aux graines de lins est absolument excellente, il faut que vous alliez goûter ça !

La Clef du Bonheur
21 rue Sébline 50500 Carentan Les Marais
Tarif : le menu du midi est à 12,50 € et le brunch à 14 €
Retrouvez leur menu sur leurs comptes Facebook et Instagram

 

Escape Game le Blockhaus

Last but not least : l’escape game le Blockhaus ! C’est accompagné de Séverine et d’Alexandre de Tourisme Normandie que nous nous attaquons à la nouvelle salle de cet escape game : le Bunker. On est accueilli par les deux fondateurs : Estelle et Nils qui nous expliquent le déroulement de l’escape game. Notre mission – si on l’accepte – infiltrer une batterie allemande et réparer la balise EUREKA pour envoyer nos positions aux planeurs alliés.

C’était notre premier escape game et on a adoré ! C’était génial d’évoluer à travers les salles tout en cherchant les indices et en déchiffrant des énigmes. Nos petits cerveaux endormis étaient en ébullition ! Nous n’avons pas pu mener notre mission à bien car nous disposions de seulement 45 minutes au lieu d’une heure pour ne pas louper notre train… Mais Nils, qui était chef de mission, nous a dit qu’avec les 15 minutes supplémentaires on y serait surrement arrivé. On a pas pu emmener l’appareil photo dans la salle, secret oblige, mais on vous laisse avec cette petite photo souvenir faite par Nils.

LE BLOCKHAUS
27 rue de la 101ème Airborne Carentan, 50500 Carentan-les-Marais
Téléphone : +33 (0)2 33 20 81 15
Tarif : 25 € /adulte

 

Conseils pour bien préparer son week-end

Comment se rendre en Normandie ?

En train et en bus : un aller-retour pour deux personnes Paris>Bayeux et Carentan>Paris coûte environ : 170 euros. Du 29 mai au 30 septembre 2019, la SNCF et la Région Normandie proposent des relations train + bus depuis Paris Saint-Lazare vers Arromanches-les-Bains et Colleville-sur-Mer.

Le Pass Baie du Cotentin

Vous pouvez acheter le Pass «Baie du Cotentin» dans les Offices de Tourisme et chez les partenaires. Il coûte 1 euro et il vous permettra d’avoir des réductions dans des musées, pour des activités et même sur des produits du terroir. Retrouvez la liste des réductions sur le site de l’Office de Tourisme de la Baie du Cotentin.

Quels films regarder sur l’histoire du Débarquement ?

  • La série Band of Brothers (nous sommes en train de la re-regarder et c’est génial).
  • Les films Le jour le plus long réalisé d’après le livre éponyme de Cornelius Ryan. Il retrace chronologiquement tous les événements du Débarquement de Normandie le 6 juin 1944. Et Il faut sauver le soldat Ryan interprété avec brio par Toms Hanks et réalisé par Steven Spielberg.
  • Et le film-documentaire Le chagrin et la pitié réalisé par Marcel Ophuls, qui présente la ville de Clermont-Ferrand pendant l’occupation.

Pour conclure sur ce week-end en Normandie et le tourisme de mémoire

Juste un petit mot en conclusion, pour vous dire que nous ne devons pas oublier toutes ces personnes qui se sont battues pour notre liberté ! Le tourisme de mémoire est un peu oublié par nos jeunes générations mais il est très important… Il ne faut pas laisser les dirigeants refaire les mêmes erreurs et l’histoire ne doit pas se répéter ! Alors j’espère qu’à travers nos photos et notre article, on vous aura donné envie de visiter, à votre tour, ces lieux. Et si vous aimez le slow travel voici une autre idée d’escapade gourmande entre Paris et la Normandie, si vous souhaitez prendre votre temps avant d’arriver !

 


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

Nous remercions chaleureusement l’Office de tourisme de Normandie et l’agence aiRPur pour ce blog trip sur le thème du tourisme de mémoire. Nous restons bien évidemment libres de nos propos et de nos choix éditoriaux.

(Visited 1 598 times, 67 visits today)