Islande, comment préparer son voyage

Si vous préparez un voyage en Islande pendant l’été, nous vous donnons les conseils utiles avant de partir.

Nos conseils pour bien préparer son voyage en Islande

Comment choisir la durée de son voyage et son itinéraire en Islande

La durée d’un voyage en Islande

Il faut savoir qu’un voyage en Islande coûte cher : la nourriture, les logements, la location de voiture, les activités… Le prix peut très vite grimper ! Même si vous pouvez baisser les coûts en faisant de l’auto-stop et du camping, ça reste quand même une destination onéreuse.

Dans notre cas, nous voulions faire un arrêt en Islande lors de notre voyage à Paris depuis Montréal. Notre option la moins coûteuse était donc de passer par une compagnie aérienne qui proposait un stopover à Reykjavik, limitant ainsi la durée de notre séjour à maximum 7 nuits. Ne vous inquiétez pas, je vous explique tout sur les billets d’avion un peu plus loin dans l’article.

Nous avons alors choisi de visiter l’Islande en 1 semaine. Certain font le tour de l’île en 7 jours, via la fameuse route 1, mais nous, nous voulions prendre notre temps. Nous avons donc regardé sur une carte ce que nous pouvions voir sans faire trop de route tous les jours.

Refuse to hibernate islande route 1 vue drone

Créer son itinéraire en Islande

Pour faire notre itinéraire en Islande ça n’a pas été très compliqué. Nous avions tellement vu de beaux spots passer sur Instagram, et sur internet en général, que nous savions déjà ce que nous voulions voir ! Pour appuyer vos recherches vous pouvez également vous procurer le guide Ulysse écrit par Jennifer du blog Moi, mes souliers.

Une fois le nombre de jours défini, nous avons créé notre itinéraire dans Google My Maps. Cet outils est génial car il permet de :

  • vous rendre compte des distances entre chaque point d’intérêt,
  • savoir ce qu’il est raisonnable de faire en une journée,
  • délimiter votre itinéraire,
  • déterminer où chercher vos logements chaque jour.

Après avoir renseigné nos envies sur cette carte, nous savions qu’en 7 jours nous pourrions seulement faire le sud de l’Islande. Nous gardons précieusement le nord de côté pour un futur voyage…

Enfin, pour les villes comme Reykjavik, j’aime regarder en amont les endroits sympa où aller manger ou boire un thé chaï. J’ai donc cherché les cafés et restaurants à ne pas manquer et je les ai mis dans ma carte Mapstr. Vous pouvez donc vous promener et, même si vous m’avez pas internet, voir vos bonnes adresses tout près d’où vous vous trouvez. En plus, vous pouvez avoir accès à notre map (@refusetohibernate) ou à celles de vos amis pour voir les bonnes adresses des autres. Si ce n’est pas fabuleux !

Refuse to hibernate islande reykjavik vue hallgrimur

 

Quel budget pour partir en Islande ?

Pour notre voyage de 7 jours en Islande, nous avons dépensé 3 325 €. Comme vous pouvez le voir dans le détail, les logements et la voiture représentent la majeure partie du budget :

  • Billet d’avion : 849 €,
  • Location de voiture : 747 €,
  • Essence : 110 €,
  • Logements : 1 120 ,
  • Nourriture : 467 €,
  • Activités : 32 .

Les conseils pratiques avant de partir en Islande

Les billets d’avion

Nous nous sommes donc arrêtés en Islande pendant 7 jours / 6 nuits lors de notre retour en Europe. Il faut compter 5 heures d’avion depuis Montréal puis 4h30 pour se rendre à Paris. Après un an et demi d’expatriation (et malgré quatre cartons envoyés), nos valises étaient lourdes. Nous avons d’ailleurs payé un supplément car elles pesaient 28 au lieu de 23 kilos… Si c’était à refaire nous voyagerons plus léger.

Pour la compagnie nous avons choisi Icelandair qui offre la possibilité de faire un stopover à Reykjavik sur un vol Montréal-Paris. Et qu’est ce qu’un stopover ? C’est la possibilité de vous arrêter jusqu’à 7 nuits en Islande lors d’un vol transatlantique. Vous payez donc un vol Montréal-Paris avec la chance de pouvoir vous arrêter à Reykjavik sans frais supplémentaire.

Il y a également WOW Air qui propose l’option stopover, mais les bagages ne sont pas inclus. Ce qui peut vite faire monter le prix des billets. Néanmoins pour un long week-end au départ de Paris ou de Montréal, avec seulement un bagage cabine, les prix valent vraiment le coup ! Je suis tombée sur des vols à 150 $CA / 100 euros dans les périodes creuses.

Le visa

Si vous êtes de nationalité européenne vous n’avez pas besoin de visa pour aller en Islande.

Les logements

Nous avons choisi un airbnb à Reykjavik puis des guesthouses et un hôtel sur le reste du road trip. Les guesthouses sont d’anciennes fermes transformées en hôtels / auberges. Le principe des guesthouses : vous avez une chambre privée, souvent avec deux petits lits, rapprochés ou non. Puis, la plupart du temps, vous partagez une salle de bain commune. Toutes nos adresses seront détaillées dans l’article sur notre itinéraire.

La devise

La couronne islandaise. Elle est assez compliquée à trouver dans des bureaux de changes. Nous avons tout simplement retiré du liquide pour la semaine avec notre carte de crédit dans un distributeur (ATM) à Reykjavik.

Le décalage horaire

Vous avez deux heures de moins avec la France et quatre heures de plus qu’au Québec.

L’électricité

En Islande, ils ont des prises européenne, à deux trous, comme en France. Donc si vous venez du Canada vous devrez penser à un adaptateur !

