Islande, visiter Reykjavik en 1 jour

Reykjavik est, ou a sans doute été, votre premier contact avec l’Islande. Nous avons seulement eu un jour à lui consacrer, mais c’était une belle journée ensoleillée. Même si elle n’a pas de volcan, de chute d’eau ou encore de glacier, ne négligez pas cette magnifique ville.

Visiter Reykjavik en une journée

Reykjavik a vraiment une ambiance particulière, ce « scandinavian way-of-life » que j’apprécie tant et que pourtant je ne connais guère. Toutes ses maisons colorées, son street-art à chaque coin de rue, sa multitude de belles adresses, la mer et les montagnes. Et pour couronner le tout, des habitants qui ont le smile et qui sont respectueux ! Comment ne pas aimer Reykjavik ?

Refuse to hibernate reykjavik street art avec audrey

Comment se rendre à Reykjavik ?

Avion

Dans notre article sur comment préparer votre voyage en Islande nous vous parlions des compagnies : Icelandair et WOWair. Elles proposent des billets d’avion à prix compétitifs pour vous rendre à Reykjavik. Ainsi qu’une option de stopover si vous transitez entre l’Europe et l’Amérique.

Aéroport > Reykjavik

Nous avons récupéré notre voiture de location chez Blue Car Rental à l’aéroport de Keflavík. Mais sachez qu’un service de navette,  pour vous rendre en centre-ville, est proposé depuis l’aéroport.

Que voir à Reykjavik lors d’une première visite ?

C’est certain qu’en un jour vous ne pouvez pas faire le tour de tous les points d’intérêts de Reykjavik. Mais nous avons essayé de vous faire un itinéraire pour avoir un bel aperçu de la ville en une journée. Nous logions à quelques minutes de la cathédrale Hallgrimskirkja, c’est donc notre point de départ de la journée.

 

La cathédrale d’Hallgrim

Elle est également connue sous le nom de Hallgrimskirkja. Cette belle église luthérienne a une architecture très spécifique de l’Islande. En effet, elle s’inspire des orgues basaltiques naturels que l’on retrouve dans les paysages volcaniques islandais. Si son extérieur a une architecture complexe, son intérieur est bien plus sobre. Seul les orgues ne sont pas blancs, les mettant ainsi en valeur.

À l’entrée sur votre gauche, vous pouvez emprunter un ascenseur qui vous mènera en haut de la cathédrale d’Hallgrim. Si vous nous suivez un peu, vous savez que nous adorons prendre de la hauteur sur une ville. C’est comme cela que nous avions admiré Montréal depuis différents points de vue. Le tour en ascenseur coûte 900 ISK par personne, soit 8 euros et ça vaut le coup.

Refuse to hibernate reykjavik cathedrale hallgrim

 

SolfarRefuse to hibernate reykjavik solfar

Dirigez-vous vers l’ancien port pour aller observer Solfar, « le voyageur du soleil ». Cette sculpture, qui représente un drakkar viking voguant vers le soleil levant, est un symbole de Reykjavik. Elle symbolise tout d’abord l’histoire de la ville, qui selon les écrits a été fondée en 874 par Ingofur Arnarson un Viking norvégien. Mais également, la pêche, qui est un des piliers de l’économie locale. Il va sans dire que les eaux islandaises sont les plus poissonneuses du monde.

Harpa

Si vous longez le bord de mer il vous mènera à l’Harpa, le somptueux palais des congrès – salles de concert de Reykjavik. Ses 10 000 vitres reflètent les rayons du soleil pour offrir un spectacle fabuleux. Si vous pouvez, il faut vraiment venir l’admirer au lever ou au coucher du soleil ! Ce nid d’abeille géant est l’œuvre de Olafur Eliasson, qui a récemment fait une exposition au MAC de Montréal, en collaboration avec le cabinet d’architecture Henning Larsen.

Refuse to hibernate reykjavik harpa journeeRefuse to hibernate reykjavik cube interieur harpa

 

Vieux port et baleiniers

Direction le vieux port, en longeant la côte, pour aller prendre une pause déjeuner chez The Coocoo’s Nest. En traversant ce quartier vous apercevrez les cheminées des bateaux marquées d’un « H ». Ce sont des baleiniers, des bâteaux conçus pour la chasse aux baleines. En 1986, le Sea Shepherd coula deux des quatre bateaux dans le port de Reykjavik. Cette opération avait été menée par Paul Watson, un ancien de Greenpeace, qui avait déjà oeuvré aux îles Féroé.

Refuse to hibernate reykjavik the coocoos nest restaurantThe Coocoo’s Nest, est un petit restaurant sur la rue Grandagadur, que j’avais déniché grâce à Hellolaroux. L’ambiance est chaleureuse et c’est vraiment une adresse où viennent les locaux ! Dans nos assiettes : des produits frais et délicieux. Mickaël a choisi un sandwich et moi j’ai pris un combo demi-sandwich et bol de salade.