Quoi mettre dans sa valise en août ?

Il peut faire froid même en été en Islande, surtout si vous allez au glacier Jökulsárlón. N’hésitez pas à emmener deux / trois pulls, un K-way et même un parapluie en bonus !

L’état des routes

Si vous restez sur la route 1, elle est goudronnée et en très bon état, vous n’aurez pas besoin de louer un 4×4. Par contre pour accéder à certains sites comme la piscine Seljavallalaug ou encore le glacier Svinafellsjökull, il faut sortir de la route 1 et emprunter des chemins de terre remplis de trous.

De plus, il est conseillé de toujours regarder l’état des routes avant de prendre la voiture sur le site : Safetravel. Même en été, il peut y avoir des vents très forts !

Les transports

La voiture de location

Pour ce road trip nous avons choisi de louer une voiture chez Blue Car Rental sur les conseils de Maude du blog MC Globetrotteuse. Ils ont une succursale à l’aéroport et une autre à Reykjavik. L’aéroport dispose d’une navette gratuite qui fait les allé-retour entre le terminal et les loueurs de voiture donc c’est très pratique !

Nous avions réservé notre voiture sur leur site 1 mois et demi avant notre départ. Sur place, c’était rapide et les agents de locations étaient très courtois. Aucun souci ni lors de la récupération du véhicule ni au retour.

Au départ, nous avions regardé pour louer un campeur Van mais sur 7 jours cela revenait plus cher que de louer une voiture et de dormir bien au chaud (avec l’accès à une vraie salle de bain) dans des Airbnb et Guesthouses.

Sur la route, nous avons pris des auto-stoppeurs français. Ils étaient en Islande pendant 18 jours donc avaient le temps de faire du slow-travel au fil des rencontres… Et comme je vous le disais plus haut, cela réduit inexorablement le budget.

Ce que vous devez avoir pour louer une voiture avec Blue Car Rental  :

  • L’original du permis de conduire valide du conducteur (et des conducteurs additionnels).
  • Une carte de crédit valide.
  • Vous devez avoir au moins 20 ans pour  louer une voiture à deux roues motrices ou un 4×4 de taille moyenne. Pour les 4×4 de grande taille ou les véhicules de luxe, le conducteur doit être âgé d’au moins 23 ans.

Les excursions en bus

Beaucoup de compagnies proposent des excursions depuis Reykjavik. Vous avez par exemple la compagnie Reykjavik Excursions qui propose un forfait : « Full Circle Bus Passport », valable de mi-juin à début septembre qui vous permet de faire le tour de l’Islande. Vous pouvez choisir de le faire dans le sens des aiguilles d’une montre, ou l’inverse, mais sachez que vous ne pourrez pas revenir sur vos pas. Le prix du pass est d’environ 400 euros.

La nourriture

La nourriture et les restaurants sont très chers ! Comptez entre 35 et 55 euros pour un plat de poisson ou d’agneau islandais dans un restaurant. Pour deux, vous aurez rarement un dîner à moins de 100 euros. Nous avons donc souvent acheté de quoi nous faire à manger à nos guesthouses. Petit tips : les soupes et les noodles sont parfaites à faire avec la bouilloire.

Ce qu’il faut retenir de la préparation d’un voyage en Islande

Vous l’aurez compris l’Islande n’était donc pas une destination culinaire pour nous. Mais par contre cela reste un de nos plus beaux voyages concernant la diversité des paysages. On en a pris plein les yeux !

Pour conclure, l’Islande est une destination :

  • qui regorge de paysages sublimes et différents les uns des autres,
  • totalement dépaysante,
  • très touristique en haute saison,
  • et assez onéreuse.

 

Pour aller plus loin, voici nos autres articles sur l’Islande :

Islande, visiter Reykjavik en 1 jour – city guide de la ville
Islande, itinéraire de 7 jours dans le sud – détail de notre road trip


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

Refuse to hibernate islande preparation pinterest

 

Cet article comporte un partenariat avec Blue Car Rental. Notre avis n’en reste pas moins sincère, donc n’hésitez pas à leur faire confiance pour votre location de voiture en Islande.

(Visited 232 times, 4 visits today)
  • Le stopover c’est vraiment super si tu veux aller en Islande quelques jours avant d’aller à Montréal, Toronto ou encore New-York par exemple.
    17 jours waouuu vous avez dû vous régalez ! Déjà je viens d’aller voir ton article sur la pointe du sud-ouest, les paysages sont fous.
    Mapstr c’est vraiment une super appli ! Avant je mettais tout dans Note mais je ne pensez pas à y aller, puis il fallait savoir où le resto se trouvait c’était compliqué… Là au moins tu te géolocalise puis tu peux voir ce qu’il y a autour de toi.

  • Chrystelle

    Super complet cet article 🙂 On le garde sous le coude pour quand il sera temps 🙂 C’est vrai que c’est pas donné comme voyage mais la nourriture reste vachemen tmeilleur marché rapport à la Norvége ! Chouette article en tout cas !

    Chrys waitandsea

    • Hello Chrys,

      Ah oui en Norvège aussi c’est très cher la nourriture ? Oh 🙁 nous qui rêvions d’aller là-bas… On aime pas quand les restos sont chers… lol

      Merci pour tes commentaires sur l’article ! On va poster notre city guide de Reykjavik et notre itinéraire de 7 jours en Islande très bientôt, si ça vous intéresse pour votre futur trip.

  • Pingback: Islande, visiter Reykjavik en 1 jour | Refuse to hibernate()

  • Pingback: Islande, road trip d'une semaine à travers le sud | Refuse to hibernate()

  • Pingback: Top 10 des activités à New York pendant les fêtes | Refuse to hibernate()