Refuse to hibernate reykjavik the coocoos nest restaurant platRefuse to hibernate reykjavik the coocoos nest restaurant tables

The Coocoo’s Nest
Grandagarður 23, 101 Reykjavík, Islande
Horaires : 11h – 22h tous les jours sauf dimanche fermeture à 16h (fermé le lundi)
Prix : 3380 ISK, soit environ 40 euros pour pour deux lunch

Le centre ville de Reykjavik

Pour regagner le centre ville nous sommes passés par les petites ruelles, pour y admirer les fresques murales et les jolies maisons colorées.

Puis nous sommes allés boire un chaï tea latte et un jus à The Laundromat Café. Le service est un peu long mais la beauté des lieux nous fait vite oublier ce petit désagrément. Et comme son nom vous l’indique, au sous-sol de ce café on trouve : des machines à laver ! Si ce n’est pas un concept génial… Les islandais peuvent donc venir boire un café en faisant leur machine.

Refuse to hibernate reykjavik street art avec mickaelRefuse to hibernate reykjavik the laundromat cafe vitrineRefuse to hibernate reykjavik the laundromat cafe photos Refuse to hibernate reykjavik the laundromat cafe comptoir

The Laundromat Cafe
Austurstræti 9, 101 Reykjavík, Islande
Horaires : 8h – 23h (ouvre à 9h le week-end)
Prix : 1180 ISK, soit 10 euros pour deux boissons

Le centre-ville de Reykjavik n’est pas très grand mais il est très agréable du fait de ses nombreuses adresses de restaurants, de cafés et de magasins…  D’ailleurs vous repartirez bien avec un bon gros pull islandais tout chaud non ? Nous avons adoré flâner sur Laugavegur durant la journée et au coucher du soleil, l’ambiance change au fil des heures.

Refuse to hibernate reykjavik rue coucher de soleil

Où dormir à Reykjavik ?

Nous avons choisi de loger dans un airbnb, c’était la pleine saison (août) donc les prix des hôtels étaient élevés. Une chambre et une salle de bain partagée mais tout était très propre, calme et surtout en plein centre-ville sur la rue Laugavegur.

Faut-il dédier une journée à Reykjavik pendant un road trip en Islande ?

Sans hésiter la réponse est oui ! Reykjavik est une ville que nous avons beaucoup appréciée pour :

  • son architecture scandinave,
  • ses nombreux street-art,
  • ses belles petites adresses.

Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour tester toutes les adresses que nous voulions, mais j’en ai catégorisée plein sur notre carte Mapstr. Vous pouvez donc les retrouver dans l’appli et les enregistrer dans votre carte pour votre future visite à Reykjavik. En tout cas, on espère y retourner très vite ! Peut-être que la prochaine fois on réussira une photo en couple où Mickaël aura le sourire… ahah

Refuse to hibernate reykjavik audrey mickael

 

Pour aller plus loin, voici nos autres articles sur l’Islande :

Islande, comment préparer son voyage – tous nos conseils pour bien vous organiser
Islande, itinéraire de 7 jours dans le sud – détail de notre road trip


Si comme nous vous aimez Pinterest, on vous invite à nous suivre sur notre compte Refuse to hibernate. Vous pouvez même épingler cet article afin de le garder précieusement :

Refuse to hibernate reykjavik pinterest

 

Cet article comporte la mention de notre partenaire Blue Car Rental. Notre avis n’en reste pas moins sincère, donc n’hésitez pas à leur faire confiance pour votre location de voiture en Islande.

  • Pingback: Islande, comment préparer son voyage | Refuse to hibernate()

  • Très chouette article 🙂
    Nous aussi, on a adoré l’ambiance de Reykjavik !
    Un petit côté underground et rock par endroits, une atmosphère légère et paisible, nous l’avons visité à la fin de notre séjour, pour un retour en douceur à la civilisation haha 🙂
    Par contre, les points de vue sont parfois propres à chacun, nous on a trouvé que monter dans l’église était une véritable arnaque, et rien de transcendant… Je mesurerais mes propos quand j’en parlerais sur le blog, car il y a des gens qui peuvent tout de même apprécier.
    Ha, et j’allais oublier, superbes photos !

    • Hello Julie !
      Ah oui vous n’avez pas aimé le point de vue en haut de l’église ? Nous on avoue on adore monter dans des tours ou des rooftops etc pour voir les villes de haut… lol
      On a pas aimé Blue Lagoon on a trouvé que c’était Disney. On a des amis qui ont adoré, comme quoi les goûts et les couleurs. ahah 🙂 Ça dépend aussi du moment, de la saison, des personnes sur place… Finalement pas mal de critères rentrent en jeu dans l’appréciation d’un lieu.
      Merci pour ton doux commentaire.

  • Chrystelle

    Il est bien cet article 🙂 J’avoue que quand on ira en Islande (un jour c’est certain) ça sera un passage obligé, même si on sera plus en pleine nature comme tout le monde ! C’est bien aussi de découvrir l’Islande sous cet angle 🙂

    • Merci Chrystelle ! Je trouve que c’est un incontournable Reykjavik. Au début ou à la fin du séjour, même si on préfère les grands espaces, cette ville a ce petit quelque chose qui fait que c’est difficile de ne pas être charmé.

  • Pingback: Islande, road trip d'une semaine à travers le sud | Refuse to hibernate()